FREDERICTON (GNB) – L’avis suivant a été émis, aujourd’hui, par l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick dans le cadre du programme Surveillance des cours d’eau 2019:

La route 2 (Transcanadienne) entre Moncton et Fredericton est ouverte à la circulation dans toutes les directions sur une voie et les limites de vitesse sont réduites entre les bornes kilométriques 330 et 339. Certaines bretelles de sortie et d’entrée demeureront fermées jusqu’à ce que le niveau d’eau baisse suffisamment pour permettre le nettoyage des débris et l’inspection.

Plusieurs routes ont été recouvertes par une quantité importante d'eau pendant plus d'une semaine. Si l’eau s’est retirée de certaines routes, cela ne signifie pas pour autant qu’elles soient carrossables et sécuritaires. Les autorités doivent inspecter les routes, les ponceaux et les ponts qui sont fermés pour déterminer si des travaux de réfection sont nécessaires afin de s’assurer qu’ils sont sécuritaires pour la circulation automobile avant de les rouvrir. Une liste des plus récentes fermetures de routes est disponible en ligne.

On demande aux résidents de faire preuve de patience et d'agir d’abord en fonction de leur sécurité et de celle des autres. Les barricades indiquant la fermeture de routes doivent être respectées, peu importe l’apparence de la chaussée.  Il faut également respecter les consignes du personnel présent aux barricades.

Alors que les niveaux d'eau continuent de diminuer, il est conseillé aux résidents de faire preuve de prudence lors de leur retour à leur résidence qui pourrait avoir été endommagée par les inondations.

Malgré la diminution du niveau des eaux, celles-ci demeurent au-dessus des niveaux d'inondation dans plusieurs communautés et le fleuve Saint-Jean constitue encore une menace potentielle. Le courant est fort, l’eau est froide et elle pourrait transporter des débris. Les eaux des inondations elles-mêmes peuvent être fortement contaminées par les égouts, ce qui peut représenter des risques pour la santé et causer des maladies et des infections.

Si les prévisions concernant les niveaux d’eau sur le fleuve semblent favorables, les résidents ne devraient rentrer chez eux que lorsque qu’il n’y a plus aucun risque. Les personnes ayant évacués et qui tentent de retourner avant que la sécurité soit assurée, mettent leur vie en danger, ainsi que celle des intervenants en situation d'urgence.

Des prévisions de cinq jours sont disponibles en ligne pour le bassin supérieur de la rivière Saint-Jean et le bassin inférieur de la rivière Saint-Jean.

Mise à jour concernant les Forces armées canadiennes

Alors que les niveaux d'eau sur le fleuve Saint-Jean diminuent progressivement, la situation en Ontario et au Québec demeure critique. Avec l’amélioration de la situation au Nouveau-Brunswick, le nombre des tâches prises en charge par les Forces armées canadiennes diminuent également.

Les Forces armées canadiennes continuent d’assurer la coordination d’une approche progressive, avec les autorités locales et provinciales, ainsi qu’avec les organisations d'urgence, concernant l'aide aux sinistrés tout en maintenant un soutien durable où cela est nécessaire.

«Nous sommes reconnaissants pour le travail accompli par les femmes et les hommes des Forces armées canadiennes au cours des dernières semaines», a déclaré le directeur de l'Organisation des mesures d'urgence du Nouveau-Brunswick, Greg MacCallum. «Leur contribution a été déterminante pour venir en aide aux résidents touchés par ces inondations.»

Nettoyage des dégâts d’inondation

La Croix-Rouge peut fournir gratuitement aux ménages inscrits une trousse de nettoyage des dégâts d’inondation. Il est possible de se procurer ces trousses contenant des produits de nettoyage résidentiel de base (limite d’une trousse par ménage admissible) aux centres d’accueil de Saint John et de Fredericton, ainsi qu’au centre communautaire de Maugerville, situé au 439, route 105, qui est ouvert tous les jours de 9 h à 19 h.

Si les résidents constatent que des eaux usées se sont infiltrées dans leur maison, ils devraient porter des bottes en caoutchouc et des gants imperméables en cas de contact avec de l'eau et pendant le nettoyage. Ils doivent se laver les mains à l'eau chaude et au savon après avoir retiré les gants en caoutchouc.

Le site Web de la Santé publique contient des renseignements au sujet des pratiques hygiéniques.

