Gouvernement du Nouveau-Brunswick
Monique Richard, Citoyens
Brian Duplessis, Sans but lucratif
Gerry Pond, Entreprises
L'hon. Dorothy Shephard, Gouvernement
Monique Richard
Citoyens
Brian Duplessis
Sans but lucratif
Gerry Pond
Entreprises
L'hon. Dorothy Shephard
Gouvernement

Forts du succès obtenu dans l’élaboration et la mise oeuvre du premier plan d’inclusion économique et sociale, nous sommes fiers d’avoir donné notre appui et d’avoir participé à la préparation de ce nouveau plan.

L’un des principaux atouts de cette initiative de réduction de la pauvreté au Nouveau‑Brunswick est sa capacité de réunir autour d’un même but quatre secteurs qui ont un impact dans ce plan : les personnes qui vivent ou qui ont vécu dans la pauvreté, le secteur des affaires, les organismes sans but lucratif, et le gouvernement (y compris l’opposition officielle).

La participation de ces quatre secteurs est cruciale à la réussite du plan. Les personnes vivant ou ayant vécu dans la pauvreté apportent une dimension réaliste aux efforts de réduction de la pauvreté au Nouveau‑Brunswick. Leur contribution à la prise de décisions du plan est d’une valeur inestimable à l’orientation et à l’exécution du plan. Les gens d’affaires ont également à coeur cette initiative, car une main-d’œuvre abondante et qualifiée permet aux entreprises de la province de prospérer et d’être concurrentielles. Chacun y trouve son compte. Le secteur sans but lucratif est un élément clé du et fournit une expertise de premier plan en matière de développement communautaire. Grâce à l’appui financier qu’il accorde à la Société d’inclusion économique et sociale et aux réseaux d’inclusion communautaires, le gouvernement assure une participation directe et essentielle à l’élaboration de politiques et à la prestation de programmes et services.

Au cours des dernières années, grâce au plan Ensemble pour vaincre la pauvreté : Le plan d’inclusion économique et sociale du Nouveau‑Brunswick, nous avons assisté à une culture de changement qui s’est installée dans la province. L’approche inclusive et intersectorielle adoptée au départ a porté fruit et plus que jamais, les divers intervenants réalisent l’impact positif qu’une concertation à l’échelle de la province peut engendrer sur la qualité de vie de la population du Nouveau‑Brunswick. Ainsi, nous croyons fermement qu’un engagement continu de tous ces secteurs s’intensifiera dans le cadre du deuxième plan. Le talent, la capacité, la volonté, la détermination et l’engagement de tous les Néo-Brunswickois seront sollicités au cours des cinq prochaines années, et nous sommes persuadés qu’ensemble nous pourrons vaincre la pauvreté.