FREDERICTON (GNB) – L'avis suivant a été émis, aujourd'hui, par l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick dans le cadre du programme Surveillance des cours d’eau 2019 :

On rappelle aux résidents touchés par les inondations de signaler les dommages qu’ils ont subis. En signalant les dommages, les résidents recevront :

  • une trousse servant à déterminer s’ils sont admissibles au Programme d’aide financière en cas de catastrophe;
  • la visite d’une équipe d'inspection en matière d'hygiène et de sécurité qui se chargera de déterminer si la résidence ou le commerce est suffisamment sécuritaire pour permettre aux résidents ou aux commerçants d'y retourner.

Une inspection en matière d’hygiène et de sécurité est requise pour faire rebrancher le courant et présenter une demande de paiements anticipés dans le cadre du Programme d’aide financière en cas de catastrophe.

Il est possible de signaler les dommages subis auprès de Service Nouveau-Brunswick en ligne ou par téléphone au 1-888-298-8555.

Inspections en matière d'hygiène et de sécurité

Aujourd’hui, des équipes d’inspection en matière de d’hygiène et de sécurité évaluent des résidences et des commerces qui ont été endommagés par l’inondation à Fredericton, Maugerville et Grand Bay-Westfield. Les équipes d’inspection en matière d’hygiène et de sécurité sont formées de membres du personnel du Bureau du prévôt des incendies, d’inspecteurs en santé, d’inspecteurs de l’environnement, ainsi que de professionnels en structures et en installations électriques. Ces équipes d'inspection en matière d'hygiène et de sécurité déterminent si la résidence ou le commerce est suffisamment sécuritaire pour permettre aux résidents ou aux propriétaires d'y rester ou d'y retourner.

Dimanche, les inspections en matière d’hygiène et de sécurité se poursuivront dans la région de Fredericton, Maugerville et Grand Bay-Westfield, et elles débuteront à Hampton, Rothesay et Quispamsis.

Programme d’aide financière en cas de catastrophe

Le gouvernement provincial a mis en œuvre un volet du Programme d’aide financière en cas de catastrophe pour aider les personnes, les petites entreprises et les municipalités à faire face aux dommages matériels causés par la crue printanière de cette année. Cette année, le montant maximal pouvant être accordé au titre de paiements anticipés a été augmenté à 15 000 $ pour s’assurer que les résidents puissent regagner leur domicile dès que possible.

Une trousse servant à présenter une demande au Programme d’aide financière en cas de catastrophe sera envoyée par la poste aux personnes qui ont déjà signalé les dommages subis.

Les propriétaires fonciers, les petites entreprises et les organismes sans but lucratif doivent signaler les dommages subis au plus tard le 15 juin prochain et la date limite pour présenter une demande au Programme d’aide financière en cas de catastrophe est le 30 août 2019.

De plus amples renseignements sur le programme sont disponibles en ligne.

Mise au rebut des sacs de sable

Les sacs de sable qui pourraient avoir été contaminés pendant les inondations doivent être jetés lors des collectes d’ordures ou emportés à un site d’enfouissement régional. Les citoyens qui décident d’utiliser le sable à d’autres fins ne doivent pas s’en servir pour des terrains de jeu, des bacs à sable ou d’autres endroits où des personnes pourraient y être directement exposées de façon prolongée.

Un permis de modification est nécessaire pour tous les travaux entrepris à moins de 30 mètres d’un cours d’eau ou d’une terre humide réglementée. Cette mesure s’applique également aux gens qui veulent vider leurs sacs de sable.

Les sacs de sable qui ont servi et qui ont été vidés ne doivent pas être réutilisés. Ils peuvent être jetés lors de collectes de débris associés aux inondations ou dans un site d’enfouissement. Les sacs de sable vides qui n’ont jamais servi doivent être conservés dans un endroit sec, à l’abri du soleil et des éléments.

Tout propriétaire foncier qui n’est pas en mesure d’enlever les sacs de sables doit communiquer avec le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux au 1-833-824-6113 pour prendre des arrangements nécessaires afin que les sacs soient enlevés et jetés.

