Gouvernement du Nouveau-Brunswick
Février 2020

X-Terra Resources Inc. a fait le point dans un communiqué du 6 février 2020 sur son programme de forage en cours sur ses propriétés Grog et Northwest dans le nord du Nouveau-Brunswick. Les observations effectuées dans deux puits forés sur la propriété Northwest ont notamment révélé la présence de filons de quartz orogéniques recoupant des roches hôtes sédimentaires. Sur la propriété Grog, deux puits ont croisé une brèche hydrothermale remaniée comportant des filonnets de pyrite sur des intervalles de deux à cinq mètres, logés dans les zones de contact de dykes felsiques à l’intérieur d’une séquence de roches sédimentaires à grains fins. Dans le secteur de l’indice de Bellevue North, trois puits ont recoupé un stockwerk de carbonate-quartz associé à des disséminations d’arsénopyrite présentant une carbonatation-micatisation marquée sur des intervalles de 5 à 20 mètres. La présence de dykes de lamprophyre recoupant la séquence hôte sédimentaire a également été observée.

Stratabound Minerals Corp. a annoncé dans un communiqué du 10 février dernier les résultats de forage de son projet d’exploration aurifère du ruisseau McIntyre dans le nord du Nouveau-Brunswick. Deux puits ont été forés (à une cinquantaine de mètres l’un de l’autre) le long d’un axe sous les tranchées où avaient précédemment été prélevés des échantillons ayant présenté jusqu’à 41,57 g/t d’Au. Le puits de forage MB019-04 a intercepté 1,20 g/t d’Au sur 20 mètres, dont une section de teneur supérieure de 5,73 g/t d’Au sur 2,0 mètres. Le puits de forage MB019-03 a recoupé 0,84 g/t d’Au sur 16,0 mètres, dont 5,08 g/t d’or sur 1,0 mètre. La minéralisation est associée à de l’hématite, de la pyrite et du quartz remplissant des fractures à l’intérieur d’un dyke felsique bréchifié de façons variables et altéré qui a pénétré des roches hôtes sédimentaires argilitiques.

Galway Metals Inc. a publié dans un communiqué du 13 février dernier les résultats de travaux de forage dans la zone George Murphy (ZGM) de son projet d’exploitation aurifère du ruisseau Clarence dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick. Les résultats les plus dignes de mention comprennent : 6,3 g/t d’Au sur 30,0 mètres, y compris 20,3 g/t d’Au sur 6,0 mètres, et 43,3 g/t d’Au sur 1,0 mètre (CL19-37); 3,5 g/t d’Au sur 23,3 mètres, dont 64,9 g/t d’Au sur 0,5 mètre, 20,1 g/t d’Au sur 0,5 mètre, 16,7 g/t d’Au sur 0,75 mètre et 8,7 g/t d’Au sur 0,7 mètre (CL20-42); ainsi que 6,5 g/t d’Au sur 7,35 mètres, y compris 9 g/t d’Au sur 0,6 mètre (CL19-44A). Les travaux de forage ont permis le recoupement de trois secteurs d’or visible dans le puits GWM20BL-88 situé à 230 m à l’ouest de la limite connue antérieure de la ZGM, dont on attend toujours les résultats du dosage. Deux nouvelles structures ont de plus été découvertes à 75 m et à 135 m au nord de la ZGM dans le puits GWM20CL-58, et de l’or visible était présent dans l’une des structures. On attend les résultats du dosage.

Puma Exploration Inc. a annoncé dans un communiqué du 18 février dernier qu’elle prévoit effectuer des travaux de forage sur la propriété Chester dans le nord du Nouveau-Brunswick. Le programme d’excavation de tranchées réalisé en novembre et en décembre 2019 a mis en relief et accru le potentiel de la zone du chapeau ferrugineux recouvrant la zone Est. La tranchée T19-04 a révélé des concentrations de 1,87 % de Cu, 1,36 % de Cu et 1,03 % de Cu ainsi que des concentrations atteignant jusqu’à 1,06 g/t d’Au dans la zone du chapeau. Les analyses aurifères de Chester sont très limitées; on effectuera par conséquent une évaluation systématique du secteur dans le cadre des programmes d’exploration prochains. Le programme d’excavation de tranchées a également permis le repérage au nord-est de la zone d’un vaste système hydrothermal caractérisé par des anomalies géochimiques (Se/S, As, Cu+Pb+Zn, Mg+Fe, Ba et Si). Le secteur coïncide par surcroît avec une anomalie gravimétrique prononcée et une faible limite magnétique.

