FREDERICTON (GNB) – La Santé publique signale aujourd’hui que 79,2 pour cent des personnes admissibles au Nouveau-Brunswick sont pleinement vaccinées contre la COVID-19 et que 88,0 pour cent ont reçu une première dose d’un vaccin.

Si vous n'avez pas encore reçu votre première ou deuxième dose, nous vous demandons de vous rendre dans une clinique sans rendez-vous ou de prendre rendez-vous dans une pharmacie participante ou dans une clinique du réseau de santé Vitalité ou Horizon dès que possible.

Toutes les personnes admissibles du Nouveau-Brunswick peuvent prendre un rendez-vous pour obtenir leur deuxième dose 28 jours après avoir reçu la première.

Les personnes qui se rendent à une clinique de vaccination sont priées d'apporter leur carte d'assurance-maladie, un formulaire de consentement signé et, pour les personnes qui reçoivent leur deuxième dose, une copie du dossier de vaccination qui leur a été remis au moment de recevoir la première dose.

Une liste de toutes les cliniques mobiles et sans rendez-vous est disponible en ligne.

 

64 des 82 nouveaux cas ne sont pas pleinement vaccinés

La Santé publique a signalé 33 rétablissements et 82 nouveaux cas aujourd’hui. Parmi ces 82 nouveaux cas, 64 personnes – soit 78 pour cent – ne sont pas pleinement vaccinées.

Trente-trois personnes sont hospitalisées en raison du virus, et 15 d'entre elles se trouvent à l'unité des soins intensifs. Aucune personne de moins de 19 ans n’est actuellement hospitalisée. Il y a présentement 628 cas actifs.

Une personne âgée entre 40 et 49 ans dans la zone 1 (région de Moncton) est décédée des suites de la COVID-19, ce qui porte le nombre total de décès liés à la COVID-19 à 54 dans la province.

« Chaque vie prise par la COVID-19 au Nouveau-Brunswick est plus qu'un numéro. Ce sont des parents, des enfants, des amis, des voisins et des collègues de travail, a déclaré le premier ministre, Blaine Higgs. Au nom de l'ensemble de la population du Nouveau-Brunswick, Marcia et moi exprimons nos plus sincères condoléances aux proches de cette personne. »

« Je présente mes sincères condoléances à la famille et aux amis endeuillés, a indiqué la Dre Jennifer Russell, médecin-hygiéniste en chef.

 Il y a 27 cas dans la zone 1 (région de Moncton), soit :

·       12 personnes âgées de 19 ans et moins;

·       une personne âgée de 20 à 29 ans;

·       trois personnes de 30 à 39 ans;

·       deux personnes de 40 à 49 ans;

·       deux personnes de 50 à 59 ans;

·       deux personnes de 70 à 79 ans;

·       trois personnes de 80 à 89 ans;

·       deux personnes de 90 ans ou plus.

Dix-huit de ces cas font l’objet d’une enquête et les neuf autres sont des contacts de cas déjà confirmés.

Il y a quatre nouveaux cas dans la zone 2 (région de Saint John) :

·       une personne âgée de 20 à 29 ans;

·       une personne âgée de 40 à 49 ans;

·       une personne âgée de 60 à 69 ans;

·       une personne âgée de 70 à 79 ans.

Trois de ces cas sont des contacts d’un cas déjà confirmé, alors que l’autre cas fait l’objet d’une enquête.

Il y a 30 cas dans la zone 3 (région de Fredericton), soit :

·       16 personnes âgées de 19 ans et moins;

·       ·six personnes âgées de 20 à 29 ans;

·       une personne âgée de 40 à 49 ans;

·       trois personnes de 50 à 59 ans;

·       quatre personnes de 60 à 69 ans.

Vingt-deux de ces cas font l’objet d’une enquête et les huit autres sont des contacts de cas déjà confirmés.

Il y a 14 cas dans la zone 4 (région d’Edmundston), soit :

·       quatre personnes de 19 ans ou moins;

·       deux personnes de 20 à 29 ans;

·       six personnes âgées de 30 à 39 ans;

·       deux personnes de 80 à 89 ans.

