FREDERICTON (GNB) – La mise à jour suivante concernant la COVID-19 (le nouveau coronavirus) a été émise, aujourd’hui, par la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell :

La santé et le bien-être des gens du Nouveau-Brunswick est notre principale priorité.

La Santé publique soutiendrait la décision du gouvernement s’il décidait de fermer les écoles du Nouveau-Brunswick pour une période de deux semaines en raison de la pandémie de la COVID-19. Nous reconnaissons que cette décision aurait des répercussions importantes sur les familles, les élèves, les écoles et toute la communauté, mais cette mesure permettrait d’assurer la sécurité de nos résident.

Il est possible que des personnes continuent de voyager et, puisque la propagation de la COVID-19 continue de s’aggraver sur la scène internationale, des mesures supplémentaires devraient être prises en considération.

Ces mesures ne s’appliqueraient pas aux exploitants, au personnel ou aux enfants des garderies éducatives pour l’instant. L’évaluation de risques actuelle indique que le risque pour les enfant de contracter la COVID-19 est très faible, et que le risque qu’ils aient des conséquences plus graves liées à la maladie est encore plus faible. Les garderies éducatives situées dans les écoles demeureraient également ouvertes pour l’instant.

Les garderies devraient garder l’œil ouvert en ce qui a trait au virus en demandant aux parents si leur enfant se sent mal et s’ils ont voyagé au cours des 14 derniers jours.

On demande aux exploitants et au personnel des garderies éducatives qui ont voyagé à l’extérieur du pays de surveiller leur état de santé pour l’apparition de symptômes pendant les 14 jours suivant leur retour au Canada.

Les exploitants peuvent obtenir des renseignements en ligne pour les aider à mettre en œuvre les mesures adéquates au sein de leurs établissements.

Tout comme c’est le cas pour nos travailleurs de la santé, le rôle des fournisseurs de services de garderies éducatives est essentiel, et je reconnais leur contribution pour veiller à ce que ces services essentiels continuent d’être fournis aux familles du Nouveau-Brunswick.