FREDERICTON (GNB) – Énergie NB et l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick mèneront un exercice complet d’intervention en cas d’urgence nucléaire les 3 et 4 octobre. L’exercice sera également appuyé par des intervenants régionaux, provinciaux et fédéraux.

L’opération Synergy Challenge concerne la centrale nucléaire de Point Lepreau. Elle mettra à contribution différents ordres de gouvernements et des organismes de diverses administrations afin de tester les capacités de préparation, d’intervention et de rétablissement ainsi que la prise de décisions d’Énergie NB, de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick et des intervenants d’urgence. Environ 1000 personnes représentant plus de 35 agences et organismes devraient prendre part à cette opération.

Ce genre d’exercice complet est organisé tous les trois ans dans le cadre des exigences réglementaires de la Commission canadienne de sûreté nucléaire. Il vise à vérifier l’état de préparation de la province pour répondre à une situation d’urgence à grande échelle. Il s’agit de la première fois qu’une centrale nucléaire canadienne mènera un exercice de rétablissement axé sur la dernière étape de la gestion des urgences.

L’opération Synergy Challenge sera l’occasion de tester les plans d’intervention d’urgence et l’efficacité de la collaboration entre les différents partenaires en matière d’intervention d’urgence. Cet exercice intégrera les constats faits lors de l’exercice Intreprid, le dernier exercice complet d’intervention en cas d’urgence nucléaire réalisé dans la province en 2015. Il prendra également en considération les résultats d’autres exercices réalisés dans des centrales nucléaires et les leçons tirées lors des récents efforts de rétablissement au Nouveau-Brunswick.

Pendant l’exercice, il se pourrait que des résidents de la région aperçoivent des véhicules d’intervention d’urgence et entendent des communications radio concernant la simulation d’une urgence à la centrale nucléaire de Point Lepreau.

L’exercice se déroulera sur une période de deux jours à la centrale nucléaire de Point Lepreau et ailleurs, y compris au centre provincial des opérations d’urgence de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick à Fredericton et aux centres régionaux des opérations d’urgence à Saint John et à St. Stephen. Les automobilistes peuvent s’attendre à une augmentation de la circulation sur la route 790 au nord de Point Lepreau et sur la route 175 dans la région de Pennfield Ridge.