FREDERICTON (GNB) – La Santé publique a confirmé, aujourd’hui, le décès d’une personne âgée entre 80 et 89 ans dans la zone 4 (région d’Edmundston) en raison de problèmes de santé sous-jacents, y compris la COVID-19. Il s’agit du 17e décès lié à la COVID-19 enregistré dans la province.

Cette personne était un résident du Manoir Belle Vue, une foyer de soins situé à Edmundston.

« Je désire offrir mes sincères condoléances aux proches de cette personne », a déclaré la ministre de la Santé, Dorothy Shephard.

« Au nom de tous les gens du Nouveau-Brunswick, j’offre mes sincères condoléances aux proches du défunt », a affirmé la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « Sachez que nous pleurons tous avec vous cette douloureuse perte. »

Seize nouveaux cas

La Santé publique a signalé 16 nouveaux cas de COVID-19 aujourd’hui.

Il y a quatre cas dans la zone 1 (région de Moncton), soit :

  • une personne âgée de 19 ans ou moins;
  • une personne âgée entre 20 et 29 ans; et
  • deux personnes âgées entre 40 et 49 ans.

Il y a deux cas dans la zone 3 (région de Fredericton), soit :

  • une personne âgée entre 20 et 29 ans; et
  • une personne âgée entre 50 et 59 ans.

Il y a neuf cas dans la zone 4 (région d’Edmundston), soit :

  • une personne âgée entre 30 et 39 ans;
  • deux personnes âgées entre 40 et 49 ans;
  • deux personnes âgées entre 60 et 69 ans;
  • deux personnes âgées entre 70 et 79 ans;
  • une personne âgée entre 80 et 89 ans; et
  • une personne âgée de 90 ans ou plus.

Il y a un cas dans la zone 6 (région de Bathurst), soit :

  • une personne âgée entre 50 et 59 ans.

Tous les cas sont sous investigation, et les personnes sont en auto-isolement.

Il y a 1218 cas confirmés au Nouveau-Brunswick. Depuis hier, 15 personnes se sont rétablies, pour un total de 887 rétablissements jusqu’à maintenant. Il y a eu 17 décès, et il y a 313 cas actifs. Quatre personnes sont hospitalisées, et deux d’entre elles sont à l’unité des soins intensifs. Hier, 2079 tests de dépistage ont été réalisés, pour un total de 196 035 tests jusqu’à maintenant.

Rappel des directives concernant les phases rouge et le confinement

La zone 1 (région de Moncton) demeure dans la phase rouge, et la zone 4 (région d’Edmundston) demeure en confinement.

Toutes les autres zones demeureront dans la phase orange en vertu de l’arrêté obligatoire de la province.

La Santé publique a recommandé que la zone 5 (région de Campbellton), la zone 6 (région de Bathurst) et la zone 7 (région de Miramichi) demeurent dans la phase orange en raison de l’arrivée possible au Nouveau-Brunswick des nouveaux variants de la COVID-19, comme ceux signalés au Royaume-Uni et en Afrique du Sud.

« Des données préliminaires indiquent que ces nouveaux variants pourraient être plus contagieux, a dit la Dre Russell. Il est donc important que nous prenions les mesures de précaution nécessaires dès maintenant pour réduire la transmission du virus et de tous ses variants dans nos communautés. »

Changements apportés à la phase orange à compter de minuit

Étant donné que les zones pourraient être dans la phase orange pendant encore plusieurs semaines, la Santé publique a également recommandé que, dans le cadre de la phase orange, la bulle d’un ménage soit élargie de manière à inclure 10 personnes de l’extérieur du ménage (les mêmes 10). Cela permettra aux gens de voir au moins quelques membres de leur famille et amis proches. Ce changement entrera en vigueur dès minuit ce soir. Ces groupes pourront socialiser, y compris aller au restaurant ensemble. De plus amples renseignements sur la phase orange mise à jour sont disponibles en ligne.

« Je sais qu’il peut être difficile de suivre le rythme lorsque des changements sont apportés aux règles et je sais que cela peut être frustrant, a affirmé Mme Shephard. Je demande à tout le monde de continuer à faire preuve d’adaptation, alors que nous nous efforçons de conserver une longueur d’avance sur la COVID-19. »

Mme Shephard a indiqué que le Cabinet collabore avec la Santé publique pour réévaluer s’il est également nécessaire d’apporter des changements à la phase jaune afin de refléter la réalité changeante de la pandémie.