X-Terra Resources Inc. a annoncé dans un communiqué du 18 février dernier que les deux premiers puits forés sur sa propriété Northwest dans le nord du Nouveau-Brunswick ont signalé des concentrations d’or. Le puits de forage NWST-20-002 a recoupé 1,2 g/t d’Au sur 1,0 mètre à l’intérieur d’un stockwerk de 22 mètres de filons de quartz-carbonate comportant des traces de pyrrhotite et de chalcopyrite le long d’une zone de chloritisation marquée. Le puits de forage NWST-20-003 a signalé 6,93 g/t d’Au sur 0,5 mètre à l’intérieur d’une section de 15,5 mètres, elle aussi dans une zone de stockwerk. On attend les résultats du dosage des autres puits creusés.

Galway Metals Inc. a annoncé dans un communiqué du 25 février dernier les résultats de forage des travaux menés dans le sud de la zone Richard ainsi qu’entre les zones Richard et Jubilee sur sa propriété aurifère du ruisseau Clarence dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick. Les principaux résultats des travaux de forage ont compris : 10,6 g/t d’Au sur 47,0 mètres (y compris 495,0 g/t d’Au sur 0,5 mètre, 67,8 g/t d’Au sur 0,55 mètre et 57,9 g/t d’Au sur 0,5 mètre), de même que 1,2 g/t d’Au sur 32,0 mètres dans le puits 20BL-87; 4,5 g/t d’Au sur 10,8 mètres (notamment 33,2 g/t d’Au sur 1,05 mètre) dans le puits de forage 20BL-93; et 0,8 g/t d’Au sur 23,0 mètres (dont 10,0 g/t d’Au sur 0,55 mètre, 3,1 g/t d’Au sur 0,6 mètre et 2,1 g/t d’Au sur 1,05 mètre) dans le puits 19BL-81. Ces travaux de forage ont agrandi la zone Richard de 97 mètres vers le sud-ouest et ont réduit l’écart entre les zones Richard et Jubilee à 350 mètres.

Jaeger Resources Corp. a annoncé dans un communiqué du 27 février dernier les résultats et interprétations préliminaires d’un programme lithogéochemique et géométallurgique mené sur sa propriété du ruisseau Taylor dans le nord du Nouveau-Brunswick. L’étude a relevé un horizon d’exhalite précédemment non reconnu au-dessus de la zone minéralisée dans le puits de forage DDH TB95-2 en s’appuyant sur des concentrations de baryum. L’horizon d’exhalite présente une signature distincte en métaux des terres rares au-dessus de la section minéralisée comparativement aux tufs felsiques sous la section minéralisée. On en a également conclu que le titane et les ratios d’Al/Ti pouvaient servir à différencier les lithologies, en particulier la diabase, même en présence d’une altération marquée. L’indice Al/Ti* Ba peut servir au repérage de l’unité d’exhalite. On a également déterminé que des concentrations anomales d’indium et d’étain sont présentes dans les zones minéralisées et qu’il y a absence de graphite. Un échantillonnage supplémentaire de carottes de forage et d’affleurements se poursuit de même qu’une interprétation plus nouvelle de la géologie.

Manganese X Energy Corp. a annoncé dans un communiqué du 27 février dernier qu’elle avait atteint son objectif de production sulfate de manganèses (« MnSO4 ») d’une pureté de 99,95 % à partir d’échantillons prélevés de son gîte de manganèse de la colline Battery près de Woodstock, dans l’ouest du Nouveau-Brunswick. Kemetco Research Inc. a précisé que le MnSO4 de haute pureté avec faibles facteurs de contamination du sulfate de manganèse final produit répond aux exigences des industries des véhicules électriques et des accumulateurs de secours. Kemetco est actuellement en train de mettre au point un schéma de production commercialisable efficace et économique pour la production de manganèse à batteries à l’intention des industries des véhicules électriques et des accumulateurs d’énergie.

Puma Exploration a fait part dans un communiqué du 28 février dernier de résultats positifs de ses travaux d’excavation de tranchées sur sa propriété Portage dans le nord du Nouveau-Brunswick, où une minéralisation a été découverte à l’intérieur d’une vaste intrusion mafique dévonienne (quatre kilomètres sur six). Quatorze tranchées (totalisant 1 750 mètres) ont été creusées sur la propriété depuis son acquisition vers la fin de 2019. Un échantillon prélevé au hasard de la zone de contact méridionale de l’intrusion a révélé une minéralisation dans une cornéenne déformée renfermant 30 % de sulfures massifs qui a présenté 0,19 % de Cu, 533 p.p. 106 de Ni, 0,83 % de Co et 0,35 % g/t d’Au. Une autre zone minéralisée à 500 m à l’est constituée de sulfures massifs à l’intérieur d’un gabbro bréchifié a présenté 0,11 % de Cu, 506 p.p. 106 de Ni, 384 p.p. 106 de Co et 25 % de Fe. Un échantillon supplémentaire à 2 km au nord renfermait 1,46 g/t d’Au dans une cornéenne altérée proximale de la faille du ruisseau Ramsay. Ces zones minéralisées se trouvent à deux kilomètres de la mine Restigouche et à dix kilomètres du gîte du ruisseau Murray.

