LAMÈQUE (GNB) – Le premier ministre, Brian Gallant, s’est joint au ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc, au commandant de la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique, le contre-amiral John Newton, et aux représentants d’Énergie NB, de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick et de la Société canadienne de la Croix-Rouge à Lamèque, aujourd’hui, pour informer les résidents sur les efforts de rétablissement qui se poursuivent à la suite de la tempête de verglas.

« Des centaines de personnes, y compris des bénévoles, des premiers intervenants, des monteurs de lignes et des employés du gouvernement travaillent jour et nuit, a déclaré M. Gallant. Toutes ces personnes qui participent aux efforts de rétablissement ont réalisé des progrès importants au cours des 24 dernières heures en vue de rétablir le courant aux familles, frapper aux portes des gens, leur offrir du soutien individuel et enlever les débris des routes, ce qui contribuera à améliorer la circulation dans les secteurs touchés par la tempête. Je remercie les gens du Nouveau-Brunswick de leur patience soutenue durant ces temps difficiles.

« L’aide apportée par les Forces armées canadiennes nous aidera grandement dans nos efforts de rétablissement. Je les remercie de leur service et de leur soutien. »

Le gouvernement provincial a demandé à la Croix-Rouge d’effectuer une évaluation complète des besoins des cas les plus urgents et les plus vulnérables parmi les personnes touchées par cet événement afin que le gouvernement puisse établir les prochaines mesures à prendre. Cette évaluation permettra de voir exactement le type d’aide dont les résidents ont besoin. Elle permettra également de concentrer les ressources du gouvernement, les dons et les ressources de la Croix-Rouge en fonction des besoins les plus criants.

La Croix-Rouge réaffecte des ressources afin de réaliser ce processus d’évaluation. De plus amples détails seront fournis par la Croix-Rouge.

La Croix-Rouge et le gouvernement provincial collaborent depuis longtemps lorsqu’il y a des crises. La Croix-Rouge participe aux efforts d’intervention à cette urgence en offrant du soutien aux centres de réchauffement et aux refuges.

Il est possible de faire un don en se rendant en ligne ou en composant le numéro sans frais 1-800-418-1111.

Forces armées

Une équipe des Forces armées composée d’environ 200 militaires est désormais sur le terrain afin d’aider au niveau des efforts de rétablissement dans les régions les plus touchées de la province.

« Le gouvernement fédéral est en communication constante avec la province du Nouveau-Brunswick depuis la tempête de verglas la semaine passée, a affirmé M. LeBlanc. En réponse à une demande d’aide du gouvernement fédéral soumis par la province dimanche, les Forces armées canadiennes ont envoyé entre 150 et 200 soldats pour soutenir les interventions d’urgence en cours, suite à la tempête de verglas. Ces membres des Forces armées œuvrent aujourd’hui pour assurer la sécurité de tous ceux qui ont été affectés par cet événement météorologique sans précédent. Mes pensées sont avec mes concitoyens du Nouveau-Brunswick en ce moment où ils réagissent et se remettent des dommages causés par cette tempête. Je suis encouragé par le fait que des voisins s’entraident dans ce moment extrêmement difficile, et j’applaudis le travail infatigable mené par les équipes du service hydroélectrique afin de restaurer l’électricité à toute la région. »

L’ampleur, la structure et la capacité de l’appui des Forces armées sont adaptés aux besoins précis de cette intervention d’urgence. Les Forces armées fourniront de l’équipement et des ressources humaines qui mèneront une série de tâches comme livrer des provisions d’urgence et se joindre aux groupes qui vont de porte en porte afin de vérifier le bien-être des résidents.

Au cours des prochains jours, les ressources militaires et gouvernementales disponibles pourront être redéployées dans d’autres régions, selon les besoins.

Énergie NB

La journée de dimanche a été une réussite en ce qui a trait aux efforts déployés par Énergie NB pour rétablir le courant aux clients.