Nettoyage à la suite des inondations

À mesure que la menace de rues et maisons inondées commence à se dissiper, les citoyens du Nouveau-Brunswick qui regagnent leur domicile endommagé doivent être conscients des risques qui sont moins évidents, comme la moisissure, des articles de maison contaminés qui peuvent sembler propres et de plus petits débris, comme des clous, qui auraient pu échouer sur leur terrain.

La Croix-Rouge peut fournir gratuitement aux ménages inscrits une trousse de nettoyage des dégâts de l’inondation. Il est possible de se procurer ces trousses contenant des produits de nettoyage résidentiel de base (limite d’une trousse par ménage) aux centres d’accueil de Saint John et de Fredericton, ainsi qu’au centre communautaire de Maugerville, situé au 439, route 105, qui est ouvert tous les jours de 9 h à 19 h.

Si des résidents constatent que des eaux usées se sont infiltrées dans leur maison, ils devraient porter des bottes en caoutchouc et des gants imperméables en cas de contact avec de l'eau et pendant le nettoyage. Ils devraient se laver les mains à l'eau chaude et au savon après avoir retiré les gants en caoutchouc.

De plus amples renseignements sur les façons de nettoyer en toute sécurité se trouvent sur le site Web de la Santé publique.

Les prévisions concernant les niveaux d’eau sont favorables et les niveaux d’eau continuent de diminuer, mais les résidents ne devraient rentrer chez eux que lorsque qu’il n’y a plus aucun risque. Les évacués qui retournent à la maison avant qu’il soit sécuritaire de le faire se mettent en danger et mettent les responsables des services d’urgence à risque.

Des prévisions de cinq jours sont disponibles en ligne pour le bassin supérieur de la rivière Saint-Jean et le bassin inférieur de la rivière Saint-Jean.

Collecte des débris liés aux inondations

Une fois que l’eau se sera retirée suffisamment, les résidents des districts de services locaux touchés par les inondations seront informés sur la façon de procéder afin que leurs déchets soient récupérés sur le bord de la route. Les débris liés aux inondations comprennent entre autres les appareils électroménagers (enlever les portes et les couvercles pour des raisons de sécurité), les meubles, les tapis, l'isolation, les produits de papier et les débris de construction.

Les municipalités communiqueront les détails de la collecte des déchets sur leur territoire.

Les résidents peuvent maintenant se débarrasser gratuitement d’articles non dangereux aux endroits suivants : le site d’enfouissement Crane Mountain, la Commission de gestion des déchets solides de la région de Fredericton et la Commission de services régionaux 8 (site en anglais seulement).

Le site d’enfouissement Crane Mountain prolongera ses heures d’ouverture du 6 au 26 mai. Il sera ouvert de 7 h 30 à 19 h du lundi au vendredi, et de 8 h à 14 h le samedi. Il sera ouvert de 7 h 30 à 19 h, le lundi 20 mai, le jour de la fête de la Reine.

La Commission de gestion des déchets solides de la région de Fredericton sera aussi ouverte à l’occasion de la fête de la Reine, de 7 h 30 à 17 h 30.

Ces installations acceptent également les déchets ménagers dangereux touchés par les eaux de crue. Il faut informer le personnel à la barrière lorsqu’on vient jeter des objets endommagés par les inondations.

Sécurité routière

De nombreuses routes ont été recouvertes d'une importante quantité d'eau pendant plus d’une semaine. Certaines de ces routes sont peut-être sèches maintenant, mais il se pourrait qu’elles ne soient pas sécuritaires pour la circulation. Les autorités municipales et provinciales doivent inspecter les routes, les ponceaux et les ponts qui ont été fermés pour déterminer si des travaux sont nécessaires afin de s’assurer qu’ils sont sécuritaires avant de les rouvrir. Une liste des plus récentes fermetures de routes est disponible en ligne.

Les Néo-Brunswickois sont priés de continuer à faire preuve de patience et d'agir d’abord en fonction de leur sécurité et de celle des autres. Les barricades indiquant la fermeture de routes doivent être respectées, peu importe l’apparence de la chaussée. Il faut également respecter les consignes du personnel présent aux barricades.

