FREDERICTON (GNB) – Les résultats des évaluations provinciales 2017-2018 sont maintenant disponibles.

« La transparence en matière de rapports sur les résultats des élèves est une priorité pour le gouvernement », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy. « Je suis heureux de communiquer les résultats les plus récents avec les gens du Nouveau-Brunswick. »

Des évaluations provinciales ont lieu chaque année pour la lecture, l’écriture, les mathématiques, les sciences et le français. Les résultats sont fournis aux parents, aux écoles et aux districts scolaires. Les membres du personnel enseignant, les administrateurs et le personnel des districts scolaires se servent des résultats pour cibler des améliorations et intervenir dans ces matières.

Au cours des derniers mois, des membres du personnel des secteurs anglophone et francophone du ministère ont collaboré pour mettre au point une méthodologie commune d’analyse des résultats des évaluations, en s’appuyant sur les pratiques déjà en place depuis longue date dans le secteur francophone et sur les succès qu’elles ont obtenus.

Dans le secteur anglophone, 80,6 pour cent des élèves de neuvième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture. Ce pourcentage continue de marquer une amélioration progressive depuis la première évaluation en 2006, année où 59,9 pour cent des élèves avaient réussi cette évaluation.

Les résultats en lecture des élèves de deuxième année ont légèrement diminué. Des analyses sont en cours au niveau des écoles et des districts, et des plans seront élaborés pour trouver des solutions à la tendance à la baisse de ces dernières années.

Les évaluations de la 10e année, qui ont fait l’objet d’un rapport cette année pour la première fois, indiquent qu’environ 64 pour cent des élèves ont réussi l’évaluation en mathématiques et en sciences.

Pour la première fois, les élèves de quatrième année ont rédigé une évaluation provinciale en lecture, en mathématiques et en sciences. L’examen de cette année faisait partie de la phase pilote, qui est destinée à évaluer le caractère approprié des éléments de l’examen sans, pour l’instant, produire de résultats en matière de réussite scolaire. L’évaluation officielle sera mise en œuvre au printemps 2019, et les résultats seront disponibles à l’automne prochain.

Dans le secteur francophone, les résultats des évaluations provinciales des élèves du primaire sont relativement stables en français, en mathématiques et en sciences. Au secondaire, le rendement des élèves est légèrement en baisse, tant en français de 11e année qu’en mathématiques de 10e année du parcours A. Cependant, en mathématiques de 10e année du parcours BC, les résultats ont augmenté de façon importante à chaque année, et ce, depuis quatre ans.

À la suite d’une consultation, le Programme provincial d’évaluation des apprentissages fait l’objet d’une révision qui a débuté en 2016-2017. Les recommandations découlant de cette révision serviront à faire des évaluations provinciales un outil plus utile pour les élèves, notamment par l’entremise de diagnostiques et d’interventions plus précoces en matière de littératie et de numératie.

Les résultats du Programme pancanadien d’évaluation et du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), aux niveaux intermédiaire et secondaire, indiquent que plus de 80 pour cent des élèves du Nouveau‑Brunswick ont réussi l’évaluation en mathématiques et en sciences. Selon l’évaluation PISA, 84 pour cent des élèves de 10e année ont réussi l’évaluation en sciences.

« Bien que les résultats soient positifs dans certains secteurs, nous savons qu’il y a des occasions d’améliorer les résultats dans d’autres secteurs, comme la performance en lecture des élèves de deuxième année où nous nous sommes engagés à atteindre une cible de 85 pour cent en matière de littératie d’ici 2022, a dit M. Cardy. C’est pourquoi notre objectif est d’apporter au système éducatif la stabilité dont il a tant besoin. Nous voulons aussi que le personnel enseignant dans les salles de classe puisse prendre davantage de décisions en matière d’éducation plutôt que ces décisions soient prises par des politiciens à Fredericton. »

Les faits saillants des résultats de 2017-2018 comprennent :

Système anglophone

  • 71,3 pour cent des élèves anglophones de deuxième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture;
  • 61,1 pour cent des élèves anglophones de sixième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture; et
  • 80,6 pour cent des élèves anglophones de neuvième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture.

Système francophone

  • 75,1 pour cent des élèves francophones de deuxième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture orale;
  • 62,6 pour cent des élèves francophones de troisième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture; et
  • 74,4 pour cent des élèves francophones de huitième année ont réussi l’évaluation provinciale en mathématiques.

Dans le cadre des plans d’éducation de 10 ans, des cibles relatives aux résultats des élèves ont été établies pour 2025. L’objectif est que de 85 à 90 pour cent des élèves atteignent le niveau de réussite adéquat.

Un processus de gestion du rendement est utilisé pour établir des objectifs et suivre les progrès. Avant le début de chaque année scolaire, le ministère travaille avec les districts scolaires et les partenaires clés des services à la petite enfance afin d’élaborer un plan de mise en œuvre pour chaque secteur, qui expose les objectifs pour l’année et la façon de les atteindre. Les progrès sont ensuite mesurés, et des rapports de reddition de comptes sont préparés.

Les plans d’éducation de 10 ans du gouvernement visent à améliorer les résultats scolaires et à mieux préparer les jeunes pour l’avenir. Des objectifs sont fixés dans des domaines prioritaires afin d’encourager les élèves à devenir des apprenants tout au long de leur vie, de créer un milieu d’apprentissage inclusif, d’appuyer les dirigeants du milieu de l’éducation et d’assurer la stabilité du système.