Les monteurs de lignes ont accompli des progrès notables dans chaque région puisque le courant été rétabli pour 17 000 clients dimanche. Cela comprend 7000 clients dans la Péninsule acadienne, près de 4000 clients à Miramichi, 3000 clients dans le comté de Kent et 3000 clients dans la grande région de Moncton.

Il y a actuellement 380 équipes sur le terrain. Environ 85 pour cent de ces équipes travaillent dans la région qui s’étend de Miramichi jusque dans la Péninsule acadienne.

La cible de 60 pour cent des clients rétablis dans la Péninsule acadienne demeure en place pour lundi soir. La cible pour Miramichi et le comté de Kent est de 90 pour cent des clients rétablis d’ici lundi soir, et la cible est de 95 pour cent des clients rétablis dans la région de Moncton d’ici lundi soir.

À compter de 11 h 30 ce matin, il y avait environ 20 000 clients sans électricité, et la majorité de ceux-ci se trouvaient dans la zone la plus durement touchée de la Péninsule acadienne.

Les travaux de rétablissement demeurent incroyablement difficiles. La glace épaisse continue à emprisonner les poteaux, les traverses, les interrupteurs et d’autres pièces d’équipement. Les équipes ont donc besoin de beaucoup plus de temps pour répondre à chaque panne individuelle.

Ces conditions difficiles font en sorte que les efforts de rétablissement prennent beaucoup plus de temps puisque les équipes doivent travailler sur des sections beaucoup plus petites de la ligne, ce qui fait qu’ils peuvent seulement rétablir le courant pour un petit groupe de clients à la fois.

Dans le comté de Kent et la région de Miramichi, des arbres tombés et les conditions extrêmes dans les forêts et sur les routes rurales continuent d’entraver les progrès.

La charge à froid demeure un problème grave qui provoque des pannes supplémentaires dans toute la province alors que les efforts de rétablissement se poursuivent. Énergie NB demande aux gens qui n’ont pas de courant de fermer le chauffage électrique et de débrancher leurs appareils électroménagers et de seulement les rebrancher graduellement une fois que le courant aura été rétabli.

Continuez à être prudents autour des lignes et des arbres. Laissez le nettoyage aux équipes d’Énergie NB. Il est également important de conduire lentement à la fois pour votre sécurité et celle des équipes d’Énergie NB qui travaillent à réparer les lignes près de la route.

Énergie NB indique qu’il s’agit des plus importants efforts de rétablissement à la suite d’une tempête dans son histoire récente avec plus de 200 000 clients touchés par la tempête et répartis sur une grande partie de la province.

L’intervention se poursuit

Afin de continuer à se concentrer sur l’intervention d’urgence, le gouvernement provincial prévoit déposer une motion, mardi, afin de reporter la reprise des travaux à l’Assemblée législative. Cela entraînera aussi le report du dépôt du budget provincial.

Porte-à-porte

Énergie NB a clairement indiqué que le rétablissement du courant prendra un certain temps dans certaines régions de la province. Le gouvernement provincial continuera à se concentrer sur les besoins qui pourraient survenir au cours des prochains jours.

Des centaines de bénévoles continuent de se rendre de porte en porte pour s’assurer du bien-être des résidents. Ces efforts sont appuyés par les membres des Forces armées. De plus, l’Organisation des mesures d’urgence a mis sur pied cinq équipes de réchauffement, composées de pompiers locaux, qui ont commencé à visiter les résidences hier soir.

Ces équipes utiliseront de l’équipement pour fournir de la chaleur aux résidences touchées.

Monoxyde de carbone

Il y a désormais 33 personnes qui sont traitées ou qui ont été traitées à l’hôpital pour des troubles de santé qui pourraient être attribuables au monoxyde de carbone. Le gouvernement provincial a confirmé que deux personnes sont décédées à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Les représentants de l’Organisation des mesures d’urgence rappellent aux gens du Nouveau-Brunswick de ne jamais faire fonctionner de génératrice ou de cuisiner avec une flamme nue à l’intérieur d’une maison ou d’un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger. Il est également important que les générateurs soient installés à distance des maisons pour éviter que les gaz ne s’infiltrent dans les résidences. Ne jamais laisser de chandelles ou lanternes sans surveillance. Prenez le temps de vérifier les piles dans les détecteurs de monoxyde de carbone et les détecteurs de fumée.

