OROMOCTO (GNB) – L’inauguration de la nouvelle École Arc-en-ciel d’Oromocto s’est tenue en mode virtuel aujourd’hui. L’école, qui accueille des élèves de la maternelle à la huitième année, a ouvert ses portes en septembre 2020.

La cérémonie d’ouverture officielle qui était prévue pour le début de la rentrée scolaire avait dû être remise en raison de la pandémie de COVID-19.

« Je me réjouis de constater que ce projet répond aux besoins de la communauté et qu’il fournit aux élèves et au personnel enseignant un environnement qui les aide à atteindre les résultats d'apprentissage », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy. « En plus de soutenir une croissance communautaire à long terme, cet investissement dans une nouvelle école permet de combler les lacunes actuelles en matière d’espace et favorisera la réussite scolaire. »

La nouvelle école remplace un bâtiment plus ancien, qui nécessitait d’importantes rénovations en raison d’un nombre d’élèves croissant. Elle peut accueillir jusqu’à 450 élèves et compte 22 salles de classe, un laboratoire de sciences, un gymnase, une bibliothèque, une cafétéria ainsi qu’une salle d’art, une salle de musique et deux espaces ouverts pouvant servir à des usages multiples. L’école comprend aussi une garderie qui a été greffée au bâtiment grâce aux fonds attribués à la communauté par le gouvernement fédéral.

« Je suis fière que l’École Arc-en-ciel accueille sa première cohorte », a affirmé la députée fédérale de Moncton-Riverview-Dieppe, Ginette Petitpas Taylor. « Afin de former des jeunes qui assureront la vitalité des communautés francophones, il est crucial pour moi et pour notre gouvernement de leur offrir des lieux d’apprentissage où le français est utilisé pour penser, communiquer, apprendre et se forger une identité. Le financement que nous avons octroyé pour la construction d’espaces communautaires dédiés aux services de garde en français rattachés à l’école permettra aux enfants de se préparer au système d’éducation francophone et d’arriver confiants dans un milieu scolaire qui contribue à favoriser l’épanouissement du français. »

Le projet avait été désigné comme une priorité depuis 2015, au moyen du processus de planification et d’évaluation des immobilisations du ministère.

« Longtemps attendue, cette nouvelle construction qui remplace l’ancienne école Arc-en-ciel est plus fonctionnelle et propice à l’apprentissage des élèves », a affirmé le président du conseil d’éducation du district scolaire francophone sud, Paul Demers. « Je salue le gouvernement du Nouveau-Brunswick qui s’est montré à l’écoute des parents et de la communauté francophone d’Oromocto. Cet investissement contribuera également à la sauvegarde du fait français et à la vitalité de la communauté francophone de cette région. »

La construction de cette nouvelle école représente un investissement de 25 millions de dollars et s’inscrit dans le cadre des efforts visant à bâtir un système d’éducation publique de première classe au Nouveau-Brunswick.