FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial investit 70,5 millions de dollars au cours de l’exercice financier 2020-2021 en vue de bâtir un système d'éducation de première classe, ce qui représente une augmentation de 10 millions de dollars par rapport à l'an dernier.

Lors du dépôt du budget d’immobilisations de son ministère, aujourd’hui, le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy, a souligné que le processus de sélection des projets d’infrastructure scolaire sera transparent. Il a aussi indiqué que le gouvernement provincial veillera à ce que les besoins des communautés soient soigneusement pris en compte dans le processus décisionnel.

« Notre gouvernement rend le processus du budget d'immobilisations pour le secteur scolaire entièrement transparent et le met à l’abri d'influence et d'ingérence politiques, a déclaré M. Cardy. Désormais, les communautés sauront où se situent leurs écoles sur la liste de priorités. Les gens du Nouveau-Brunswick pourront également développer leurs projets scolaires dans le cadre d'initiatives gouvernementales et communautaires plus larges comme ce fut le cas pour l'école communautaire de Saint John qui a montré le meilleur de notre province : le gouvernement, la communauté et le milieu des affaires qui travaillent ensemble. »

Au cours des prochaines semaines, le ministère rendra publique une liste de priorité provinciale des projets d'immobilisations afin de fournir aux communautés des renseignements transparents et objectifs sur la gestion des actifs.

« En rendant cette liste publique, cela garantira que les communautés sont conscientes des priorités pour les projets de rénovation, les agrandissements d'écoles, les nouvelles écoles ou les projets de rationalisation des écoles, tout en supprimant les possibilités de perspectives subjectives ou partisanes », a dit M. Cardy.

La liste est établie chaque année avec la participation des districts scolaires et se fonde sur un processus d'analyse axé sur les données qui fournit une perspective provinciale à la planification à long terme concernant les projets d'infrastructure scolaire.

Le gouvernement consacrera 44,1 millions de dollars pour soutenir la réalisation des projets de construction déjà commencés. De plus, une somme de 23,5 millions de dollars sera consacrée aux réparations, aux améliorations, à l’équipement et au programme de collecte de poussière afin d’assurer la sécurité des élèves dans les écoles.

Les projets de construction déjà en cours sont :

  • l’École Arc-en-Ciel (maternelle à huitième année), à Oromocto;
  • l’École secondaire Assomption, à Rogersville;
  • une école de la maternelle à la huitième année, à Hanwell;
  • une école francophone de la maternelle à la huitième année, à Moncton; et
  • une école anglophone de la sixième à la huitième année, dans le secteur nord de Moncton.

« Nous avons la responsabilité de travailler ensemble et de veiller à ce que le budget de notre province nous permette de soutenir les gens du Nouveau-Brunswick tout en vivant selon nos moyens, a affirmé M. Cardy. Je crois que notre budget atteint un équilibre important pour répondre aux besoins de nos élèves et des éducateurs tout en nous assurant de prendre des décisions prudentes, éclairées et fondées sur les données en ce qui a trait à l’argent des contribuables. »