FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a annoncé, aujourd’hui, que les personnes âgées de 65 ans et plus peuvent maintenant fixer un rendez-vous pour recevoir leur première dose du vaccin contre la COVID-19 en s’inscrivant en ligne pour participer à une clinique du Réseau de santé Vitalité ou du Réseau de santé Horizon, ou en communiquant avec une pharmacie participante.

Les gens qui font partie de cette tranche d’âges – ou un fournisseur de soins ou un membre de leur famille qui agit en leur nom – peuvent prendre le rendez-vous.

Il y aura 19 000 places disponibles aux cliniques organisées par les deux réseaux de santé au cours de deux prochaines semaines.

« J’encourage toutes les personnes admissibles au vaccin et qui souhaitent en recevoir un à prendre un rendez-vous », a affirmé la ministre de la Santé, Dorothy Shephard. « Et si vous pouvez aider quelqu’un à prendre un rendez-vous, je vous prie de le faire. Aider un être cher ou un voisin à se faire vacciner n’aide pas seulement cette personne : cela nous aide à avancer en tant que province. »

« Si vous prenez rendez-vous par l’entremise d’une pharmacie, soyez patients », a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « Plusieurs pharmacies signalent que tous leurs rendez-vous sont déjà pris pour les prochaines semaines. Tout le monde travaille fort pour s’assurer que les gens du Nouveau-Brunswick admissibles sont vaccinés en temps opportun et de manière efficace. »

Il est nécessaire de prendre rendez-vous. Les gens doivent mentionner s’ils sont en auto-isolement lorsqu’ils fixent un rendez-vous, car les pharmacies pourraient avoir des procédures particulières pour ces personnes.

Une personne s’est rétablie à la suite d’un caillot sanguin rare lié au vaccin d’AstraZeneca

La Santé publique signale un cas d’un caillot sanguin rare associé à de faibles taux de plaquettes, connu comme une thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par un vaccin, chez une personne du Nouveau-Brunswick âgée de 30 à 39 ans qui a reçu le vaccin d’AstraZeneca.

La Dre Russell a indiqué que la personne a reçu des traitements et s’est depuis rétablie. Pour protéger la confidentialité du patient, aucun autre détail ne sera rendu public.

Cette personne a reçu une dose du vaccin d’AstraZeneca à la mi-mars avant que le Comité consultatif national de l’immunisation recommande, le 29 mars, que le vaccin d’AstraZeneca ne soit pas administré aux personnes âgées de moins de 55 ans.

« Bien que ces réactions indésirables soient déplorables, il est important de souligner que la formation de ces caillots sanguins est extrêmement rare », a dit la Dre Russell. « Le vaccin aide à prévenir les risques bien plus élevés associés aux infections à la COVID-19. »

Elle a noté qu’à l’échelle mondiale, la formation de ces caillots sanguins n’est pas fréquente et que le taux est évalué à un cas par 100 000 à 250 000 doses du vaccin.

Selon les conseils de la Santé publique, le vaccin d’AstraZeneca continuera d’être offert aux gens du Nouveau-Brunswick âgés de 55 et plus, puisque les effets plus graves causés par la COVID-19 sont considérés comme étant plus importants que le risque d’effets indésirables. Le gouvernement provincial continuera d’évaluer l’utilisation de ce vaccin en se basant sur les conseils d’experts et une évaluation des risques et des avantages pour les résidents.

Aucun nouveau cas

La Santé publique ne signale aucun nouveau cas de COVID-19 aujourd’hui.

Il y a 1797 cas confirmés au Nouveau-Brunswick. Depuis hier, 19 personnes se sont rétablies, ce qui donne un nombre total de 1624 rétablissements jusqu’à maintenant. Il y a eu 33 décès, et il y a 139 cas actifs. Au total, 21 personnes sont hospitalisées, dont huit à l’unité des soins intensifs. Hier 1205 tests de dépistage ont été réalisés, ce qui donne un nombre total de 277 706 tests jusqu’à maintenant.

Ligne téléphonique sur la vaccination à l’intention des camionneurs

Le gouvernement provincial a créé une ligne téléphonique à l’intention des camionneurs qui cherchent de l’aide en vue de prendre un rendez-vous pour se faire vacciner. Les camionneurs du Nouveau-Brunswick qui traversent la frontière de façon régulière peuvent composer le 1-833-724-0088 pour poser des questions au sujet de la prise de rendez-vous ou pour fixer un rendez-vous pour se faire vacciner.

« Les camionneurs sont admissibles à fixer un rendez-vous pour obtenir le vaccin depuis le 24 mars, a déclaré Mme Shephard. Nous apprécions leur travail acharné et nous voulons nous assurer qu’ils sont protégés et en santé, alors nous déployons tous les efforts nécessaires pour veiller à ce qu’ils aient accès au vaccin. »

Appel aux bénévoles formés en santé pour prêter main-forte en Ontario

Le gouvernement provincial demande aux gens qui ont de l’expérience en santé à se porter volontaires pour aider l’Ontario à faire face à la COVID-19. Bien que le Nouveau-Brunswick n’ait pas de ressources en réserve au sein des réseaux de santé, tout travailleur de la santé qui est à la retraite ou qui travaille à l’extérieur du système de soins de santé est encouragé à prêter main-forte. L’Ontario a besoin d’infirmières, d’inhalothérapeutes, de perfusionnistes et d’adjoints en anesthésie. Les dépenses de voyage et les salaires seront payés par le gouvernement fédéral. Pour en apprendre davantage, les gens peuvent envoyer un courriel à NBHEOC@gnb.ca ou appeler le 506-444-2882 pendant les heures de bureau ou le 506-461-2880 en soirée.

Rappel des directives concernant le confinement et les phases d’alerte orange et jaune

Un secteur de la zone 4 (région d’Edmundston), soit la ville d’Edmundston et la région du Haut-Madawaska, est en confinement en vertu de l’arrêté obligatoire de la province. La liste détaillée des restrictions en période de confinement, y compris ce qui peut demeurer ouvert et ce qui doit fermer, est disponible en ligne.

Les communautés de Saint-Léonard, Grand-Sault, Drummond, New Denmark et Four Falls sont désormais dans la phase orange.

Toutes les autres zones et communautés de la province, y compris les régions de Saint-Quentin et de Kedgwick dans la zone 4, demeurent dans la phase jaune.

Les déplacements ne sont pas permis à l’intérieur et à l’extérieur d’un secteur en confinement, ni au sein d’un secteur en confinement, sauf en cas de nécessité, par exemple pour des vaccinations, des rendez-vous médicaux, le travail ou l’achat de biens essentiels. Les déplacements ne sont pas recommandés à l’intérieur et à l’extérieur d’un secteur dans la phase orange. Cette recommandation s’applique aux déplacements pour les événements sportifs et les activités de divertissement dans d’autres zones. Les déplacements entre les zones en phase jaune sont permis.