FREDERICTON (GNB) – La Santé publique n’a rapporté aucun nouveau cas de COVID-19, aujourd’hui. Il y a 118 cas confirmés au Nouveau-Brunswick, dont 14 cas actifs. À ce jour, 104 personnes se sont rétablies. Cinq patients demeurent hospitalisés et un d’entre eux se trouve à l’unité des soins intensifs.

Les mises à jour et les données les plus récentes concernant les cas confirmés de COVID-19 et les tests en laboratoire au Nouveau-Brunswick sont disponibles en ligne.

La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, a dit que les résultats des tests de dépistage continuent à être encourageants. Mais elle a insisté pour que les gens du Nouveau-Brunswick continuent de pratiquer la distanciation physique lorsqu’ils font une sortie.

« Maintenir de façon continue ces pratiques va aider à prévenir la réapparition du virus », a-t-elle dit.

« Ce n’est pas la fin, a déclaré la Dre Russell. Je vous demande de continuer à suivre les restrictions établies en vertu de l’état d’urgence provincial, et de continuer à prendre des précautions pour lutter contre la propagation du virus, même lorsque ces restrictions auront été réduites. »

Célébrations du ramadan

La Dre Russell a rappelé à la communauté musulmane du Nouveau-Brunswick que les repas communautaires tenus traditionnellement pour rompre le jeûne quotidien pendant le mois saint du Ramadan ne sont pas permis en vertu de l’état d’urgence actuel. Les rassemblements sont seulement permis avec les gens qui partagent le même logement. Elle a suggéré aux musulmans de participer à des événements en ligne pour leur permettre de pratiquer de façon sécuritaire les principes de leur foi.

Soutien aux familles pour les aider à rester en contact

Le gouvernement provincial fournira des tablettes iPad aux foyers de soins pour aider les résidents à rester en contact avec leurs êtres chers. Chaque foyer de soins recevra une tablette pour 10 résidents, ce qui représentera environ 480 tablettes au total.

Le gouvernement travaille avec BrunNet Inc., qui assurera la livraison des tablettes aux foyers de soins et qui fournira du soutien, au besoin, en ce qui a trait à leur utilisation.

De plus, pour faire le meilleur usage possible des tablettes, chacun d’entre elles comprendra une application de soins virtuels. Cette application permettra aux médecins de fournir des soins à distance aux résidents.

« Nous sommes très heureux d’annoncer cette initiative », a affirmé le premier ministre, Blaine Higgs. « Nous comprenons à quel point il est difficile pour les résidents des foyers de soins d’être coupés de leur famille. Nous espérons que cet outil donnera aux résidents et au personnel une excellente occasion de rapprocher les familles le plus possible, compte tenu des circonstances. »

« Notre gouvernement explorera d’autres façons d’utiliser ces tablettes afin d’améliorer la vie des résidents des foyers de soins, a dit M. Higgs. Il ne s’agit que d’une façon de tirer parti de la technologie durant la pandémie de COVID-19. »

Ligne téléphonique sans frais

La ligne d’information sans frais qui a été établie pour aider à répondre aux questions qui ne sont pas reliées à la santé, y compris les questions liées au non-respect de l’état d’urgence, a été très utile. Selon les premières données de Service Nouveau-Brunswick, plus de 8000 appels ont été reçus depuis sa mise en service le 23 mars.

Le service est offert dans les deux langues officielles. Les gens peuvent téléphoner au 1-844-462-8387 sept jours par semaine, de 8 h 30 à 16 h 30. L’adresse courriel est helpaide@gnb.ca.

Selon la nature de la demande, la personne peut être dirigée vers des ressources comme les navigateurs d’affaires d’Opportunités NB ou vers Travail sécuritaire NB. Les plaintes concernant le non-respect de l’état d’urgence sont dirigées vers les organismes d’application de la loi afin d’être examinées.

Haut niveau de conformité

M. Higgs a indiqué qu’il est heureux de constater que les gens du Nouveau-Brunswick respectent l’ordonnance de l’état d’urgence, alors que des mesures d’application de la loi ont été nécessaires dans un très petit nombre de cas seulement. En date du 20 avril, 29 contraventions ont été données dans l’ensemble de la province pour des infractions à l’ordonnance.

« Le niveau de collaboration dans l’ensemble du Nouveau-Brunswick – des organismes d’application de la loi jusqu’aux personnes qui font patiemment la file dans les épiceries – est incroyable, a déclaré M. Higgs. Le Nouveau-Brunswick est sur la bonne voie, et grâce à la collaboration de chacun, nous prévoyons être en mesure de réduire certaines restrictions établies en vertu de l’ordonnance d’urgence très bientôt. »

Feux en plein air interdits

On rappelle aux gens du Nouveau-Brunswick qu’en vertu de l’ordonnance d’urgence, tous les feux en plein air sont interdits jusqu’au 1er mai. Les conditions varient selon la région de la province. Même après d’importantes précipitations, les herbes sèchent très rapidement et deviennent extrêmement inflammables. Dans de telles conditions, un feu peut se propager rapidement.

L’interdiction de faire des feux en plein air s’applique à toute combustion de produits qui ne sont évacués par une colonne de ventilation ou une cheminée. Elle ne s’applique pas aux poêles et aux barbecues qui brûlent une matière gazeuse ou des briquettes, ni aux foyers extérieurs qui sont homologués par la CSA.

Des renseignements à jour au sujet de la COVID-19 sont disponibles en ligne.