 

Janvier 2020

Puma Exploration Inc. a fait part dans un communiqué du 8 janvier 2020 des résultats de ses travaux d’exploration initiaux menés sur sa propriété Chester dans le nord du Nouveau-Brunswick. Un échantillon prélevé de la tranchée T19-04 dans la zone Est a titré 1,87 % de Cu, 1,36 % de Cu et 1,03 % de Cu. Des analyses d’échantillons provenant du chapeau d’oxydation sus-jacent de la zone Est ont signalé 1,06 g/t d’Au. Une vaste zone d’altération hydrothermale a également été relevée dans le nord-est de la zone Est, constatation qui coïncide par ailleurs avec une anomalie gravimétrique importante et la limite d’un creux magnétique.

Galway Metals Inc. a annoncé dans un communiqué du 9 janvier 2020 les résultats de travaux de forage récents dans les zones Richard et Jubilee de sa propriété du ruisseau Clarence dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick. Les dosages supplémentaires obtenus ont amélioré le recoupement précédemment signalé dans le puits de forage 19BL-72 (zone Richard) de 14,2 g/t d’Au sur 7,5 mètres en l’amenant à 4,6 g/t d’Au sur 29,65 mètres (y compris 20,2 g/t d’Au sur 1,0 mètre). Le puits 19BL-78 foré entre les zones Jubilee et Richard a révélé 20,9 g/t d’Au sur 4,75 mètres (y compris 54,5 g/t d’Au sur 0,9 mètre et 64,6 g/t d’Au sur 0,6 mètre) ainsi que 2,7 g/t d’Au sur 14,1 mètres (dont 15,7 g/t d’Au sur 1,15 mètre et 12,6 g/t d’Au sur 0,65 mètre – 19BL-78). Ces activités de forage ont étendu la zone Richard à 122 mètres au sud-ouest comparativement aux 91 mètres précédemment signalés et elles réduisent l’écart entre les deux zones de 1 kilomètre à 425 mètres.

Goldstar Minerals Inc. a fait part dans un communiqué du 27 janvier 2020 des résultats de titrage finals de travaux de forage récents sur sa propriété du lac George dans le centre du Nouveau-Brunswick. Plusieurs zones minéralisées d’or à l’intérieur de roches hôtes métasédimentaires ont été croisées, notamment : 0,49 g/t d’Au sur un mètre, 0,35 g/t d’Au sur un mètre et 0,48 g/t d’Au sur un mètre (LG-19-08); 0,98 g/t d’Au sur un mètre (LG-19-09) ainsi que 0,39 g/t d’Au sur trois mètres (LG-19-10). Une minéralisation de tungstène (scheelite) a de plus été entrecoupée, notamment : 0,15 % de WO3 sur 71 mètres (LG-19-08), 0,05 % de WO3 sur 12 mètres (LG-19-09) et 0,40 % de WO3 sur 10 mètres (LG-19-10).

 

Décembre 2019

Galway Metals Inc. a fait rapport dans un communiqué du 2 décembre 2019 des dosages relevés à la suite de travaux de forage récents entre les zones Richard et Jubilee de son gîte du ruisseau Clarence dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick. Le puits de forage 19BL-68 a recoupé 3,0 g/t d’Au sur 12,0 mètres (y compris 13,3 g/t d’Au sur 1,1 mètre et 8,3 g/t d’Au sur 1,0 mètre). Ce recoupement de forage est survenu à 227 mètres à l’est du puits le plus à l’est de la zone Jubilee et à 530 mètres à l’ouest du puits le plus à l’ouest de la zone Richard.

Stratabound Minerals Corp. a annoncé dans un communiqué du 5 décembre 2019 le commencement d’un programme de forage de 500 m sur la propriété aurifère McIntyre dont elle a nouvellement fait l’acquisition dans le nord du Nouveau-Brunswick. Cinq puits seront forés pour vérifier l’étendue de la minéralisation précédemment exposée dans des tranchées le long d’un axe de 300 mètres ainsi que d’une anomalie de sol aurifère de 480 m de largeur.

Great Atlantic Resources Corp. a signalé dans un communiqué du 11 décembre 2019 l’achèvement d’un programme de forage de trois puits (308 m) sur sa propriété de vanadium Glenelg dans le sud du Nouveau-Brunswick. Les trois puits ont vérifié des anomalies géophysiques magnétiques à l’intérieur du gabbro de Bocabec considérées comme des cibles d’exploration de couches riches en magnétite vanadifère et titanifère à l’intérieur du complexe. On attend toujours les résultats du titrage.