FREDERICTON (GNB) – L’Assemblée législative a adopté trois motions recommandant la nomination de trois hauts fonctionnaires de l’Assemblée législative. Paul Martin agira ainsi à titre de vérificateur général, Marie-France Pelletier à titre d’ombud, et Kelly Lamrock à titre de défenseur des enfants, des jeunes et des aînés.

Le vérificateur général aide l’Assemblée législative à tenir le gouvernement responsable en faisant état de son rendement et de sa gérance des fonds publics et des ressources. Les constatations du vérificateur général figurent au rapport annuel qu’il dépose à l’Assemblée législative et font l’objet de présentations au comité permanent des comptes publics.

Le Bureau de l’ombud a compétence pour mener des enquêtes indépendantes et confidentielles sur les plaintes de nature administrative portées contre les ministères provinciaux, les municipalités, les districts scolaires, les conseils d’éducation de district, les régies régionales de la santé, les organismes de la Couronne et les autres organismes relevant du gouvernement provincial, y compris certaines commissions et certains conseils tels que définis dans la Loi sur l’ombud.

L’ombud est également responsable des enquêtes sur les plaintes déposées en vertu de la Loi sur les divulgations faites dans l’intérêt public. De plus, l’ombud a certaines responsabilités en vertu de la Loi sur les archives quant à l’examen des décisions sur l’accès aux documents, et une fonction de surveillance ayant trait à la Loi sur le droit à l’information et la protection de la vie privée et à la Loi sur l’accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé.

Le défenseur des enfants, des jeunes et des aînés agit à titre de défenseur des droits et des intérêts des enfants, des jeunes, des adultes sous protection et des aînés en général, et il doit veiller à ce que ces droits et ces intérêts soient protégés. Le défenseur donne des renseignements et des conseils au gouvernement, aux organismes gouvernementaux et aux collectivités au sujet de la disponibilité, de l'efficacité, de la sensibilité et de la pertinence des services fournis à ces personnes, et il voit à ce que leurs opinions soient entendues et prises en considération. Le défenseur doit également faire en sorte que ces personnes aient accès aux services approuvés et que leurs plaintes relativement à ces services reçoivent l'attention nécessaire.

Le mandat du vérificateur général est de 10 ans, tandis que le mandat de l’ombud et du défenseur des enfants, des jeunes et des aînés est de sept ans.