Analyse gratuite de l’eau de puits

Le gouvernement provincial offre gratuitement une analyse bactériologique de l’eau aux propriétaires de puits privés qui ont été directement touchés par les récentes inondations. Il sera possible de se procurer des trousses d’échantillonnage à compter du 7 mai dans les centres désignés de Service Nouveau-Brunswick situés à Fredericton, Burton, Chipman, Sussex, Hampton et Saint John, auprès du Conseil de la recherche et de la productivité et auprès des équipes d’inspection en matière d’hygiène et de sécurité. Les échantillons d’eau seront envoyés au laboratoire du Conseil de la recherche et de la productivité, et les résultats seront communiqués aux propriétaires de puits privés.

Étant donné que les inondations sont survenues à divers endroits et à différents moments, les propriétaires de puits privés doivent attendre dix jours après le retrait des eaux autour de la zone où le puits est situé avant d’entreprendre le processus de chloration et d’échantillonnage. De plus amples renseignements sur les mesures de sécurité sur les puits sont disponibles en ligne.

Les résidents qui ont des préoccupations concernant l’eau de leur puits peuvent communiquer avec le bureau du ministère de l'Environnement et des Gouvernements locaux de leur région pour obtenir de plus amples renseignements.

Plantes sauvages comestibles

À l’approche de la saison des crosses de fougère, le Bureau du médecin-hygiéniste en chef rappelle aux gens du Nouveau-Brunswick de faire preuve de prudence et de jugement lorsqu’ils cueilleront et mangeront des crosses de fougère et d’autres plantes comestibles cette année.

Aucun problème de santé ou autre n'a été déclaré pour avoir mangé des crosses de fougère bien cuites, mais consommer des crosses de fougère crues ou mal cuites peut rendre malade.

Le nombre et la gravité des cas où les égouts et des produits chimiques sont entrés en contact avec les eaux de crue est plus faible cette année qu’en 2018, et on n’a rapporté aucun incident commercial ou industriel à grand échelle de contaminants chimiques étant entrés en contact avec des eaux de crue. De nombreux résidents dont les propriétés sont susceptibles d’être inondées ont été plus proactifs cette année en sécurisant ou en retirant des objets, comme des réservoirs d’huile et d’autres produits chimiques, avant les inondations.

Bien que les risques soient plus faibles cette année, il est important d’éviter de consommer des plantes sauvages comestibles s’il est évident que le sol et contaminé par des produits chimiques comme du pétrole, ou si la portion comestible d’une plante est directement exposée aux eaux de crue.

De plus amples renseignements sur les crosses de fougère et la salubrité alimentaire sont disponibles en ligne.

Société canadienne de la Croix-Rouge

La Croix-Rouge canadienne a annoncé qu’elle accordera une aide financière aux personnes directement touchées par les inondations printanières au Nouveau-Brunswick. Les résidents pourraient recevoir un montant de 600 $ pour répondre à leurs besoins immédiats. Des détails supplémentaires seront communiqués aux personnes évacuées inscrites à partir du lundi 6 mai.

Pour recevoir cette assistance, les sinistrés doivent s’inscrire auprès de la Croix-Rouge afin que leurs besoins individuels puissent être évalués. Pour ce faire, ils peuvent composer le 1-800-863-6582, se présenter aux centres d’accueil de la Croix-Rouge canadienne au Centre communautaire Sainte-Anne, situé au 715, rue Priestman, à Fredericton ou au centre commercial Loch Lomond Place (entrée principale), situé au 120, rue McDonald, à Saint John tous les jours de 9 h à 19 h, ou s’inscrire en ligne sur le site www.croixrouge.ca/assistance. Une seule inscription par ménage suffit.

Jusqu’à présent, 1327 personnes de 549 ménages se sont inscrites auprès de la Croix-Rouge canadienne, qui s’occupe toujours de l’hébergement de 126 ménages (380 personnes).

La Croix-Rouge peut également fournir gratuitement aux ménages inscrits une trousse de nettoyage des dégâts de l’inondation. Il est possible de se procurer ces trousses contenant des produits de nettoyage résidentiel de base (limite d’une trousse par ménage) aux centres d’accueil de Saint John et de Fredericton, ainsi qu’au centre communautaire de Maugerville, situé au 439, route 105, qui est ouvert tous les jours de 9 h à 19 h.

