FREDERICTON (GNB) – La Santé publique a rapporté un nouveau cas de COVID-19 dans la zone 5 (région de Campbellton) aujourd’hui.

Le nouveau cas est un travailleur de la santé, âgé entre 20 et 29 ans, qui travaille dans la zone 5 et réside dans la zone 3 (région de Fredericton). Cette personne est en auto-isolement, et la Santé publique suit la situation de près.

« Il est important de comprendre que la COVID-19, comme de nombreuses autres maladies chroniques, ne touche pas tout le monde de la même manière », a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « En raison de facteurs sociétaux, certaines populations sont beaucoup plus vulnérables et touchées par cette maladie et par les mesures de santé publique mises en place pour tenter de prévenir la propagation du virus. En ce qui concerne la COVID-19, nous sommes tous seulement aussi forts que les membres les plus à risque de notre communauté; nous sommes tous dans le même bateau. »

Il y a 164 cas confirmés au Nouveau-Brunswick, et 133 personnes se sont rétablies, y compris 12 personnes liées à l’éclosion dans la zone 5. Il y a eu deux décès, et il y a 29 cas actifs. Quatre patients sont hospitalisés, et un d’entre eux se trouve à l’unité des soins intensifs. À ce jour, 38 714 tests de dépistage ont été réalisés.

Toutes régions du Nouveau-Brunswick – à l’exception de la zone 5 – sont présentement dans la phase jaune du plan de rétablissement relatif à la COVID-19, qui comprend la réouverture graduelle des entreprises et activités, tout en poursuivant les efforts visant à prévenir une résurgence de la transmission. La zone 5 demeure dans la phase orange du plan de rétablissement.

Les règles suivantes s’appliquent à la zone 5 :

  • Une bulle de deux ménages est autorisée. Votre ménage peut se joindre à un autre ménage si les membres des deux ménages en conviennent mutuellement. Vous ne devez pas avoir de contacts étroits avec qui que ce soit d’autre. Vous ne pouvez pas vous joindre à plus d’un ménage (bulle).
  • Les fournisseurs et entreprises de services de santé non réglementés, comme les acuponcteurs et les naturopathes, ne peuvent pas reprendre leurs activités en ce moment.
  • Les entreprises de services personnels, comme les barbiers, les coiffeurs, les spas, les salons d’esthétique, de manucure et de pédicure et les tatoueurs, ne peuvent pas reprendre leurs activités en ce moment.

De plus amples renseignements sur les phases de rétablissement, les mesures et les lignes directrices de la Santé publique sont disponibles en ligne.