FREDERICTON (GNB) – La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, demande aux gens du Nouveau-Brunswick de rester à la maison et d’adopter des pratiques d’éloignement social adéquates pour aider à ralentir la propagation de la COVID-19 (le nouveau coronavirus).

« Il nous appartient de prendre des mesures qui permettront de ralentir la propagation du virus et qui donneront à nos médecins, infirmières et autres professionnels de la santé les meilleures chances de faire face à ses répercussions, a déclaré la Dre Russell. L’éclosion de COVID-19 peut être une source de stress pour les gens et les communautés. Il est naturel de ressentir de la détresse, de l’anxiété, de la tristesse et de l’inquiétude pendant et après une situation stressante. »

La Dre Russell a indiqué que certaines actions peuvent aider les gens à se soutenir, eux et leur famille :

  • Établir des liens avec les autres tout en maintenant un éloignement social sûr – Partagez vos préoccupations et ce que vous ressentez avec un ami ou un membre de votre famille. Prenez régulièrement des nouvelles de vos proches, en particulier ceux qui sont touchés par le virus.
  • Prendre des pauses – Prenez de profondes respirations, faites des étirements ou méditez. Prenez le temps de vous détendre, et rappelez-vous que ces émotions fortes s’estomperont. Essayez de faire des activités que vous aimez habituellement pratiquer. Ne perdez pas espoir et adoptez une pensée positive.
  • Dormir suffisamment, faire de l’exercice et bien manger.

Des tests de dépistage ont permis d’identifier trois autre cas présumés de la COVID-19, ce qui porte à 11 le nombre de cas présumés ou positifs au Nouveau-Brunswick.

Les trois nouveaux cas sont les suivants :

  • une femme, âgée entre 60 et 70 ans, qui habite dans la zone 1 (sud-est de la province) et qui a fait une croisière;
  • un homme, âgé entre 60 et 70 ans, qui habite dans la zone 3 (centre de la province) et qui a été en contact avec une personne ayant eu un contact direct avec un voyageur; et
  • une femme, âgée entre 50 et 60 ans, qui habite dans la zone 3 (centre du Nouveau-Brunswick) et qui s’était rendue au Royaume-Uni.

D’autres tests seront menés au Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg, pour confirmer qu’il s’agit bel et bien d’un cas positif de la COVID-19.

Le premier ministre, Blaine Higgs, a implorés les gens du Nouveau-Brunswick de respecter les recommandations de la Dre Russell et de son équipe de la Santé publique.

« Les gens devraient rester à la maison, lorsque c’est possible, je ne le répéterai jamais assez, a affirmé M. Higgs. On ne joue pas avec un groupe d’amis; on ne dort pas chez un ami; on reçoit des membres de la famille à la maison seulement lorsque c’est nécessaire. Profitez de l’air frais, mais évitez de le faire en groupe, et maintenez une distance de six pieds avec les autres lorsque vous devez absolument aller à quelque part. »

M. Higgs a souligné que ces mesures visant à aplanir la courbe et à réduire les répercussions du virus. Il a également remercié les gens du Nouveau-Brunswick qui continuent de fournir les services essentiels.

« Il y a des gens qui sont à l’avant-poste de notre système de santé, mais il y a aussi des gens comme les camionneurs, qui veillent à ce que les marchandises se rendent jusqu’à nos magasins; les employés qui travaillent dans ces magasins et qui assurent le réapprovisionnement des tablettes; et les gens qui travaillent dans l’ombre chaque jour pour nous permettre de vous fournir ces importantes mises à jour, a-t-il dit. Ces gens laissent leur famille à la maison pour le bien commun. Nous devons faire ce que nous pouvons pour les aider à demeurer en santé et en sécurité, et cela signifie que nous devons rester à la maison, dans la mesure du possible. »

M. Higgs a réitéré l’importance de respecter les conseils des professionnels de la santé afin de protéger les gens du Nouveau-Brunswick, en particulier les résidents les plus vulnérables. Il a dit que si les gens ne respectent pas ces conseils, des mesures additionnelles pourraient devoir être prises pour veiller à ce que tout le monde respecte les recommandations de la Santé publique.

Voici d’autres renseignements concernant l’intervention en réponse à la pandémie :

Pharmacies

Les pharmaciens cherchent à répondre aux besoins à long terme des gens du Nouveau-Brunswick, et ils veulent s’assurer que les médicaments sont distribués de manière responsable durant cette période d’incertitude. Donner aux patients leur médicaments pour une période de 30 jours aidera les pharmaciens à continuer d’assurer un approvisionnement stable pour les patients. Demander un renouvellement de médicaments à l’avance, à moins que cela ne soit absolument nécessaire, ou encore accumuler des réserves de médicaments pourrait créer des pénuries imprévues de médicaments et mettre en danger la santé des autres patients.