Une fois que l’eau se sera retirée suffisamment, les résidents des districts de services locaux touchés par les inondations seront informés sur la façon de procéder afin que leurs déchets soient récupérés sur le bord de la route. Les déchets liés aux inondations comprennent entre autres les appareils électroménagers (enlever les portes et les couvercles pour des raisons de sécurité), les meubles, les tapis, les matériaux d’isolation, les produits de papier, et les débris de construction.

Les municipalités communiqueront les détails de la collecte des déchets sur leur territoire.

À compter d’aujourd’hui, les personnes qui souhaitent se débarrasser elles-mêmes d’articles non dangereux peuvent le faire gratuitement aux endroits suivants : le site d’enfouissement Crane Mountain, la Commission de gestion des déchets solides de la région de Fredericton et la Commission de services régionaux 8 (site en anglais seulement).

Ces sites acceptent aussi les déchets ménagers dangereux causés par les inondations. Les gens devraient informer les employés à l’entrée qu’ils viennent jeter des objets endommagés par les inondations.

Croix-Rouge canadienne

La Croix-Rouge canadienne a établi des centres d’accueil au Centre communautaire Sainte-Anne, situé au 715, rue Priestman, à Fredericton; et au centre commercial Loch Lomond Place (entrée principale), situé au 120, rue McDonald, à Saint John. Ces centres sont ouverts tous les jours de 9 h à 19 h.

Jusqu’à présent, 518 ménages (1262 personnes) se sont inscrits auprès de la Croix-Rouge canadienne. L’organisme s’occupe également de l’hébergement de 141 ménages (410 personnes).

Les résidents touchés par les inondations et n’ayant pas accès à un autre logement (voisins, amis ou famille) peuvent communiquer avec la Croix-Rouge canadienne au 1-800-863-6582 de 8h à 21h.

Il est possible de faire un don à la Croix-Rouge canadienne pour venir en aide aux personnes touchées par les inondations. Ces fonds serviront aux efforts d’intervention actuels ainsi qu’aux efforts à long terme au niveau du rétablissement, de la résilience et de la préparation. Toute personne qui souhaite faire un don est invitée à composer le 1-800-418-1111, à se rendre sur le site www.croixrouge.ca, ou à texter SECOURSNB au 30333 pour faire un don de 10 dollars.

Analyse gratuite de l’eau des puits

Le gouvernement provincial offre aux propriétaires directement touchés par les récentes inondations d’effectuer gratuitement l’analyse bactériologique de l’eau de leur puits. Il sera possible de se procurer des trousses d’échantillonnage à compter du 7 mai dans les centres désignés de Service Nouveau-Brunswick situés à Fredericton, Burton, Chipman, Sussex, Hampton et Saint John; auprès du Conseil de la recherche et de la productivité; ou auprès des équipes de santé et de sécurité. Les échantillons d’eau seront envoyés au laboratoire du Conseil de la recherche et de la productivité, et les résultats seront communiqués aux propriétaires de puits privés.

Étant donné que les inondations sont survenues à divers endroits et à différents moments, les propriétaires de puits qu’ils doivent attendre 10 jours après le retrait des eaux autour de la zone où le puits est situé avant d’entreprendre le processus de chloration et d’échantillonnage. De plus amples renseignements sur les mesures de sécurité sur les puits sont disponibles en ligne.

Les résidents qui ont des préoccupations concernant l’eau de leur puits peuvent communiquer avec le bureau du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux de leur région pour obtenir de plus amples renseignements.

Les résidents peuvent signaler les dommages

Les résidents devraient signaler le plus tôt possible les dommages causés par la crue printanière en composant le 1-888-298-8555 ou en se rendant en ligne.

Le signalement des dommages permet aux autorités gouvernementales de savoir où l'aide est nécessaire, et où il faudra envoyer les équipes d’inspection de la santé et de la sécurité, et connaître le nombre d'équipes qui seront nécessaires.

La ligne téléphonique servant à signaler des dommages permet aux résidents, aux locataires, aux petites entreprises et aux organismes sans but lucratif de recevoir de l’information et de signaler des dommages causés par les inondations.

La ligne téléphonique répondra aux appels de 8 h à 19 h 30 du lundi au vendredi, et de 9 h à 13 h les samedis.

Conseils concernant les sous-sols inondés

Les gens devraient faire preuve de prudence lorsque vient le temps de pomper l’eau du sous-sol. Retirer l’eau d’un sous-sol de façon prématurée pourrait causer des dommages à la structure ou provoquer l’effondrement du sous-sol. Par mesure de précaution, le niveau d’eau dans un sous-sol ne devrait jamais se situer à plus de 30 centimètres (un pied) sous le niveau d’eau à l’extérieur.