Si un avertisseur de monoxyde de carbone retentit ou si vous soupçonnez qu’il pourrait y avoir des émanations de monoxyde de carbone dans votre maison, sortez immédiatement dehors au grand air.

Salubrité alimentaire – En cas de doute, jetez

On rappelle aux résidents qui ont été sans électricité pendant un certain temps d’inspecter avec soin tous les aliments et de ne pas manger tout aliment qui ne semble pas salubre.

Jetez tout aliment dégelé qui est demeuré à la température ambiante pendant deux heures ou plus, et tout aliment qui est d'une couleur étrange ou qui présente une odeur anormale. Gardez à l’esprit que des aliments contaminés par des bactéries ne sentiront pas nécessairement mauvais et qu’ils n’auront pas nécessairement l’air avariés.

Si des aliments crus ont coulé lors de la décongélation, nettoyez et désinfectez les surfaces que les aliments ont touchées. Ne réutilisez pas les linges que vous avez utilisés tant qu'ils n'auront pas été désinfectés en les lavant à l’eau chaude.

Refuges et centres de réchauffement

Les résidents sont fortement encouragés à visiter les refuges d’urgence et les centres de réchauffement pour avoir du répit contre le froid. Toute personne ayant des questions au sujet de ces centres peut appeler la Croix-Rouge au 1-800-222-9597 ou l’Organisation des mesures d’urgence au 1-800-561-4034.

Mesures d’urgence

Le Centre provincial d’intervention d’urgence demeure activé, et des représentants de tous les ministères participent à la coordination des efforts de rétablissement.

De centaines de bénévoles continueront de visiter les résidences pour s’assurer du bien-être des résidents et leur donner des renseignements essentiels en matière de sécurité. Cela comprend la visite de tous les foyers de soins et de tous les foyers de soins spéciaux, ainsi que la visite des maisons dans l’ensemble de la province pour vérifier si les gens ont des besoins supplémentaires ou s’ils ont besoin de transport pour se rendre aux centres de réchauffement.

De plus, un poste de commandement mobile a été établi à Caraquet.

Infrastructure essentielle

Les services de télécommunications fonctionnent normalement, et le système 911 est en service. La nourriture, l’essence et les produits de quincaillerie sont généralement disponibles.

Toutes les écoles de la Péninsule acadienne seront fermées lundi et mardi.

Rappels importants pour le public

Ne jamais faire fonctionner de génératrice ou cuisiner avec une flamme nue à l'intérieur d’une maison ou d’un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger. Ne jamais laisser de chandelles ou lanternes sans surveillance. Prenez le temps de vérifier les piles dans les détecteurs de monoxyde de carbone et les détecteurs de fumée.

Les résidents ne devraient pas s’approcher des lignes électriques tombées ou des arbres qui sont en contact avec les lignes électriques.

Les résidents sont invités à garder un œil sur leurs voisins, particulièrement les personnes âgées, pour savoir si elles ont besoin d’aide.

Toute personne ayant de la difficulté avec le fait d’avoir froid devrait se rendre dans l’un des centres de réchauffement ou refuges d’urgence. Si vous ne savez pas comment avoir accès à ces centres, téléphonez à l’Organisation des mesures d’urgence au 1-800-561-4034.

Les Néo-Brunswickois qui souffrent d’un problème médical et qui sont touchés par une panne de courant sont invités à communiquer avec Télé-Soins 811. En cas d’urgence, téléphonez au 911.

Si vous n’avez pas de courant, fermez le chauffage et débranchez vos électroménagers avant que le courant soit rétabli afin d’éviter une surcharge de courant qui pourrait provoquer d’autres pannes.

Toute personne se déplaçant devrait faire preuve d’une extrême prudence en conduisant, spécialement dans les régions rurales vu les possibilités de rencontrer des lignes électriques et des arbres tombés.

Liens utiles :