Les Canadiens qui souhaitent venir en aide aux sinistrés peuvent faire un don en visitant le site croixrouge.ca, en composant le 1 800 418-1111, en communiquant avec leur bureau local de la Croix-Rouge, ou à texter SECOURSNB au 30333 pour faire un don de 10 $.

Modifications des cours d'eau et des terres humides

Les droits relatifs aux permis seront annulés pour les résidents des districts de services locaux ayant besoin d’un permis d’aménagement et de construction, ainsi que pour tous les résidents qui pourraient avoir besoin d’un permis de modification d’un cours d’eau ou d’une terre humide pour effectuer des travaux à moins de 30 mètres d’un cours d’eau ou d’une terre humide qui a été touchée par les inondations. Il est possible de présenter une demande de permis de modification d’un cours d’eau ou d’une terre humide en ligne.

Il faut un permis d’aménagement et de construction pour construire, installer, déménager, démolir, modifier ou remplacer un bâtiment ou une structure dans un secteur non constitué en municipalité. La délivrance du permis donnera lieu à une inspection pour veiller à ce que la structure soit construite selon le Code national du bâtiment.

Les formulaires de demande de permis d’aménagement et de construction sont disponibles auprès de la commission de services régionaux de la région où se déroulent les travaux de construction. Les résidents des municipalités devraient communiquer avec les autorités chargées de la délivrance des permis de construction de leurs localités respectives.

Les gens du Nouveau-Brunswick peuvent aider

Les gens sont encouragés à continuer à passer à l’action et à donner un coup de main dans la mesure du possible. Ceux qui sont en mesure de rendre visite à leurs voisins de façon sécuritaire sont priés de le faire afin de déterminer s’ils ont besoin d’aide. Les résidents peuvent également communiquer avec les autorités des mesures d’urgence à l’échelle locale afin de déterminer les besoins et voir comment ils peuvent aider.

Énergie NB

Les équipes d'Énergie NB travailleront en étroite collaboration avec les Services d'inspection technique du gouvernement provincial au cours des prochaines semaines afin de procéder au rebranchement des clients dont les services d'électricité ont été débranchés pendant les inondations.

Les frais de rebranchement d’Énergie NB sont annulés dans une telle situation de catastrophe.

Monoxyde de carbone et sécurité-incendie

En cas d’inondation, le risque d’incendie et d’exposition au monoxyde de carbone augmente considérablement.

Les résidents ne doivent jamais utiliser de génératrices, de pompes ou tout autre équipement alimenté au carburant à l’intérieur, et ils doivent placer ce type d’équipement à moteur à au moins quatre mètres de toute structure.

Les citoyens doivent également s’assurer que leur demeure est dotée de détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone à piles en bon état de fonctionnement.

Une intoxication au monoxyde de carbone peut survenir très rapidement. Toute personne croyant avoir été intoxiquée au monoxyde de carbone doit sortir immédiatement à l’extérieur et se rendre à l’hôpital le plus proche ou composer le 911.

Conseils pratiques aidant à composer avec le stress

Il est normal que les résidents se sentent anxieux quant à leur propre sécurité en situation d’urgence, même s’ils ne sont pas directement touchés.

En situation de crise, plusieurs lignes d’urgence sont disponibles 24 heures sur 24, dont la ligne d’aide CHIMO (1-800-667-5005), Télé-soins (811) et Jeunesse, J’écoute (1-800-668-6868). De plus amples renseignements et ressources sont disponibles en ligne.

Renseignements sur le programme Surveillance des cours d’eau

Le programme Surveillance des cours d’eau est offert conjointement par le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux, l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick du ministère de la Sécurité publique, ainsi qu’Énergie NB. Parmi les autres partenaires, il y a les groupes de gestion des bassins hydrologiques, ainsi que des organismes fédéraux, provinciaux et étatiques qui s'occupent de surveiller et de prévoir le débit des rivières et des cours d’eau de la province.

Des renseignements actuels concernant des inondations potentielles ou des embâcles, y compris des mises à jour d’urgence 24 heures sur 24, sont disponibles en ligne.