Les liens suivants offrent des renseignements utiles à l’intention des résidents touchés par les inondations :

Permis de modification d'un cours d'eau et d'une terre humide 

Les droits relatifs aux permis seront annulés pour les résidents des districts de services locaux ayant besoin d’un permis d’aménagement et de construction, ainsi que pour tous les résidents qui pourraient avoir besoin d’un permis de modification d’un cours d’eau ou d’une terre humide pour effectuer des travaux à moins de 30 mètres d’un cours d’eau ou d’une terre humide qui a été touchée par les inondations. Il est possible de faire une demande de permis de modification d’un cours d’eau ou d’une terre humide en ligne.

Les permis d’aménagement et de construction sont obligatoires pour construire, installer, déménager, démolir, modifier ou remplacer un bâtiment ou une structure dans un secteur non constitué en municipalité. La délivrance du permis donnera lieu à une inspection pour veiller à ce que la structure soit construite selon le Code national du bâtiment.

Les formulaires de demande de permis d’aménagement et de construction sont disponibles auprès de la commission de services régionaux de la région où se déroulent les travaux de construction. Les résidents des municipalités devraient communiquer avec les autorités chargées de la délivrance des permis de construction de leurs localités respectives.

Les gens du Nouveau-Brunswick peuvent aider

Les gens sont invités à continuer de passer à l’action et de donner un coup de main dans la mesure du possible. Ceux qui sont en mesure de rendre visite à leurs voisins de façon sécuritaire sont priés de le faire afin de déterminer s’ils ont besoin d’aide. Les résidents peuvent également contacter les l’organisation des mesures d’urgence de leur localité ou les autorités locales afin de déterminer les besoins et voir comment ils peuvent aider.

Les gens devraient suivre des sources officielles comme l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick ou le gouvernement provincial sur Facebook et Twitter et partager les renseignements provenant de ces sources sur leurs comptes de médias sociaux. Les résidents sont également priés d’écouter les conseils des autorités locales, y compris les policiers, les pompiers et les municipalités.

Mise à jour d’Énergie NB

Les équipes d'Énergie NB travailleront en étroite collaboration avec les Services d'inspection technique du gouvernement provincial afin de procéder au rebranchement des clients dont les services d'électricité ont été débranchés pendant les inondations au cours des semaines précédentes.

Les frais de rebranchement d’Énergie NB sont annulés lors de catastrophes.

Monoxyde de carbone et sécurité-incendie

En cas d’inondation, le risque d’incendie et d’exposition au monoxyde de carbone augmente considérablement.

Les résidents ne devraient jamais utiliser de génératrices, de pompes ou tout autre équipement alimenté au carburant à l’intérieur, et ils devraient placer ce type d’équipement à moteur à au moins quatre mètres de toute structure.

Les gens devraient également s’assurer que leur demeure est dotée de détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone à piles en bon état de fonctionnement.

Une intoxication au monoxyde de carbone peut survenir très rapidement. Toute personne qui croit avoir été intoxiquée au monoxyde de carbone doit sortir immédiatement à l’extérieur et se rendre à l’hôpital le plus proche ou composer le 911.

Conseils pour faire face au stress en situation d’urgence

Il est normal que les résidents se sentent anxieux quant à leur propre sécurité en situation d’urgence, même s’ils ne sont pas directement touchés.

En situation de crise, plusieurs lignes d’urgence sont disponibles 24 heures sur 24, dont la ligne d’aide CHIMO (1-800-667-5005), Télé-soins (811) et Jeunesse, J’écoute (1-800-668-6868). D’autres renseignements et ressources sont disponibles en ligne.

Information à l’intention des résidents

On rappelle aux résidents qu’il faut:

  • éviter les activités de navigation de plaisance, le kayak et les autres activités aquatiques à ce temps-ci de l’année puisque les courants sont forts et qu’ils peuvent transporter des débris. De plus, les randonneurs devraient garder une bonne distance des berges des cours d’eau; et

Le programme Surveillance des cours d’eau est une initiative conjointe du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux; de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick du ministère de la Sécurité publique; et d’Énergie NB. Le programme compte aussi sur la participation d’autres partenaires tels que des groupes de protection des bassins versants et des organismes fédéraux, provinciaux et américains qui s’occupent de surveiller et de prévoir le débit d’eau dans les rivières et cours d’eau de la province.

Des renseignements actuels concernant des inondations potentielles ou des embâcles, y compris des mises à jour d’urgence 24 heures sur 24, sont disponibles en ligne.