FREDERICTON (GNB) – Le ministère de la Santé mettra en œuvre de nouvelles initiatives et ententes pour veiller à ce que les services de santé précédemment fournis par VON Canada continuent d’être offerts aux Néo-Brunswickois.

Le Réseau de santé Vitalité, l’une des régies régionales de la santé de la province, commencera bientôt à offrir des services provinciaux en matière de prévention, de diagnostic et d’intervention pour tout ce qui concerne le syndrome d’alcoolisation fœtale.

Le réseau assurera aussi la continuité des soins infirmiers offerts par le Centre Pierre Caissie de Moncton, un programme résidentiel qui offre des services d’évaluation aux jeunes ayant des besoins spéciaux.

« Nous sommes ravis de voir qu’une entente a été conclue en vue de permettre au Réseau de santé Vitalité d’offrir ces importants services aux Néo-Brunswickois », a déclaré le ministre de la Santé, Victor Boudreau. « Nous sommes persuadés que cette entente entrera bientôt en vigueur afin qu’il n’y ait aucune interruption de services. »

Ces deux services de santé étaient offerts par VON Canada. Le fournisseur de services a récemment annoncé la fin de ses activités au Nouveau-Brunswick et dans cinq autres provinces.

Les personnes âgées ayant besoin de services comme des soins des pieds ou d’autres services de santé à domicile sont invitées à communiquer avec le bureau du Programme extra-mural le plus près de chez elles.

« Les personnes âgées inquiètes et leurs familles peuvent communiquer immédiatement avec le Programme extra-mural pour que leur état de santé soit évalué, a affirmé M. Boudreau. Une infirmière peut effectuer une visite et évaluer les besoins de la personne en plus de déterminer si elle a besoin d’un suivi dans le cadre du Programme extra-mural. Elle peut aussi l’orienter vers un fournisseur de services de la communauté. »

Le Programme extra-mural, que plusieurs appellent « l’hôpital sans murs », fournit des services de soins de santé à domicile aux Néo-Brunswickois de tous âges, et ce, chez eux, dans leur communauté. Les services sont financés par le gouvernement et fournis par les régies régionales de la santé.

Les Néo-Brunswickois qui ont recours aux programmes de mieux-être et de vaccination contre la grippe saisonnière dans leur milieu de travail ainsi qu’aux cliniques de voyage peuvent recevoir le vaccin de leur médecin de famille, d’une infirmière praticienne et, dans certains cas, d’un pharmacien.

Le ministère du Développement social a déterminé qu’un seul de ses programmes de jour est touché par la fin des services offerts par VON. Les travailleurs sociaux prennent d’autres dispositions pour environ 11 clients.

Programmes :

  • Bébé et moi en santé : financé par l’entremise de l’Agence de la santé publique du Canada;
  • le programme relatif au syndrome d'alcoolisation fœtale : Réseau de santé Vitalité;
  • le Programme provincial de traitement pour jeunes : Réseau de santé Vitalité;
  • les programmes de mieux-être et de vaccination contre la grippe saisonnière, et les cliniques de voyage : les Néo-Brunswickois peuvent consulter leur médecin de famille, une infirmière praticienne et, dans certains cas, un pharmacien;
  • les soins des pieds (aînés) : Programme extra-mural;
  • le Programme de jour pour adultes : ministère du Développement social; et
  • les programmes d’évaluation des anciens combattants, de visite d’infirmières auprès des anciens combattants, et de soins des pieds pour les anciens combattants : Anciens Combattants Canada.