FREDERICTON (GNB) – Dans le but d’assurer une transparence, le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance a rendu public, aujourd’hui, un outil d’analyse utilisé pour établir les priorités relatives aux projets d’infrastructure scolaire.

« Le Nouveau-Brunswick a des ressources limitées, et il est important d’avoir un processus objectif lorsqu’il faut établir des priorités et prendre des décisions », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy. « Cet outil permet au ministère de respecter le rôle des conseils d’éducation de district tout en fournissant une perspective provinciale en ce qui a trait à la planification à long terme des immobilisations. »

Le processus d’analyse multidimensionnelle quadruple bilan fournit une analyse objective, impartiale, fondée sur des données. Cet outil est utilisé chaque année pour évaluer les projets d’infrastructure scolaire majeurs qui figurent sur la liste prioritaire fournie par les districts scolaires. Ces projets, dont la valeur dépasse un million de dollars, comprennent les rénovations aux écoles existantes ainsi que les nouveaux projets de construction. Un aperçu de l’outil est maintenant accessible en ligne.

L’outil d’analyse a été élaboré en 2014 avec l’aide des districts scolaires et des spécialistes d’Ernst & Young. Il comporte 15 indicateurs répartis en quatre secteurs : l’économie, l’environnement, la société et la dimension culturelle.

« Avant l’utilisation de cet outil, le ministère n’avait pas d’outil analytique exhaustif fondé sur des données visant à soutenir le processus d’établissement des priorités, a dit M. Cardy. Par conséquent, cela pouvait parfois donner lieu à des considérations subjectives ou partisanes. »

Chaque année, les districts scolaires font une évaluation de leurs besoins à l’échelle régionale, fondée sur des éléments comme les caractéristiques démographiques, l’âge ou l’état actuel de l’infrastructure, et soumettent une liste de projets d’immobilisations majeurs au ministère. Le ministère a recours à l’outil d’analyse pour évaluer et établir un ordre de priorité applicable à toutes les demandes afin de créer une liste de priorité provinciale des projets d’immobilisations selon un ordre de priorité de niveau élevé à faible. Le processus d’évaluation applicable à tous les projets est effectué par la même équipe d’employés qualifiés pour assurer une analyse uniforme de tous les projets.