BAS-CARAQUET (GNB) – Le premier ministre, Brian Gallant, reconnaît le travail de centaines de bénévoles qui continuent de faire du porte-à-porte afin de vérifier si tout va bien et de faire fonctionner les centres de réchauffement et les refuges d’urgence alors que les efforts de rétablissement se poursuivent dans la Péninsule acadienne ainsi que dans certaines parties du comté de Kent et de Miramichi.

M. Gallant s’est joint aux représentants de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick et d’Énergie NB pour une visite du centre de réception régional à Bas-Caraquet aujourd’hui. Les bénévoles de ce centre ont offert jusqu’à 700 repas par jour aux gens dans le besoin.

« La sécurité des gens du Nouveau-Brunswick reste notre priorité à ce moment-ci, a dit M. Gallant. Merci aux centaines de personnes qui font du bénévolat dans les centres de réchauffement afin d’assurer la sécurité de leur communauté, qui font du porte-à-porte afin d’aider leurs voisins à traverser la tempête et qui donnent des ressources afin d’aider les gens à retrouver une vie normale. Votre générosité et votre esprit communautaire font chaud au cœur. »

On estime qu’environ 500 personnes aident à garder les Néo-Brunswickois en sécurité et, dans plusieurs cas, à les réchauffer, les nourrir et les renseigner. Ces groupes étaient composés de bénévoles, d’employés du gouvernement, de premiers intervenants, et d’équipes de recherche et de sauvetage. La majorité de ces gens travaillent jour et nuit.

Les équipes d’Énergie NB continuent de réaliser des progrès au niveau du rétablissement du courant et atteignent leurs cibles de rétablissement établies plus tôt cette semaine dans la Péninsule acadienne, à Miramichi et dans le comté de Kent.

Les cibles de rétablissement du courant pour jeudi soir s’élèvent à 85 pour cent des clients rebranchés dans la Péninsule acadienne et à 99 pour cent des clients rétablis à Miramichi et dans le comté de Kent. Sans compter la Péninsule acadienne, Énergie NB prévoit rétablir tout le courant, sauf pour quelques exceptions. Ces exceptions comprennent les clients qui connaissent des problèmes complexes comme des dommages à leur mât d’entrée électrique et les propriétés isolées ou saisonnières.

« Nous encourageons les gens qui n’ont pas de courant à se rendre à l’un des centres de réchauffement ou refuges. C’est là qu’ils pourront se réchauffer, manger, et recevoir de l’information au sujet des programmes mis en place pour les aider, a déclaré M. Gallant. De plus, des centaines de personnes font encore du porte-à-porte afin de s’assurer que les gens vont bien et qu’ils sachent qu’il y a du soutien qui leur est offert. »

Le porte-à-porte se poursuit dans les régions touchées. Les centres de réchauffement et les refuges restent ouverts afin de fournir de la nourriture et un abri. On y retrouve aussi des renseignements à l’intention des clients du ministère du Développement social, ainsi que de l’information au sujet de la Croix-Rouge et les formulaires de demande pour le Programme d’aide financière en cas de catastrophe. Les membres des Forces armées continuent d’effectuer différentes tâches dans la région touchée, et ils resteront en place jusqu’à ce qu’ils soient satisfaits que l’envergure des défis ait été réduite au point où les responsables locaux et les bénévoles pourront gérer la situation par eux-mêmes.

M. Gallant encourage tous les gens du Nouveau-Brunswick dont la maison a subi des dommages de se renseigner au sujet du Programme d’aide financière en cas de catastrophe afin de voir quel type de soutien leur est offert. Les demandes seront évaluées au cas par cas, et il n’y aura pas de franchise à payer pour les personnes qui pourront démontrer qu’elles vivent des difficultés financières. Les résidents devraient s’inscrire immédiatement pour que des inspections en matière de santé et de sécurité puissent avoir lieu. Les formulaires de demande sont disponibles en ligne et ont été distribués dans les centres de réchauffement et les refuges. Les résidents peuvent également composer le 1-888-298-8555 pour obtenir davantage de renseignements ou pour faire une demande.

« En ce qui concerne les personnes qui ont du courant et qui tentent de retrouver une vie normale, vous êtes invités à vous rendre à votre banque alimentaire locale pour vous réapprovisionner en nourriture. Vous pouvez aussi continuer à vous rendre à un centre de réchauffement pour manger. Veuillez aussi contacter le Programme d’aide financière en cas de catastrophe pour voir s’il y a certaines dépenses reliées à la tempête qui peuvent être couvertes », a affirmé M. Gallant.

Les intoxications au monoxyde de carbone restent préoccupantes dans les régions touchées. Il y a désormais 42 personnes qui sont traitées pour des troubles de santé qui pourraient être attribuables au monoxyde de carbone. On rappelle aux gens du Nouveau-Brunswick de ne jamais faire fonctionner de génératrice ou de cuisiner avec une flamme nue à l’intérieur d’une maison ou d’un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger.

Le ministère du Développement social continue de communiquer avec ses clients qui sont touchés par la tempête. Les clients qui n’ont pas parlé à leur gestionnaire de cas sont encouragés à contacter l’Organisation des mesures d’urgence, un bureau régional du ministère du Développement social ou à se rendre à l’un des centres de réchauffement.

« Nous faisons des appels et nous faisons du porte-à-porte dans le but de rejoindre tout résident vulnérable touché par la tempête et de leur dire qu’il y a de l’aide disponible afin de leur permettre de se relever après cette crise. Nous les encourageons à se rendre à un centre de réchauffement ou à contacter le Programme d’aide financière en cas de catastrophe pour obtenir des renseignements au sujet des mesures de soutien qui sont en place pour eux », a dit M. Gallant.

