MONCTON (GNB) – Le gouvernement provincial investit plus d’un million de dollars dans la construction d’un centre de soins palliatifs résidentiels de 10 lits à Moncton.

« Offrir des soins palliatifs est un volet important de notre système de soins de santé », a déclaré la ministre des Finances, Cathy Rogers. « Grâce à cet investissement, l’Hospice du Grand Moncton pourra fournir des soins et un soutien de qualité aux personnes qui sont à la fin de leur vie ainsi qu’à leur famille. »

Mme Rogers parlait au nom du ministre de la Santé, Benoît Bourque.

« Lorsque Jack Cameron et le premier conseil d’administration ont fondé l’Hospice du Grand Moncton, en 2004, leur objectif à long terme était de créer un centre de soins palliatifs résidentiels pour aider les familles pendant que leurs êtres chers vivaient leurs derniers moments », a affirmé le président du conseil d’administration du centre, Dennis Cochrane. « Cette annonce, aujourd’hui, nous rapproche de cet objectif. Offrir des services cliniques est un volet important d’un centre de soins palliatifs résidentiels. L’Hospice du Grand Moncton se concentrera maintenant sur la construction de l’établissement afin que les résidents du sud-est du Nouveau-Brunswick puissent avoir accès à ces services cliniques dans un milieu familial confortable et bienveillant. Nous ne construirons pas seulement un édifice : nous créerons un foyer. »

Un investissement pouvant atteindre 1 082 264 dollars sur deux ans sera affecté à la mise sur pied d’une équipe de soins cliniques, ce qui comprendra l’embauche d’une infirmière auxiliaire autorisée qui travaillera sur place et de préposés aux services de soutien à la personne qui seront appuyés par l'équipe interdisciplinaire du Programme extra-mural.

À compter de l’automne 2019, l’Hospice du Grand Moncton répondra aux besoins des patients des soins palliatifs et de leur famille au moyen de programmes de jour en soins palliatifs; de programmes de sensibilisation; et d’un établissement résidentiel pour les services de soins palliatifs de relève et de fin de vie. Les services seront disponibles dans les deux langues officielles.

Les travaux de construction devraient commencer au printemps prochain, et l’établissement devrait ouvrir à la fin de l’automne de la même année.

Soutenir les personnes qui ont besoin de soins palliatifs est un élément du document-cadre du Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles. Le document-cadre vise à améliorer la vie de tous les résidents en s’attaquant aux facteurs qui ont la plus grande incidence sur la santé et le bien-être. Il concentre l’action gouvernementale sur les sept domaines prioritaires suivants : améliorer l’accès aux soins primaires et aux soins de courte durée; promouvoir le mieux-être; soutenir les personnes ayant des dépendances et des problèmes de santé mentale; faciliter le vieillissement en santé et le soutien aux aînés; faire progresser l’égalité des femmes; réduire la pauvreté; et fournir un soutien aux personnes ayant un handicap.