FREDERICTON (GNB) – La déclaration suivante a été émise, aujourd’hui, par la présidente de la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick, Nathalie Chiasson, à l'occasion de la Journée des droits de la personne :

Depuis 2002, la journée du 15 septembre commémore officiellement la reconnaissance des droits de la personne dans l’ensemble des communautés de la province et souligne l’entrée en vigueur, le 15 septembre 1967, de la Loi sur les droits de la personne au Nouveau-Brunswick.

L'adoption de la loi a constitué un pas en avant important pour les droits de la personne. Elle a doté les Néo-Brunswickois, pour la première fois, d'un mécanisme efficace pour contrer la discrimination dans les domaines de l'emploi, du logement et des services publics. Elle a également donné lieu à la création de la Commission des droits de la personne pour voir à son application.

La commission veille à ce que son processus de plaintes soit accessible, mais elle assure également un mandat d’éducation auprès de la population. De façon continue, la commission émet des recommandations, publie des rapports et des lignes directrices, s’assure d’une présence sur les médias sociaux et offre de la formation sur les droits de la personne pour les entreprises, les employés et les étudiants, mais est-ce suffisant?

Il est maintenant essentiel que la population s’implique, qu’elle prenne conscience de son rôle quant au respect des obligations prescrites dans la Loi sur les droits de la personne du Nouveau-Brunswick et qu’elle assume ce rôle.

Les droits de la personne touchent à presque tous les aspects de la société, que ce soit au niveau des services de logement (relations entre les propriétaires et les locataires), des services de santé (relations entre les patients et les fournisseurs de soins), de l’emploi (relations entre les employeurs et les employés), de l’éducation (relations entre le personnel enseignant et les étudiants), ou du transport en commun par taxi, autobus, etc. Nous avons tous notre rôle à jouer dans ces domaines afin de pouvoir vivre dans une société où les droits de chaque personne sont respectés. Nous ne pouvons pas permettre à nos proches, nos voisins et les gens de notre collectivité de vivre isolés et exclus en raison de leurs différences. Nous devons prendre les devants et nous investir dans des actions concrètes qui valorisent l’inclusion et la diversité.

Au cours de l’année, nous avons vu des gens se mobiliser pour former des regroupements afin de sensibiliser la population à leurs particularités et à leurs besoins spécifiques, et qui ont demandé d’être respectés dans leurs droits fondamentaux d’être traités avec respect et sans discrimination. Le rôle de chacun de nous est de reconnaître ce droit envers l’autre afin que tous soient acceptés et respectés dans leurs différences.

En cette Journée des droits de la personne du Nouveau-Brunswick, inspirons-nous du mouvement #BeccaToldMeTo de Becca Schofield et de sa campagne pour encourager la gentillesse autour de nous. Posons dès maintenant un geste envers l’autre afin de promouvoir le respect, l’égalité et l’élimination de la discrimination.

Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, sur la loi ou sur la commission, les gens du Nouveau-Brunswick peuvent contacter la commission en composant le 506-453-2301 ou le 1-888-471-2233 (sans frais au Nouveau-Brunswick). Les personnes qui utilisent le service ATS peuvent aussi communiquer avec la commission au 506-453-2911.