Treize de ces cas font l’objet d’une enquête et l’autre est un contact d’un cas déjà confirmé.

Les deux cas dans la zone 5 (région de Campbellton) sont les suivants :

·       une personne âgée de 30 à 39 ans;

·       une personne âgée de 40 à 49 ans.

Les deux personnes ont eu des contacts avec des cas confirmés auparavant.

Les quatre cas dans la zone 6 (région de Bathurst) sont les suivants :

·       trois personnes de 30 à 39 ans;

·       une personne âgée de 40 à 49 ans.

Trois de ces cas font l’objet d’une enquête et l’autre est un contact d’un cas déjà confirmé.

Il y a un cas dans la zone 7 (région de Miramichi), soit une personne âgée de 30 à 39 ans. Ce cas fait l’objet d’une enquête.

Pour de plus amples renseignements, consulter le tableau de bord de la COVID-19.

État d’urgence et mesures de santé publique en vigueur

Le gouvernement provincial rappelle à la population du Nouveau-Brunswick que, en raison du nombre actuel d'hospitalisations liées à la COVID-19, l’état d'urgence a été rétabli et un arrêté obligatoire est maintenant en vigueur. Il comprend de nouvelles mesures visant à limiter les contacts, à garantir le maintien d'une distance physique et à exiger de certaines entreprises et événements qu'une politique de vaccination ou de port du masque et dépistage sur le lieu de travail soit mise en place. D’autres renseignements sont disponibles en ligne.

Toutes les mesures de santé publique actuelles restent également en place, y compris le port obligatoire du masque dans les espaces publics intérieurs et l'obligation de présenter une preuve de vaccination complète pour accéder à certains événements, services et entreprises.

En outre, toute personne qui entre au Nouveau-Brunswick doit préalablement s’inscrire au Programme d'enregistrement de voyage du Nouveau-Brunswick.

Vous trouverez d’autres renseignements sur les mesures mises à jour en ligne.

 

Troisième dose des vaccins à ARNm disponible pour les personnes immunodéprimées

Une troisième dose des vaccins à ARNm est maintenant offerte aux personnes qui sont modérément ou gravement immunodéprimées en raison d'une maladie ou d'un traitement.

Les personnes âgées de 12 ans et plus qui présentent au moins un des problèmes de santé ci-dessous, ou qui suivent un des traitements médicaux mentionnés ci-dessous, peuvent s’inscrire en ligne pour obtenir une troisième dose du vaccin par l’entremise d’une clinique organisée par les régies régionales de la santé ou auprès d’une pharmacie participante. Ces personnes devront signer une déclaration attestant qu’elles répondent aux critères d’admissibilité.

L’intervalle recommandé pour l’administration d’une troisième dose d’un vaccin à ARNm pour les personnes immunodéprimées est d’au moins quatre semaines après l’administration de leur deuxième dose.

Une liste complète des problèmes de santé et des traitements médicaux pour lesquels on recommanderait à une personne de recevoir une troisième dose est disponible en ligne.

Cette liste comprend les personnes :

·       qui reçoivent des traitements de chimiothérapie active (ou immunothérapie) contre le cancer;

·       qui ont reçu une greffe d’organe plein et qui reçoivent présentement de la chimiothérapie ou une autre thérapie immunosuppressive;

·       qui sont nées avec un dysfonctionnement modéré ou sévère de leur système immunitaire;

·       qui vivent avec une infection à VIH non traitée ou avancée, ou avec le sida;

·       qui prennent certains médicaments qui affectent gravement le système immunitaire; ou

·       qui présentent un problème de santé chronique lié à divers degrés de déficience immunitaire, comme l’asplénie et une maladie chronique du rein traitée par la dialyse.

 

Expositions possibles du public

Toute personne présentant des symptômes du virus, ainsi que toute personne qui s’est trouvée sur le lieu d’une possible exposition du public, est priée de demander un test de dépistage en ligne ou d’appeler Télé-Soins 811 pour obtenir un rendez-vous.