FREDERICTON (GNB) – L’éclosion de COVID-19 au Manoir Notre-Dame, un établissement de soins spéciaux à Moncton, s’est officiellement terminée aujourd’hui.

« Les éclosions nous rappellent brutalement que le nombre de cas de COVID-19 augmente partout autour de nous, et ce, au Canada comme à l’échelle internationale », a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « Je salue le travail acharné des employés du Manoir Notre-Dame et de tous nos partenaires, y compris les régies régionales de la santé, l’équipe provinciale de gestion rapide des éclosions, le Programme extra-mural qui a dirigé le soutien clinique aux résidents, et le ministère du Développement social. Notre succès continu repose sur la somme de tous nos efforts. Nous devons porter notre masque, maintenir la distanciation physique, pratiquer une bonne hygiène et nous soutenir les uns les autres alors que nous traversons cette pandémie ensemble. »

Le 6 octobre, une éclosion a été déclarée au Manoir Notre-Dame, qui compte 112 résidents et 56 employés. Au total, il y a eu 44 cas liés à cette éclosion, y compris 22 résidents et six employés.

Cela fait maintenant 28 jours – c’est-à-dire deux périodes d’incubation de la COVID-19 – depuis que le dernier cas au sein de cet établissement de soins a obtenu un résultat positif à un test de dépistage. Tous les employés et résidents de l’établissement ont récemment subi un autre test de dépistage pour confirmer la fin de l’éclosion, qui a été officiellement déclarée par le médecin-hygiéniste régional, la Dre Yves Léger.

Un nouveau cas

La Santé publique a signalé, aujourd’hui, un nouveau cas de COVID-19 dans la zone 2 (région de Saint John).

Le nouveau cas, qui est une personne âgée entre 30 et 39 ans, est lié à un voyage à l’extérieur de la bulle atlantique. La personne est en auto-isolement.

Il y a 356 cas confirmés au Nouveau-Brunswick, et 337 personnes se sont rétablies. Il y a eu six décès, et il y a 13 cas actifs. Un patient est hospitalisé à l’unité des soins intensifs. À ce jour, 108 896 tests de dépistage ont été réalisés.