FREDERICTON (GNB) – La planification a commencé pour le deuxième exercice provincial de préparation aux situations d’urgence, qui se tiendra en juin 2019.

L’exercice Brunswick Bravo 2019, d’une durée d’une journée, donnera aux municipalités, aux communautés des Premières Nations et aux districts de services locaux l’occasion de mettre à l’essai leurs rôles respectifs lors d’une situation d’urgence.

Toutes les collectivités du Nouveau-Brunswick sont invitées à y participer et à profiter de cette occasion d’apprentissage en matière de planification et de mise à l’essai des interventions d’urgence.

« Les collectivités constituent la première ligne de défense en cas de crise », a déclaré le ministre de la Sécurité publique, Carl Urquhart. « Il est essentiel de donner aux gens qui œuvre à l’échelle locale la possibilité de mettre leur plan d’urgence en pratique en vue de bâtir des collectivités résilientes. »

L’exercice est organisé par l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick en partenariat avec la Force opérationnelle interarmées (Atlantique) des Forces armées canadiennes.

« Travailler en partenariat avec l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick pour une deuxième année afin de concevoir et de réaliser un exercice de formation qui mise sur les réussites de l’année dernière nous rappelle à quel point cette formation est précieuse », a affirmé le contre-amiral Craig Baines, commandant de la Force opérationnelle interarmées (Atlantique). « Il arrive de plus en plus souvent que les organismes doivent comprendre les processus et les capacités les uns des autres afin que nous puissions mieux coordonner et réaliser les interventions lorsque les collectivités font appel à nous. »

Brunswick Bravo 2019 permettra aux employés qui sont responsables de la gestion des urgences au sein des collectivités de mettre en pratique les plans de réponse et autres procédures à tous les niveaux, selon qu'ils choisiront une participation simple ou plus complexe.

Le scénario de l’exercice constitue la suite de l’exercice Brunswick Alpha 2018, qui s’articulait autour d’un événement météorologique violent s’étant étendu sur l’ensemble de la province. Brunswick Bravo portera sur les interventions réalisées à la suite de la tempête. Environ 80 organismes participent à la conférence de planification initiale qui a lieu le 5 décembre. Il n’est pas nécessaire d’avoir participé à Brunswick Alpha pour participer à l’exercice Brunswick Bravo.

Les représentants des municipalités, des districts de services locaux et des communautés des Premières Nations seront également invités à participer à la planification de l’exercice au cours des prochains mois.

« Nous nous réjouissons à l’idée de poursuivre sur notre lancée et de perpétuer le succès de l’exercice Brunswick Alpha. Plus de 100 collectivités y ont participé, à divers degrés, et elles ont beaucoup appris au sujet de leurs plans d’urgence et de leur état de préparation », a dit le directeur de l'Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, Greg MacCallum. « Étant donné que tous les participants ont bien réussi lors de l’exercice Brunswick Alpha, nous espérons que les collectivités se lanceront d’autres défis l’an prochain. »

L’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick assure la coordination de la préparation en cas d’urgence. Elle travaille à l’échelle provinciale, régionale et municipale afin de s’assurer que les communautés sont protégées durant toutes les étapes d’une situation d’urgence. Elle coordonne également les opérations provinciales d’intervention en cas d’urgence et assure la gestion des programmes d’aide financière en cas de catastrophe.