FREDERICTON (GNB) – La mise à jour suivante concernant la COVID-19 (le nouveau coronavirus) a été émise, aujourd’hui, par la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell :

Tout le monde a un rôle à jouer pour réduire les répercussions de la COVID-19. Il faut plus que les gouvernements et des actions du secteur de la santé pour protéger la santé et la sécurité des gens du Nouveau-Brunswick.

Les mesures d'éloignement social sont l'une des façons de réduire la transmission de la COVID-19 dans la communauté. Ces mesures consistent à réduire les contacts étroits avec d'autres personnes durant la période de pointe d'une éclosion. En plus de rester à la maison lorsqu’ils sont malades, les gens du Nouveau-Brunswick devraient planifier des mesures à mettre en œuvre s'il devient nécessaire de réduire la propagation de la maladie dans les lieux de rassemblement.

Certaines mesures d'éloignement social requièrent une préparation considérable, particulièrement celles qui concernent de grandes foules.

À ce moment-ci, par mesure de précaution et pour calmer les craintes du public, le Bureau du médecin-hygiéniste en chef recommande que tout rassemblement de masse non essentiel (150 personnes ou plus) soit annulé ou reporté à une date ultérieure jusqu’à ce que nous soyons en mesure de mieux déterminer les risques pour notre population. Nous comprenons qu’une telle mesure perturbera les activités normales des résidents, mais nous croyons que c’est la voie prudente à suivre pour s’assurer de retarder et minimiser les répercussions de la COVID-19 sur notre population. De plus, nous encourageons les ligues de sports amateurs et les organisateurs d’activités de rassemblement social, comme la danse et le théâtre, à envisager de suspendre leurs activités non essentielles.

Les rassemblements de masse peuvent avoir des conséquences considérables en matière de santé publique s'ils ne sont pas planifiés et gérés convenablement. Ils peuvent accroître la propagation de maladies infectieuses et exercer des pressions supplémentaires sur le système de soins de santé lorsqu’ils ont lieu pendant une éclosion

De plus, les maladies peuvent être transmises durant le transport à destination ou en provenance de l'événement de même que dans les communautés d'origine des participants suivant leur retour.

Les organisateurs d'événements doivent tenir compte de l'éclosion de la COVID-19 dans le cadre de leur planification d'événements.

Mis à part l'annulation ou le report d'un événement, voici d’autres mesures qui permettent de réduire les risques d'infection durant des rassemblements de masse de plus petite taille :

  • éviter les poignées de main;
  • suivre les mesures d'une bonne hygiène;
  • éviter les dortoirs communs;
  • dissuader les participants de partager des aliments ou des boissons;
  • accroître la distance sociale entre les personnes (distance idéale d'au moins deux mètres) en :
    • diffusant les événements;
    • offrant la participation virtuelle; et
    • tenant l'événement à l'extérieur plutôt qu'à l'intérieur;
  • éliminer les buffets libre-service dans les rassemblements sociaux ou religieux;
  • encourager les personnes malades et celles atteintes d'affections à haut risque à ne pas participer aux rassemblements;
  • favoriser l'hygiène des mains en fournissant des distributeurs de désinfectant pour les mains dans des endroits bien en vue;
  • veiller à ce que les organisateurs d'événements prennent des dispositions pour isoler et transporter de manière sécuritaire les personnes qui deviennent malades sur place; et
  • informer clairement les participants des risques et les orienter vers nos conseils relatifs à la réduction de la propagation de maladies.

Pour de plus amples renseignements, consultez le guide de l’Agence de la santé publique du Canada sur les façons de prendre des décisions éclairées en fonction des risques pour les rassemblements de masse disponible en ligne.