FREDERICTON (GNB) – La Santé publique a confirmé, aujourd’hui, le décès d’une personne âgée de 80 à 89 ans dans la zone 4 (région d’Edmundston) en raison de problèmes de santé sous-jacents, y compris la COVID-19, ce qui porte à 28 le nombre total de décès liés à la COVID-19 dans la province.

Cette personne résidait au Manoir Belle Vue, un établissement résidentiel pour adultes situé à Edmundston.

« Il n’est pas facile d’annoncer un autre décès lié à des problèmes de santé sous-jacents, y compris la COVID-19, et cela ne devrait pas l’être non plus », a déclaré la ministre la Santé, Dorothy Shephard. « Je me joins à tous les gens du Nouveau-Brunswick pour offrir mes plus sincères condoléances à la famille et aux amis de cette personne. »

« Ce décès nous rappelle tristement que ce virus n’en a pas fini avec notre province », a affirmé la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « J’encourage tout le monde à accompagner les proches de ces personnes, en pensées et en prières. »

Quatre nouveaux cas

La Santé publique a signalé quatre nouveaux cas de COVID-19 aujourd’hui. Les quatre cas sont situés dans la zone 7 (région de Miramichi). Il s’agit de :

  • une personne âgée de 20 à 29 ans;
  • deux personnes âgées de 50 à 59 ans; et
  • une personne âgée de 60 à 69 ans.

Il y a 1435 cas confirmés au Nouveau-Brunswick. Depuis hier, trois personnes se sont rétablies, pour un total de 1370 rétablissements jusqu’à maintenant. Il y a eu 28 décès, et il y a 36 cas actifs. Trois personnes sont hospitalisées, et elles sont toutes à l’unité des soins intensifs. Hier, 550 tests de dépistage ont été réalisés, pour un total de 229 787 tests jusqu’à maintenant.

Cas présumé d’un variant dans la zone 7

Le laboratoire de microbiologie du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton, a établi qu’un récent cas confirmé de COVID-19 dans la zone 7 (région de Miramichi) serait un cas présumé du variant britannique. Un échantillon sera envoyé au Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg, aux fins de confirmation.

Cas confirmé à la Miramichi Valley High School

Un cas positif de COVID-19 a été confirmé à la Miramichi Valley High School, et la communauté scolaire a été informée. Si vous ou un membre de votre famille avez été en contact étroit avec ce cas, la Santé publique communiquera avec vous dans le cadre de la recherche des contacts. Si la Santé publique ne communique pas directement avec vous, cela signifie que vous n’êtes pas considéré comme un contact étroit. L’école est fermée cette semaine en raison du congé de mars.

« Il est très important que toute personne qui aurait pu être exposée à la COVID-19 dans la région de Miramichi subisse un test de dépistage immédiatement, a dit la Dre Russell. Nous devons agir rapidement si nous voulons ralentir la propagation de ce virus. Ne prenez pas de risques avec votre santé ainsi qu’avec celle de votre famille, de vos amis et des gens de votre communauté. »

Si vous présentez deux symptômes ou plus, vous devez vous auto-isoler et faire une autoévaluation en ligne ou téléphoner au 811 pour subir un test de dépistage. Si vous présentez un seul symptôme ou si vous n’en présentez aucun, vous n’êtes pas tenus de vous auto-isoler, mais vous pouvez demander à subir un test de dépistage.

Clarification concernant un variant dans la zone 4

Un récent cas confirmé qui avait été identifié comme un variant britannique dans la zone 4 (région d’Edmundston) a depuis été identifié comme n’étant pas un variant. Le laboratoire de microbiologie du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont a constaté une anomalie, et il a demandé au Laboratoire national de microbiologie de procéder à un nouveau séquençage, qui a révélé qu’il s’agissait bien de la COVID-19 mais non pas du variant britannique.

Rappel des directives concernant la phase orange

Toutes les zones demeurent dans la phase orange en vertu de l’arrêté obligatoire de la province.