FREDERICTON (GNB) – La Convention relative aux droits de l'enfant des Nations Unies sera au cœur des discussions dans les écoles du Nouveau-Brunswick cette année à l’occasion de la Semaine de prévention de l'intimidation, qui sera soulignée du 17 au 21 novembre.

« La Convention relative aux droits de l'enfant des Nations Unies est un traité historique qui énonce les droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux des enfants ainsi que leurs droits en matière de santé », a déclaré le ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance, Serge Rousselle. « L’esprit de ce document correspond à l’objectif de la Semaine de prévention de l’intimidation. C’est pourquoi c’est un sujet de discussion idéal pour les élèves, qui se pencheront sur l’importance de traiter les autres avec respect, d’accepter les différences et même de célébrer notre diversité. »

La semaine a pour objectif de favoriser la discussion entre les élèves, le personnel, les parents et les membres de la communauté au sujet de toutes les formes d’intimidation et des moyens à prendre pour collaborer afin de réduire et de prévenir les incidents à l’école et à l’extérieur de l’école.

La semaine coïncide cette année avec le 25e anniversaire de l’adoption de la convention par l’Assemblée générale des Nations Unies. Au cours de la semaine, les écoles mettront l’accent sur la convention parce que bon nombre des articles qu’elle contient sont directement liés à la prévention de l’intimidation et à la promotion de relations saines.

En prévision de la semaine, chaque école organisera des activités de lutte contre l'intimidation à l'intention des élèves et du personnel, en collaboration avec les districts scolaires et le ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance.

Les cérémonies d’ouverture de la semaine auront lieu à la Polyvalente Thomas-Albert de Grand-Sault le lundi 17 novembre. Le thème global de la semaine est Ensemble, tout est possible! Des activités auront lieu tous les jours selon des thèmes précis, comme l’établissement de relations saines; la prévention et l’intervention en matière de cyberintimidation; la célébration de la diversité; les droits de l’enfant; et la promotion d’une bonne mentale. Grâce à ces thèmes, les écoles pourront mettre l’accent sur des sujets particuliers en fonction de leurs besoins.

Dans le secteur francophone, l’auteur-compositeur-interprète et ancien chanteur vedette du Cirque du Soleil Christian Kit Goguen, de Saint-Charles, donnera 50 présentations aux élèves de la sixième à la 12e année de 68 écoles. M. Goguen, qui a été victime d’intimidation dans sa jeunesse, encouragera les élèves à respecter les différences entre les personnes et à considérer la diversité comme un avantage.

M. Goguen donnera également cinq présentations en soirée, dans différentes régions de la province, à l’intention des parents et du grand public.

Au cours de la Semaine de prévention de l’intimidation, les élèves pourront :

  • participer à diverses activités d’éducation et de sensibilisation adaptées à leurs besoins;
  • apprendre comment établir des relations saines; et
  • acquérir d’autres aptitudes sociales positives et développer de l’empathie.

La semaine donnera également au personnel l’occasion de :

  • réfléchir au climat qui règne dans leur école et au milieu d’apprentissage qu’elle offre;
  • saluer les réussites obtenues au cours des premiers mois de l’année scolaire; et
  • planifier les prochains mois de l’année scolaire.

« Chacun peut participer à sa façon aux efforts déployés pour réduire et prévenir les situations d’intimidation dans nos écoles et dans nos communautés, a dit M. Rousselle. J’encourage tous les Néo-Brunswickois à souligner la Semaine de prévention de l’intimidation et à participer aux activités prévues cette année. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que tout le monde se sente en sécurité, inclus, respecté et valorisé par ses pairs. »