FREDERICTON (GNB) – Un document de discussion exposant des pistes de solutions visant à améliorer les services d’ambulance a été déposé, aujourd’hui, à l’Assemblée législative par le ministre de la Santé, Benoît Bourque.

Le document de travail appuiera le travail d’un comité législatif qui aura le mandat d’examiner les services d’ambulance au Nouveau-Brunswick.

« Nous demeurons déterminés à améliorer les services d’ambulance dans l’ensemble de la province afin que les services soient disponibles pour tous les Néo-Brunswickois au moment et à l’endroit où ils en ont besoin, a déclaré M. Bourque. Pour atteindre notre objectif, tous les défis et toutes les pistes de solutions devraient être examinés afin de permettre à tous de collaborer et de trouver des solutions. »

Le document comprend 26 idées pour résoudre la pénurie de main-d’œuvre, assurer la prestation de services dans les deux langues officielles, améliorer le temps de réponse et les transferts, et renforcer la gouvernance et la gestion du réseau d’ambulances.

M. Bourque a indiqué que le document de discussion n’est pas un document de prise de position, mais plutôt un recueil d’idées qui ont été mises de l’avant par divers intervenants, experts et parties intéressées dans le but d’améliorer les services d’ambulance dans la province.

Une motion a été présentée à l’Assemblée législative, aujourd’hui, pour donner le mandat à un comité législatif d’entreprendre des consultations et de réaliser un examen du réseau d’ambulances d’ici le 15 décembre.

« La prestation des services d’ambulance est un enjeu très complexe, a dit M. Bourque. Nous espérons que ce document pourra aider les membres du comité législatif à présenter des solutions aux enjeux auxquels nous sommes confrontés à court et à long terme. »