FREDERICTON (GNB) – Le public est invité à participer à des consultations sur l’indexation du salaire minimum au taux de l’inflation, la protection de l’emploi des jeunes, et l’assujettissement à la Loi sur les normes d’emploi.

« Il est important de nous assurer de protéger tous nos travailleurs et d’être conformes aux normes et aux meilleures pratiques utilisées dans les autres administrations canadiennes », a déclaré le ministre de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Donald Arseneault. « Obtenir le point de vue du public sur nos propositions est essentiel afin que nous puissions trouver le juste équilibre dans le traitement des droits et des responsabilités des employeurs et des employés. »

Depuis 2014, le gouvernement provincial a augmenté deux fois le salaire minimum, le faisant passer à 10,65 $ l’heure. Il s’est engagé à le porter à 11 $ l’heure d’ici 2017, puis à l’indexer au taux d’inflation.

« L’augmentation du salaire minimum donnera un coup de pouce aux vaillants Néo-Brunswickois qui en ont le plus besoin, a affirmé M. Arseneault. De tels efforts aideront à stimuler l’économie et à rendre la vie plus abordable pour les familles. Nous avons hâte de connaître les points de vue des Néo-Brunswickois sur les meilleures options pour l’indexation du salaire minimum afin de donner suite à cet engagement et d’offrir une certaine sécurité aux employeurs et aux employés. »

Les membres du public sont invités à participer jusqu’au 7 octobre en visitant le site Web de Consultations et engagement des citoyens pour soumettre leurs idées et commentaires. Ils peuvent également soumettre leurs commentaires par courriel à labourtravail@gnb.ca, par téléphone au 1-844-453-4155, ou par télécopieur au 506-453-3780.