FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a annoncé qu’à compter d’aujourd’hui, les personnes âgées de 80 et plus, les autres professionnels de la santé réglementés qui sont en contact étroit avec leurs patients, ainsi que les personnes présentant des problèmes de santé complexes sont admissibles à recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Les personnes âgées de 80 ans et plus – ou un fournisseur de soins ou un membre de leur famille qui agit en leur nom – peuvent maintenant prendre un rendez-vous auprès d’une pharmacie.

Les professionnels de la santé réglementés – y compris les dentistes, les physiothérapeutes et les optométristes – seront informés par leur association professionnelle lorsqu’ils seront admissibles à prendre un rendez-vous.

Les personnes présentant des problèmes de santé complexes sont priés de consulter la liste des problèmes de santé admissibles, qui est disponible en ligne, avant de fixer un rendez-vous et d’imprimer une copie du formulaire de déclaration. Les personnes qui répondent aux exigences peuvent prendre un rendez-vous en ligne pour recevoir leur vaccin lors d’une clinique organisée par une ou l’autre des régies régionales de la santé.

Le gouvernement provincial a également annoncé que tous les résidents des établissements de soins de longue durée ont maintenant eu l’occasion de recevoir au moins une dose du vaccin contre la COVID-19.

De plus, en date du vendredi 19 mars, tous les résidents des communautés des Premières Nations âgés de 16 ans et plus auront eu la possibilité de recevoir leur première dose du vaccin.

« Nous réalisons d’excellents progrès en ce qui a trait à notre plan de vaccination, et nous avons progressé à grands pas en vue de protéger nos résidents les plus vulnérables », a déclaré la ministre de la Santé, Dorothy Shephard. « Nous sommes maintenant en mesure de commencer à vacciner d’autres groupes. Cependant, si vous ne faites pas partie des groupes admissible, veuillez ne pas essayer de fixer un rendez-vous à ce moment-ci. »

Travailleurs en rotation

À compter du vendredi 26 mars à 23 h 59, les travailleurs en rotation ne seront plus tenus de s’auto-isoler s’ils ont reçu leur première dose du vaccin et que 14 jours se sont écoulés depuis. Pour le moment, ils devront subir un test de dépistage de la COVID-19 au cinquième jour et au 10e jour suivant leur retour au Nouveau-Brunswick.

Si un travailleur en rotation ne se fait pas vacciner, il sera encore tenu de s’auto-isoler pendant 14 jours, et il en sera de même pour toute personne vivant sous le même toit. Il devra également subir un test de dépistage obligatoire le 10e jour.

« Chaque personne qui entre au Nouveau-Brunswick apporte avec elle un certain niveau de risque, a dit Mme Shephard. Demander aux travailleurs en rotation de subir un test de dépistage nous procurera ce niveau supplémentaire de sécurité tout en nous permettant de garder un œil sur le virus. »

Bulle interprovinciale

La bulle atlantique entre le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador rouvrira d’ici le 19 avril. Cela signifie que les gens du Nouveau-Brunswick pourront se rendre dans ces provinces sans être tenus de s’auto-isoler à leur retour. La bulle pourra rouvrir à la condition que le nombre de cas de COVID-19 demeure peu élevé.

Au même moment, le Nouveau-Brunswick formera également une bulle avec les municipalités régionales de comté de Témiscouata et d’Avignon ainsi qu’avec la Première Nation de Listiguj, au Québec. Les résidents de ces communautés qui prévoient se rendre au Nouveau-Brunswick ne doivent pas avoir voyagé à l’extérieur de ces régions au cours des 14 derniers jours ou ils doivent avoir reçu leur première dose du vaccin au moins 14 jours avant.

« Nous nous réjouissons tous du retour de la bulle interprovinciale, mais il est important de se rappeler que les cas de COVID-19 continuent d’augmenter partout au Canada », a affirmé la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jenifer Russell. « Si on ajoute à cela le fait que le nombre de cas de variants augmente, c’est une source de préoccupation. Si vous voyagez, même au sein de la bulle, veuillez nous assurer de respecter toutes les directives de la Santé publique afin que nous puissions continuer à limiter la propagation du virus. »

Sept nouveaux cas

La Santé publique a signalé sept nouveaux cas de COVID-19 aujourd’hui.

Il y a un cas dans la zone 1 (région de Moncton), soit :

  • une personne âgée de 20 à 29 ans. Ce cas est lié à un cas précédent, et la personne est en auto-isolement.

Il y a un cas dans la zone 3 (région de Fredericton), soit :

  • une personne âgée de 30 à 39 ans. Ce cas est lié à un voyage, et la personne est en auto-isolement.

Il y a cinq cas dans la zone 4 (région d’Edmundston), soit :

  • deux personnes âgées de 20 à 29 ans;
  • une personne âgée de 50 à 59 ans;
  • une personne âgée de 60 à 69 ans; et
  • une personne âgée de 70 à 79 ans.

Ces cas sont liés à des cas précédents, et toutes ces personnes sont en auto-isolement.

Il y a 1484 cas confirmés au Nouveau-Brunswick. Depuis hier, une personne s’est rétablie, pour un total de 1405 rétablissements jusqu’à maintenant. Il y a eu 30 décès, et il y a 48 cas actifs. Une personne est hospitalisée. Hier, 810 tests de dépistage ont été réalisés, pour un total de 243 016 tests jusqu’à maintenant.

Avis d’exposition

La Santé publique suit une procédure standard lorsque le public pourrait avoir été exposé à une personne dont le résultat au test de dépistage de la COVID-19 est positif. Lorsque la tenue de registres permet de trouver et de confirmer l’identité des personnes qui pourraient avoir été exposées, les représentants de la Santé publique communiquent directement avec ces personnes et n’émettent pas d’annonce distincte. Lorsque les représentants ne sont pas certains d’identifier exactement les personnes qui auraient pu être exposées au virus dans un lieu donné, la Santé publique émet une annonce pour essayer de joindre toutes les personnes qui pourraient avoir été touchées et leur fournir des instructions.

La Santé publique a recensé des sources possibles d’exposition aux endroits suivants à Edmundston :

  • restaurant McDonald’s, le 13 mars, de 8 h 30 à 9 h 15 (190, boulevard Hébert); et
  • casino Grey Rock et restaurant Valley View, le 14 mars (100, boulevard Chief Joanna).

La Santé publique a établi qu’un voyageur ayant obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 aurait pu être contagieux le 7 mars alors qu’il voyageait à bord des vols suivants :

  • le vol Air Canada 414 – qui a quitté Toronto à 14 h 18 à destination de Montréal; et
  • le vol Air Canada 8906 – qui a quitté Montréal à 19 h à destination de Moncton.

Les personnes qui étaient à bord de ces vols defraient surveiller l’apparition de symptômes pendant 14 jours après le vol. Si des symptômes de la COVID-19 apparaissent, elles doivent s’isoler et effectuer une autoévaluation en ligne ou appeler le 811 pour subir un test de dépistage.

Rappel des directives concernant la phase jaune

Toutes les zones sont dans la phase jaune en vertu de l’arrêté obligatoire de la province.