SAINT JOHN (GNB) – Le premier ministre, Brian Gallant, a dévoilé, aujourd’hui, la nouvelle Politique sur les données ouvertes du gouvernement provincial, alors qu’il prenait part au Sommet canadien sur les données ouvertes 2016 à Saint John.

« La mise en œuvre d’une politique sur les données ouvertes favorisera l’émergence de nouvelles entreprises, accroîtra la transparence et aidera les Néo-Brunswickois à relever certains des défis auxquels est confrontée notre province, a déclaré M. Gallant. Donner accès aux données volumineuses est une étape essentielle pour faire du Nouveau-Brunswick la province intelligente. »

La politique sur les données ouvertes vise à accroître la transparence; augmenter le niveau de confiance du public et d’engagement des citoyens; favoriser la recherche, les sciences et l’innovation; stimuler la création de nouvelles entreprises et de nouveaux services; et améliorer les services gouvernementaux.

Le projet de données ouvertes permettra d’ouvrir les données et les renseignements conservés par les ministères et de les rendre disponibles à tous, et ce gratuitement, tout en s’assurant que des dispositifs de protection de la vie privée sont en place. La directive fera également en sorte que les données ouvertes ne comprennent pas de renseignements personnels ou confidentiels.

« Il se passe des choses emballantes au Nouveau-Brunswick avec le laboratoire numérique nb+, les données ouvertes et le gouvernement numérique », a affirmé Cathy Simpson, de T4G Ltd. et chef des technologies chez nb+. « Les données ouvertes sont la prochaine étape à atteindre pour faire progresser notre initiative de province intelligente. Nous sommes convaincus que la politique sur les données ouvertes de la province pourra être mise en œuvre avec succès tout en respectant la vie privée et la confidentialité, comme cela a été fait dans d’autres provinces au pays. »

De plus, cette politique favorisera la participation des Néo-Brunswickois et des entrepreneurs à l’élaboration de solutions et d’applications qui font usage de données ouvertes. Elle aidera aussi les résidents à prendre des décisions plus éclairées et à faire des choix qui le sont tout autant.

Le Sommet canadien sur les données ouvertes a réuni environ 220 experts de tous les secteurs, y compris des universitaires, des innovateurs dans le domaine de la technologie, des employés du secteur public et des résidents ayant un intérêt pour les données ouvertes. Il leur a permis d’échanger sur les pratiques exemplaires et leur expérience locale; d’entendre des experts de renommée internationale; et de travailler sur les façons d'élargir la communauté des données ouvertes de manière stratégique et concertée.