Urgences

Pas de courant, pas de chauffage, pas d’eau, serrures changées ou inondations : quoi faire en cas d’urgence

Si vous avez besoin d’aide immédiate, appelez le 911

Ce qui est considéré comme une urgence

Il y a des situations qui sont considérées comme une urgence et qui doivent être traitées rapidement. Voici des exemples de situations d’urgence :

  • Incendie
  • Inondation
  • Destruction active des lieux
  • Fuites importantes dans les tuyaux ou le toit
  • Tuyaux d’eau ou d’égout ou appareils sanitaires débranchés, endommagés ou bloqués
  • Débranchement ou problèmes avec le système de chauffage principal
  • Débranchement ou problèmes avec le système électrique
  • Serrures endommagées ou brisées ou changement de serrure non autorisé par le propriétaire
  • Menaces immédiates (le jour même ou le jour suivant) d’expulsion par le propriétaire (particulièrement si des enfants sont touchés). Comment le Tribunal sur la location de locaux d’habitation peut aider

 

Comment le Tribunal sur la location de locaux d’habitation peut aider

Si vous avez besoin de réparations urgentes, communiquez avec votre propriétaire. Le propriétaire doit faire les réparations d’urgence le plus rapidement possible. Si le propriétaire n’agit pas rapidement pour résoudre ces problèmes, vous devriez communiquer immédiatement avec le Tribunal sur la location de locaux d’habitation.

En cas d’urgence, un médiateur des loyers peut collaborer avec d’autres intervenants comme Énergie NB, le commissaire des incendies, la police ou d’autres autorités pour aider à résoudre le problème rapidement.

Présentez une demande en ligne ou envoyez des copies imprimées ou numériques des formulaires remplis au Tribunal sur la location de locaux d’habitation par courriel à jeloue@snb.ca, par télécopieur au 1-855-658-3096, par la poste à l’adresse suivante : C.P. 5001, Moncton (N.-B.) E1C 8R3, ou apportez-les dans un centre de service de Service Nouveau-Brunswick

Recueillir des preuves

Rassemblez des preuves qui pourraient être demandées pendant une enquête par un médiateur des loyers. Voici des exemples de preuves :

  • Photographies qui montrent l’urgence
  • Courriels, textos ou autres communications en lien avec l’urgence
  • Liste des noms de témoins de la situation