FREDERICTON (GNB) – Pour la première fois de son histoire, la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick atteindra la parité hommes-femmes parmi ses juges à temps plein et verra une femme occuper les fonctions de juge en chef.

« Les études démontrent que lorsqu’une administration fait progresser l’égalité des femmes, cela contribue à renforcer son économie et à améliorer la qualité de vie de ses résidents », a déclaré le premier ministre, Brian Gallant. « Nous sommes heureux que ces femmes compétentes et qualifiées soient en mesure d’occuper ces postes importants. En nommant cinq juges, nous améliorerons aussi l'accès au système judiciaire pour les gens du Nouveau-Brunswick. »

Cinq nouvelles juges provinciales ont été nommées, aujourd’hui, ce qui portera le nombre total de juges à temps plein à 24, lorsque le juge en chef actuel obtiendra le statut de juge surnuméraire en juin. En tenant compte de l’annonce d’aujourd’hui, sept des huit juges provinciaux nommés depuis octobre 2014 sont des femmes. À compter de juin, il y aura la parité hommes-femmes parmi les juges du Nouveau-Brunswick.

Jolène Richard, qui est présentement juge de la Cour provinciale à Moncton, a été nommée juge en chef. Sa nomination entrera en vigueur le 2 juin. Le juge en chef actuel de la Cour provinciale, Pierre Arseneault, quittera bientôt ses fonctions afin d’occuper le statut de juge surnuméraire.

« La juge Richard est membre de la Cour provinciale depuis 2008, a affirmé M. Arsenault. Elle est une personne très talentueuse et une juriste de la plus haute compétence. Son énergie, son éthique de travail et son expérience à titre de juge font d’elle une personne amplement qualifiée pour mener à bien les diverses tâches administratives reliées à la Cour et pour répondre aux besoins du public en général. Je salue sa nomination au poste de juge en chef. »

Mme Richard a été nommée à la magistrature en novembre 2008. Elle a obtenu son grade en droit de l’Université de Moncton en 1992 et elle a été admise au Barreau du Nouveau-Brunswick en 1993. Elle a exercé le droit pendant 15 ans. Elle possède une expérience approfondie en règlement de litiges devant la Division de première instance et la Division de la famille de la Cour du Banc de la Reine, et elle a déjà plaidé devant la Cour d’appel. Avant d’être nommée, Mme Richard a été partenaire du cabinet Stewart McKelvey, elle a été vice-présidente de la Section du droit de la famille de l’Association du Barreau canadien, et elle a été chargée de cours pour le cours de préparation au barreau.

Les autres juges nouvellement nommées sont :

  • Joanne Durette, juge itinérante établie à Bathurst;
  • Johanne-Marguerite Landry, juge itinérante établie à Caraquet;
  • Natalie LeBlanc, juge en exercice établie à Miramichi;
  • Lucie Mathurin, juge en exercice établie à Moncton; et
  • Kelly Ann Winchester, juge en exercice établie à Saint John.

Mme Durette a fréquenté l’Université de Moncton (campus d’Edmundston), où elle était inscrite à un programme de sciences sociales et de psychologie de 1984 à 1986, jusqu’à ce qu’elle soit acceptée à la Faculté de droit. Elle a obtenu son baccalauréat en droit de l’Université de Moncton en 1989 et est devenue membre du Barreau du Nouveau-Brunswick le 19 juin 1990.

Mme Landry a obtenu un baccalauréat en musique de l’Université de Moncton en 1982 et un baccalauréat en droit en 2002. Elle a été admise au Barreau du Nouveau-Brunswick le 10 juin 2004.

Mme LeBlanc a étudié en sciences de la santé à l’Université de Moncton de 1993 à 1995. Elle a obtenu un baccalauréat en arts de l’Acadia University en 1997 et un baccalauréat en droit de l’Université de Moncton en 2001. Elle a été admise au Barreau du Nouveau-Brunswick le 15 janvier 2003.

Mme Mathurin a étudié en administration à l’Université du Nouveau-Brunswick de 1992 à 1994. Elle a obtenu un baccalauréat en gestion des sports de l’Acadia University en 1997 et un baccalauréat en droit de l’Université de Moncton en 2000. Elle a été admise au Barreau du Nouveau-Brunswick le 8 juin 2001.

Mme Winchester a obtenu un baccalauréat en sciences de la St. Francis Xavier University en 1980 et un baccalauréat en droit de l’Université du Nouveau-Brunswick en 1983. Elle est devenue membre du Barreau du Nouveau-Brunswick le 15 mars 1984.

Ces juges ont toutes passé une entrevue auprès d’un comité indépendant composé du juge en chef de la province, du juge en chef ou du juge en chef associé de la Cour provinciale, et d’un conseiller à la révision des nominations à la magistrature provinciale représentant le public.