SAINT JOHN (GNB) – Après avoir publié un communiqué de presse sur les tactiques de vente agressives, la Commission des services financiers et des services aux consommateurs rappelle aux gens du Nouveau-Brunswick d’être prudents lorsqu’ils traitent avec un vendeur à domicile.

« Nous avons des dispositions législatives pour protéger les consommateurs du Nouveau-Brunswick qui sont sollicités à leur domicile », a déclaré la directrice des services à la consommation de la commission, Alaina Nicholson. « Les consommateurs doivent connaître leurs droits et leurs responsabilités à l’égard des tactiques de vente agressives quand ils effectuent des opérations financières et des transactions de consommateur. »

La commission a reçu de multiples demandes d’information du public concernant des entreprises qui utilisent des tactiques agressives pour vendre leurs services d’inspection technique ou d’enlèvement de moisissure. Lors d’une visite à domicile pour une inspection, on informe le propriétaire que, par exemple, le grenier est rempli de champignons ou de moisissure et que, pour des raisons de sécurité, on doit immédiatement corriger cette situation. Le représentant commercial a ensuite recours à des tactiques de vente agressives pour persuader le propriétaire de l’embaucher pour régler le problème.

Les consommateurs qui font l’objet de tactiques agressives de la part d’un fournisseur de services sont invités à communiquer avec la Commission des services financiers et des services aux consommateurs. Toute personne qui est témoin d’un comportement suspect ou inhabituel devrait communiquer avec la police.

Les vendeurs qui vendent des biens et des services à domicile sont habituellement tenus d’obtenir un permis auprès de la commission. Les consommateurs du Nouveau-Brunswick sont encouragés à demander aux vendeurs de voir leur permis de vendeur à domicile. Ces exigences en matière de permis contribuent à protéger les consommateurs en triant les gens qui sont autorisés à vendre des biens et des services de porte à porte.

De plus, les consommateurs sont également appelés à faire preuve de prudence en ce qui concerne les services à domicile, d’inspection et d’analyse gratuits, car ils sont souvent suivis d’une offre de vente.

Méfiez-vous des tactiques de vente agressives ou trompeuses comme celle-ci :

  • On affirme qu’il s’agit d’une offre unique qui ne sera plus disponible à l’avenir.
  • On offre des inspections ou des consultations gratuites ou des prix pour qu’un vendeur à domicile effectue une visite chez un consommateur, dans le but de réaliser une vente une fois sur place. On pourrait, par exemple, proposer une inspection de la chaudière ou des appareils de chauffage domestique, une détection des moisissures, ou une analyse de la qualité de l’air ou de l’eau.
  • On induit les consommateurs en erreur en laissant supposer que les vendeurs à domicile travaillent pour la municipalité, un organisme provincial ou une entreprise de services publics.
  • On induit les consommateurs en erreur en laissant supposer que l’état de leur domicile ou du matériel qui s’y trouve est dangereux ou inadéquat pour qu’ils puissent y habiter et qu’il est nécessaire d’effectuer des réparations ou d’apporter des correctifs immédiatement. Si des préoccupations au sujet de son domicile ou du matériel qui s’y trouve sont soulevées par un vendeur ou une entreprise avec lesquels un consommateur n’entretient pas déjà des relations de vente fiables continues, ce dernier devrait songer à obtenir une seconde opinion avant d’acheter quoi ce soit.

La Commission des services financiers et des services aux consommateurs offre de nombreuses ressources sur son site Web pour aider les consommateurs à faire des choix éclairés. Les consommateurs qui ont été abordés par un vendeur à domicile sans permis devraient le signaler à la commission. Toute personne qui s’est sentie menacée ou intimidée durant une opération de vente devraient communiquer avec la police.

La Commission des services financiers et des services aux consommateurs a le mandat de protéger les consommateurs et d’accroître la confiance du public dans les marchés des services financiers et des services aux consommateurs en assurant la prestation de services éducatifs et réglementaires. Elle est chargée de l’application et de l’exécution des dispositions législatives provinciales régissant les valeurs mobilières, les assurances, les pensions, les credit unions, les compagnies de prêt et de fiducie, les coopératives ainsi que d’une gamme de mesures législatives touchant la consommation. Elle est une société de la Couronne indépendante financée par les droits et les cotisations réglementaires que versent les intervenants des industries réglementées. Des ressources et des outils éducatifs sont disponibles en ligne.