Énergie NB

Les équipes d’Énergie NB continuent à réaliser des progrès en vue de rétablir le courant aux clients touchés par la tempête de verglas de la semaine dernière, et elles atteignent les cibles de rétablissement établies plus tôt cette semaine pour la Péninsule acadienne, Miramichi et le comté de Kent.

Les conditions dans lesquelles travaillent les équipes d’Énergie NB demeurent un défi en raison des températures froides et de la glace épaisse sur l’équipement. Énergie NB encourage les clients qui sont toujours sans électricité à se rendre à un centre de réchauffement pour obtenir de la nourriture, un peu plus de confort et des renseignements supplémentaires au sujet des services gouvernementaux qui sont offerts.

À 8 h 30, aujourd’hui, un peu moins de 5000 clients étaient toujours sans électricité en raison de la tempête, comparativement à environ 130 000 personnes la semaine dernière.

La majorité des clients qui demeurent sans électricité se trouvent dans la Péninsule acadienne, là où la tempête de verglas est arrivée plus tard et où elle a frappé plus durement que dans les autres régions de la province.

Les progrès dépendront de la météo, des conditions de travail et des défis particuliers que les équipes pourraient rencontrer. Les heures prévues de rétablissement du courant sont mises à jour plusieurs fois par jour sur le site Web d’Énergie NB, et les clients sont invités à vérifier en ligne les progrès liés à une panne en particulier.

Il y a actuellement 365 équipes sur le terrain dans les régions touchées.

Programme d’aide financière en cas de catastrophe

Les gens qui ont été touchés par cette tempête sont invités à se renseigner sur le Programme d’aide financière en cas de catastrophe. Les résidents qui ont subi des dommages devraient s’inscrire immédiatement afin qu’une inspection en matière d'hygiène et de sécurité soit menée.

Les formulaires de demande sont disponibles en ligne ainsi que dans les centres de réchauffement et les refuges d’urgence. Les résidents peuvent aussi téléphoner au 1-888-298-8555 pour obtenir de plus amples renseignements ou pour faire une demande.

Les municipalités auront également accès à ce programme pour couvrir les coûts liés aux interventions et au rétablissement. Les administrations municipales comptabilisent présentement leurs coûts, et une trousse d’information expliquant les lignes directrices sera envoyée à chaque municipalité.

Refuges et centres de réchauffement

Plus de 34 refuges d’urgence et centres de réchauffement demeurent ouverts dans les régions touchées. Ces centres demeureront ouverts tant que des besoins subsisteront. Les résidents sont fortement encouragés à visiter ces centres. Les centres sont ouverts à tous, y compris les gens d’autres communautés.

Toute personne ayant des questions au sujet de ces centres peut appeler la Croix-Rouge au 1-800-222-9597 ou l’Organisation des mesures d’urgence au 1-800-561-4034.

Organisation des mesures d’urgence

Le Centre provincial d’intervention d’urgence demeure activé, et des représentants gouvernementaux continuent de coordonner les efforts de rétablissement.

Le porte-à-porte effectué dans les régions touchées se poursuivra grâce à la participation d’environ 450 bénévoles, membres des Forces armées et députés qui offrent des renseignements et du soutien.

Les efforts demeurent centrés sur les besoins qui pourraient survenir au cours des prochains jours, mais toute personne qui a été oubliée peut contacter l’Organisation des mesures d’urgence au 1-800-561-4034 ou la Croix-Rouge au 1-800-418-1111.

Comment aider

La Croix-Rouge a lancé un appel à donner afin d’aider les gens les plus vulnérables et dans le besoin. Il est possible de faire un don en se rendant en ligne ou en téléphonant à la Croix-Rouge au 1-800-418-1111. Les résidents peuvent également appuyer le fonds pour les catastrophes en faisant un don dans le cadre de la campagne de dons sollicités à la caisse d’Alcool NB, qui a lieu dans les 44 magasins de la société.

Rappels importants pour le public

Ne jamais faire fonctionner de génératrice ou cuisiner avec une flamme nue à l'intérieur d’une maison ou d’un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger. Il est également important que les génératrices soient installées à distance des maisons pour éviter que les gaz ne s’infiltrent dans les résidences. Si un avertisseur de monoxyde de carbone retentit ou si vous soupçonnez qu’il pourrait y avoir des émanations de monoxyde de carbone dans votre maison, sortez immédiatement dehors au grand air. Si vous avez des maux de tête ou des symptômes s’apparentant à ceux de la grippe, quittez la maison immédiatement.

Les résidents ne devraient pas s’approcher des lignes électriques tombées ou des arbres qui sont en contact avec les lignes électriques.

Les résidents sont invités à garder un œil sur leurs voisins, particulièrement les personnes âgées, pour savoir s’ils ont besoin d’aide.

Sécurité alimentaire – En cas de doute, jetez les aliments. On rappelle aux résidents qui ont été sans électricité pendant un certain temps d’inspecter avec soin tous les aliments et de ne pas manger tout aliment qui ne semble pas salubre. De plus amples renseignements sont disponibles en ligne.

Les Néo-Brunswickois qui souffrent d’un problème médical et qui sont touchés par une panne de courant sont invités à communiquer avec Télé-Soins 811. En cas d’urgence, téléphonez au 911.

Si vous n’avez pas de courant, fermez le chauffage et débranchez vos électroménagers avant que le courant soit rétabli afin d’éviter une surcharge de courant qui pourrait provoquer d’autres pannes.

Toute personne se déplaçant devrait faire preuve d’une extrême prudence en conduisant, spécialement dans les régions rurales vu les possibilités de rencontrer des lignes électriques et des arbres tombés.

Liens utiles :