Prendre soin de quelqu’un qui a la COVID-19

Même si vous faites votre possible pour éviter de tomber malade de la COVID-19, vous ou des membres de votre famille pourriez tout de même attraper le virus et présenter des symptômes. Dans la plupart des cas, vous pouvez prendre soin d’une personne atteinte de la COVID-19 à domicile, sans qu’il soit nécessaire de consulter un médecin ou de vous rendre dans un service d’urgence. Préparez-vous à l’éventualité où un membre de votre ménage contracterait la COVID-19, afin que votre famille soit prête à gérer tout symptôme, et ce, jusqu’au rétablissement de la personne concernée.


Désignez une personne soignante et établissez un plan d’isolement

Idéalement, une seule personne devrait prodiguer des soins à une personne isolée ou qui a obtenu un résultat positif à un test. Dans la mesure du possible, la personne soignante devrait être pleinement vaccinée. Cette personne ne devrait pas présenter de risque élevé de développer une forme grave de la COVID-19, notamment les adultes plus âgés ou les personnes souffrant d’un problème de santé chronique. Suivez les conseils d’isolement visant les contacts familiaux pour contribuer à réduire le risque de propagation de la COVID-19 à d’autres membres du ménage.

Suivez les lignes directrices et assurez-vous d’avoir un plan de base déterminé pour l’isolement d’une personne de votre ménage.

Si la personne qui a obtenu un résultat positif à un test ou qui a des symptômes est autonome, établissez un plan pour éviter la transmission à d’autres personnes.

  • Désignez une personne soignante.
  • N’ayez que de brèves interactions et gardez vos distances autant que possible.
  • Portez un masque bien ajusté et un dispositif de protection oculaire lors des soins directs. La personne atteinte de la COVID devrait aussi porter un masque lorsqu’on lui donne des soins ou lorsqu’elle doit brièvement se rendre un espace commun de la maison. Si possible, évitez de faire des activités avec la personne dont vous prenez soin, comme manger, jouer à des jeux, s’asseoir, regarder la télévision ensemble ou s’étreindre.
  • Dormez dans une chambre à part ou dans un autre lit que celui de la personne dont vous prenez soin. S’il n’est pas possible de dormir dans des lits séparés, couchez-vous tête-bêche afin de rester aussi éloignés que possible.
  • N’utilisez pas les mêmes toilettes que la personne à qui vous prodiguez des soins. Si c’est impossible, ouvrez la fenêtre, rabattez le couvercle des toilettes avant de tirer la chasse d’eau, puis nettoyez et désinfectez les surfaces et les objets que la personne dont vous prenez soin a touchés, et ce, après chaque passage.
  • Si la personne qui a obtenu un résultat positif à un test ou qui a des symptômes est un enfant ou une personne plus âgée avec des besoins plus importants, désignez une personne soignante qui s’isolera à deux avec le cas positif pour lui donner des soins directs. Tous les membres d’un ménage peuvent aussi choisir de s’isoler ensemble.
  • Pour préserver la résilience mentale des membres d’un ménage et pour les aider à surmonter les défis de l’isolement, pensez aux moyens de rester en contact avec vos proches pendant votre isolement. Si possible, planifiez des appels réguliers ou des rencontres virtuelles. Faites savoir aux membres de votre famille en dehors de votre foyer et à vos amis proches que vous respectez une mesure d’isolement et leur donner des nouvelles régulièrement.
  • Conservez une liste de numéros de téléphone importants à portée de main pour que les membres du ménage puissent informer rapidement vos contacts étroits et les personnes qui peuvent épauler votre ménage pendant la période d’isolement. Notamment :
    • Garderie, école ou employeur.
    • Membres de la famille, amis ou connaissances qui peuvent faire les courses ou apporter des provisions.
    • Ressources médicales : votre fournisseur de soins de santé, votre pharmacie locale, le 811 et le 911.