Afin d’aider les pharmaciens et leurs employés à demeurer en santé, les gens du Nouveau-Brunswick sont priés de ne pas aller à la pharmacie s’ils présentent des symptômes de la COVID-19 (fièvre, apparition de toux, ou difficultés respiratoires), dans les 14 jours suivant l’apparition des symptômes, ou s’ils pensent avoir été exposés au virus.

Sécurité alimentaire

Le ministère du Développement social est en communication constante avec les banques alimentaires, les soupes populaires et d’autres organismes, comme les services de repas à domicile, pour assurer la prestation continue de ces services. Si ces organismes ont besoin de bénévoles, de nombreux fonctionnaires sont disponibles et prêts à porter main-forte. Si elles sont confrontées à une augmentation du nombre de clients, le ministère offrira un soutien financier supplémentaire.

Refuges pour sans-abri

Le ministère du Développement social travaille en étroite collaboration avec les refuges pour sans-abri afin de promouvoir les meilleures pratiques dans le but de prévenir l’apparition et la propagation du virus. Les refuges renforcent les pratiques d’hygiène sécuritaires auprès de leurs clients, comme se laver les mains, et le personnel nettoie les refuges en profondeur.

La plupart des refuges sont pleins ou presque pleins, mais des plans sont en voie d’être finalisés en vue d’offrir des logements temporaires isolés si un client devient malade en raison de la COVID-19.

Croix-Rouge canadienne

Dans le cadre de ses efforts visant à promouvoir l’éloignement social et à limiter la propagation de la COVID-19, la Croix-Rouge canadienne a pris la décision de fermer ses bureaux et ses divisions au public, et ce, d’ici la fin de la journée, le 18 mars. Les services de livraison du Programme de prêt d’équipement médical seront uniquement disponibles par rendez-vous entre 9 h et midi, si ces services sont absolument nécessaires.

Tribunaux du Nouveau-Brunswick

Les palais de justice du Nouveau-Brunswick sont fermés au public, sauf aux personnes essentielles à la bonne marche des procédures judiciaires, comme les avocats, les plaideurs, les accusés, les témoins, les employés des services aux victimes et les représentants des médias. Aucune personne ayant des symptômes de la COVID-19 ne doit se présenter. Des renseignements relatifs aux tribunaux sont disponibles en ligne.

Entreprises

Des renseignements visant les entreprises sont disponibles en ligne et seront mis à jour dès que de nouveaux renseignements seront disponibles. Les entreprises touchées par des changements soudains à l’économie sont invitées à envoyer un courriel au chargé du développement des affaires d’Opportunités NB de leur région ou à l’adresse info@onbcanada.ca.

Garderies

M. Higgs a affirmé que les parents n’auront pas à payer pendant que leurs enfants n’ont pas accès aux garderies qui sont fermées, et il a dit que les travailleurs des services essentiels dont les enfants fréquentent encore une garderie continueront de payer leur taux régulier.

« Nous demandons aux exploitants des garderies de ne pas augmenter leurs taux réguliers en ce moment, a-t-il dit. Aujourd’hui, le gouvernement fédéral a annoncé des mesures de répit pour les petites entreprises. Nous travaillons en vue de déterminer la manière dont cela s’applique aux garderies, mais nous sommes déterminés à combler les écarts. »

Initiatives du gouvernement fédéral

M. Higgs a indiqué que le gouvernement fédéral a annoncé, aujourd’hui, une série de mesures économiques pour aider à stabiliser l’économie.

« Ces mesures fourniront une somme pouvant atteindre 27 milliards de dollars en soutien direct aux travailleurs et entreprises du Canada, a-t-il dit. Comme l’annonce vient tout juste d’avoir lieu, nous devrons déterminer le rôle que le Nouveau-Brunswick jouera. À mesure que nous en apprendrons davantage, nous partagerons ces renseignements. »

M. Higgs a affirmé qu’il était heureux que le Canada et les États-Unis aient convenu de collaborer en vue de restreindre mutuellement les voyages discrétionnaires transfrontaliers.

« J’étais soulagé d’apprendre, lors d’une conférence téléphonique avec la vice-première ministre fédérale, Chrystia Freeland, et tous les premiers ministres, que cela ne touchera pas les voyages essentiels et les échanges commerciaux, y compris l’industrie du camionnage, a-t-il dit. Plus précisément, on nous a donné l’assurance que des progrès étaient réalisés afin de trouver une façon de minimiser les répercussions sur Campobello Island. »