FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial demande à Ambulance Nouveau-Brunswick de mettre immédiatement en œuvre plusieurs changements relatifs à l’affectation de travailleurs paramédicaux bilingues dans la province.

« Cette annonce constitue un autre pas de l’avant en vue d’améliorer les services d’ambulance dans la province et de prioriser la vie et la sécurité des gens du Nouveau-Brunswick », a déclaré le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « La mise en œuvre de ces changements permettra d’améliorer la disponibilité des travailleurs paramédicaux formés et qualifiés qui font déjà partie du système. »

L’entreprise doit procéder à la mise en œuvre immédiate des directives contenues dans la décision de l’arbitre McEvoy, ce qui comprend :

  • l’élimination de l’approche actuelle en ce qui concerne les compétences en langues officielles lors de l’attribution d’un poste permanent à temps plein affiché en tant qu’affectation temporaire;
  • une révision du niveau de demande de chaque langue officielle pour les postes de travailleur paramédical qui doivent être réaffichés en raison d’un nombre insuffisant de candidats bilingues qualifiés;
  • un gel sur le réaffichage de ces postes en attendant la révision du niveau de demande de chaque langue officielle; et
  • le respect de l’ancienneté des candidats lors de la dotation de postes bilingues jugés non « pertinents » réaffichés.

« Le ministère de la Santé n’a pas d’objection à ce que le gouvernement aille de l’avant avec la révision judiciaire de la décision prise par l’arbitre dans le but d’obtenir des éclaircissements sur le plan juridique », a dit M. Flemming.

Ambulance Nouveau-Brunswick offre des services ambulanciers terrestres et aériens dans l’ensemble du Nouveau-Brunswick. L’organisation emploie plus de 1000 professionnels des soins de santé, y compris des travailleurs paramédicaux, des répartiteurs des services d’urgence et des infirmiers de vol en soins critiques.