Discutez à l’avance des responsabilités relatives à la prise de décisions communes, comme les ententes de garde et de soin des enfants. Il est plus sûr de limiter l’auto-isolement à un ménage, dans la mesure du possible. Déterminez qui prendra soin de vos enfants si vous êtes trop malade pour le faire.

Si vous prenez soin d’une personne autonome qui n’est pas dans votre bulle d’un seul ménage, il faut suivre les mêmes recommandations.

 


Faites le plein d’articles indispensables

Faites des provisions pour mieux gérer les symptômes et les besoins médicaux, procurez-vous notamment ce qui suit :

  • mouchoirs;
  • désinfectant pour les mains;
  • thermomètre;
  • ibuprofène (Advil/Motrin) ou acétaminophène (Tylenol/Tempra) selon l’âge des membres de votre foyer;
  • solution de réhydratation à boire (Pedialyte/Gastrolyte/Gatorade);
  • gouttes nasales ou solution saline pour bébés.

Pour la protection de la personne soignante et la prévention de la transmission au sein du foyer, assurez-vous d’avoir des masques biens ajustés (de préférence des masques à trois épaisseurs ou des masques médicaux), des dispositifs de protection oculaire (lunettes protectrices ou écran facial, à porter avec le masque et non au lieu du masque) et des produits nettoyants ou désinfectants pour les objets fréquemment touchés, notamment par la personne atteinte de la COVID, comme les interrupteurs, les poignées de porte, les télécommandes, les surfaces des aires communes et autres.

 


Conseils aux personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19

  • Reposez-vous et buvez régulièrement pour rester hydraté. Les bébés peuvent continuer à être allaités ou à boire une préparation pour nourrissons. Les enfants et les adultes peuvent boire leurs boissons préférées. En cas de vomissements, il faut plutôt offrir une solution de réhydratation.
  • La fièvre et l’inconfort peuvent être soulagés par des médicaments en vente libre comme l’ibuprofène (Advil ou Motrin) ou l’acétaminophène (Tylénol ou Tempra).
  • Utilisez un humidificateur ou la vapeur d’une douche chaude pour soulager la toux et les maux de gorge.
  • Faites des réserves d’aliments faciles à préparer.

 

Quand demander de l’aide

Surveillez les symptômes de la personne dont vous prenez soin et l’apparition de symptômes chez tous les autres membres du ménage, y compris vous-même. Hormis la personne qui a d’abord eu obtenu un résultat positif, les membres du ménage qui présentent des symptômes devraient aussi subir un test de dépistage.

Si les symptômes s’aggravent ou s’il n’y a aucune amélioration après cinq ou six jours, il faut poursuivre l’isolement et appeler votre fournisseur de soins de santé primaire ou composer le 811.

Restez à la maison; ne vous rendez pas dans une clinique sans rendez-vous ou dans un établissement de santé, sauf sur l’avis d’un professionnel de la santé.

Sachez reconnaître les signes inquiétants à surveiller indiquant qu’il faut immédiatement demander de l’aide. Appelez le 911 si vous ressentez :

  • une importante difficulté à respirer;
  • une douleur ou une pression thoracique;
  • une nouvelle apparition de confusion; ou
  • de la difficulté à vous réveiller.

Informer le répartiteur d’ambulances et l’hôpital que la personne dont vous prenez soin a des symptômes ou a obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19.

 

Signaler un résultat positif à un test de dépistage rapide

Enregistrez votre résultat positif en ligne afin de nous aider à comprendre le degré de propagation de la maladie.

Test de dépistage rapide – Autodéclaration d’un résultat positif

Un résultat positif à un test de dépistage rapide est maintenant considéré comme un cas de COVID-19. Si vous obtenez un résultat positif à un test de dépistage rapide, continuez de vous isoler et suivez les directives affichées en ligne pour les personnes qui ont obtenu un résultat positif.

 

Durée de l’isolement

Si vous obtenez un résultat positif au test de dépistage, vous devez vous isoler, peu importe votre statut vaccinal. La durée de votre période d’isolement sera différente, selon votre statut vaccinal.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’isolement