Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Les coronavirus forment une grande famille de virus. Certains causent des maladies respiratoires chez les humains, allant du simple rhume à de graves maladies. D’autres causent des maladies chez les animaux. Dans de rares situations, les coronavirus chez les animaux peuvent infecter des humains et ensuite se transmettre de personne en personne par un contact étroit.

Les nouveaux coronavirus sont de nouvelles souches de virus qui n’ont pas encore été observées chez les humains.

Cette souche de coronavirus, le COVID-19, ne semble pas être aussi virulente que d’autres coronavirus comme le SRAS. Plusieurs patients n’ont signalé que des symptômes bénins. La propagation interhumaine a été démontrée.

Foire aux questions

 

 

Mode de transmission

  
À l’heure actuelle, il semble que le virus soit transmis par de grosses gouttelettes, par exemple lorsque l’on tousse ou que l’on éternue. Selon les données actuelles, le virus ne se propage pas par voie aérienne sur de grandes distances ou de longues périodes de temps.

Rien n’indique qu’il puisse être transmis par des produits importés.
  

 

Port d’un masque médical


  • Si vous êtes en bonne santé, il n’est pas recommandé de porter un masque médical puisque les masques ne procurent pas une protection complète et peuvent donner un faux sentiment de sécurité.
  • Les masques peuvent être très utiles dans certaines situations. Lorsqu’on est malade, porter un masquer aide à prévenir la transmission de la maladie à d’autres personnes. C’est pourquoi nous demandons aux gens qui toussent ou qui présentent des symptômes respiratoires de porter un masque et de se laver les mains s’ils se rendent à l’urgence ou dans une clinique. L'OMS recommande le port du masque dans certaines situations, s'il est utilisé correctement (lien en anglais).
 

Symptômes

  
Les symptômes du nouveau coronavirus sont semblables à ceux de l’influenza ou d’autres maladies respiratoires. Ils peuvent varier de légers à modérés et peuvent inclure ce qui suit :

  • la fièvre
  • la toux
  • une sensation de malaise généralisé

Dans la plupart des cas, les symptômes signalés étaient bénins. Cependant, il existe un risque de développer une maladie grave pouvant entraîner une pneumonie, l’insuffisance respiratoire, l’insuffisance rénale ou même la mort.
  

 

Traitement

  
Pour le moment, il n’y a pas de vaccin contre le nouveau coronavirus (COVID-19).

La plupart des gens infectés par des virus respiratoires communs guériront par eux-mêmes, mais certaines personnes pourraient avoir besoin de soins pour soulager leurs symptômes. Votre fournisseur de soins de santé peut recommander des moyens de soulager vos symptômes.

 

 

Quelle est la différence entre s’auto-isoler et s’autosurveiller?

L'auto-isolement signifie qu'il faut rester chez soi et éviter tout contact avec d'autres personnes afin de prévenir la propagation de la maladie à d'autres personnes, que ce soit dans son foyer ou dans la collectivité. Ne quittez pas votre domicile sauf en cas d'absolue nécessité, par exemple pour vous faire soigner.

Vous devez vous auto-isoler si :

  • vous avez reçu un diagnostic de COVID-19;
  • la Santé publique locale vous a identifié comme un contact proche d'une personne ayant reçu un diagnostic de COVID-19;
  • vous pourriez avoir été exposé à la COVID-19 pendant un voyage.

L'autosurveillance signifie que vous devez vous surveiller pour détecter les symptômes d'une maladie respiratoire tels que la fièvre, la toux, les difficultés respiratoires parce que vous avez pu être exposé à la COVID-19. Si vous commencez à avoir des symptômes (maux de tête, congestion, courbatures, malaises) ou si vos symptômes s'aggravent (fièvre, toux, difficultés respiratoires), isolez-vous des autres le plus rapidement possible. Appelez immédiatement TÉLÉ-SOINS 811. Décrivez vos symptômes et votre historique de voyage. Vous obtiendrez des conseils sur ce que vous devez faire.

 

 

TESTS

La période d’incubation de la COVID-19 est de 14 jours.  Si vous avez été exposé au virus et que vous allez développer des symptômes, c’est au cours de la période d’incubation que cela surviendra. 

Les tests administrés aux personnes symptomatiques ont une valeur claire sur le plan clinique et pour la santé publique. Les tests en laboratoire de personnes symptomatiques peuvent confirmer une infection ou écarter une telle probabilité. 

Si vous subissez un test trop tôt, lorsque vous n’avez pas de symptômes, votre système immunitaire n’aura pas le temps de produire des anticorps.  Les tests administrés à des personnes ne manifestant aucun symptôme pourraient mener à des résultats potentiellement faux négatifs.  Les tests effectués en l'absence de symptômes ne vous diront pas si vous avez la COVID-19 et ne peuvent pas être utilisés pour vous « autoriser » à retourner au travail ou à l'école.