Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Qu'est-ce que le jeu compulsif? C'est un jeu excessif qui a des répercussions négatives sur les éléments importants de la vie d'un joueur : santé physique ou mentale, rendement scolaire ou au travail, situation financière et relation avec les autres.

De nombreux comportements risqués peuvent dénoter l'existence d'un problème de jeu compulsif. En voici quelques exemples :

  • Penser au jeu, ou en parler, constamment.
  • Accorder plus d’argent ou de temps au jeu que ce que vous pouvez vous permettre.
  • Avoir de la difficulté à maîtriser, arrêter ou diminuer ses activités de jeu, ou éprouver de la mauvaise humeur quand on tente de le faire.
  • Ressentir une impression de vide ou de perte lorsqu’on ne joue pas.
  • Miser plus afin de récupérer ses pertes ou de régler ses problèmes financiers.
  • Penser que l’on pourra maîtriser son envie de jouer dès qu’on aura « gagné gros ».
  • Emprunter de l’argent, vendre des objets, commettre des actes criminels (ou songer à le faire) afin d’obtenir de l’argent pour jouer.
  • Accumuler de plus en plus de dettes, de factures impayées ou d’autres problèmes financiers à cause du jeu.
  • Jouer souvent jusqu’à son dernier dollar.
  • Avoir besoin de miser de plus grosses sommes ou de jouer plus longtemps pour obtenir la même sensation d’exaltation.
  • Éprouver des hauts extrêmes quand on gagne au jeu ou des bas extrêmes quand on perd.
  • Jouer pour échapper à ses problèmes personnels ou pour chasser l’anxiété, la dépression, la colère ou la solitude.
  • Se mettre en colère plus facilement ou avoir moins de patience dans des situations normales de la vie quotidienne.
  • Ressentir de la culpabilité à cause de ses activités de jeu ou des évènements qui arrivent quand on joue.
  • Être critiqué par les autres en raison de ses activités de jeu.
  • Se disputer avec des amis ou des membres de sa famille au sujet de l’argent et du jeu.
  • Refuser de discuter de ses activités de jeu avec qui que ce soit ou mentir pour essayer de les cacher.
  • Cacher les relevés de compte et les demandes de paiement, ses gains et ses pertes à son conjoint ou à un membre de sa famille.
  • Choisir de jouer plutôt que de participer à des activités familiales ou sociales.
  • Négliger ses responsabilités familiales ou domestiques à cause du jeu.
  • Négliger son travail à cause du jeu.
  • Négliger ses besoins personnels (p. ex., nourriture, sommeil, hygiène) à cause du jeu.
  • Prendre systématiquement, ou toujours, ses vacances à des endroits où l’on peut jouer.