FREDERICTON (GNB) – Malgré de nombreux défis comme la très faible production hydroélectrique et les répercussions découlant d’événements météorologiques, Énergie NB a réalisé un bénéfice d’exploitation de 102 millions de dollars au cours de la période de six mois qui s’est terminée le 30 septembre. Les détails complets des faits saillants financiers et d’exploitation du deuxième trimestre d’Énergie NB sont disponibles dans le rapport.

« Bien qu’Énergie NB ait réalisé un bénéfice d’exploitation positif au cours du trimestre, les six premiers mois de l’exercice financier ont été très difficiles », a déclaré le chef des finances et vice-président principal des services d’entreprise, Darren Murphy. « Pour surmonter ces défis, nous sommes résolus à réduire nos dépenses d’exploitation en rationalisant nos activités d’exploitation et en trouvant d’autres moyens d’économiser, tout en maintenant notre engagement envers la fiabilité et la sécurité du service. »

Voici les faits saillants d’exploitation pour le trimestre :

·         Énergie NB a poursuivi ses travaux de renforcement des infrastructures dans 11 localités de la province. Son programme pluriannuel de reconstruction des lignes de transport, qui comprend des travaux d’amélioration de la fiabilité de l’ordre de 20 à 27 millions de dollars chaque année, fait partie des investissements annuels de plus de 100 millions de dollars pour l’entretien des réseaux de transport et de distribution.

·         Des représentants d’Énergie NB ont été accueillis à 23 événements communautaires dans la province au cours du trimestre. Lors de ces événements, le personnel a discuté avec les clients et a présenté des produits et services.

·         Au cours du trimestre, Énergie NB et l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick se sont préparées pour un exercice d’urgence nucléaire à grande échelle. L’exercice a eu lieu en octobre. L’opération Synergy Challenge était un exercice impliquant divers ordres de gouvernement ainsi que diverses administrations et qui visait à évaluer les capacités de préparation, d’intervention et de rétablissement en cas d’urgence à la centrale nucléaire de Point Lepreau, ainsi que les décisions prises par Énergie NB, l’Organisation des mesures d’urgence et les partenaires d’intervention d’urgence.

Les renseignements fournis dans ce rapport trimestriel comprennent les écarts financiers d’une année à l’autre depuis le début de l’exercice (avril à septembre).