FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial mettra sur pied une table ronde sur la gestion des urgences, le mois prochain, afin que les Néo-Brunswickois soient mieux préparés aux conditions météorologiques extrêmes et aux autres types de situations d’urgence.

« De nombreuses situations survenues au cours de la dernière décennie ont mis en évidence les risques et les vulnérabilités auxquels nous sommes exposés et ont fait ressortir les éléments à améliorer dans notre approche actuelle en matière de gestion des urgences », a déclaré le ministre de la Sécurité publique et solliciteur général, Stephen Horsman. « Afin de bien gérer ces risques et ces vulnérabilités, ainsi que ceux associés à la fréquence et à la gravité croissantes des événements météorologiques d’importance, nous devons mettre au point des stratégies qui permettent aux particuliers, aux entreprises et aux collectivités de minimiser leurs vulnérabilités, d’accroître leur résilience et de renforcer leurs capacités. »

M. Horsman a indiqué qu’aucun organisme à lui seul n’a le mandat, la capacité ou les ressources nécessaires pour assumer efficacement la tâche complexe de veiller à l’atténuation et à la gestion des urgences, à la préparation aux situations d’urgence et au rétablissement après de telles situations. La collaboration entre les nombreux intervenants est essentielle à la gestion réussie des situations d’urgence.

« Pour donner suite à notre engagement à nous assurer que la province est mieux préparée aux conditions météorologiques extrêmes, je suis heureux d’annoncer que notre gouvernement met sur pied une Table ronde provinciale sur la gestion des urgences et la résilience, a-t-il dit. Cette une nouvelle approche vise à nous permettre de surmonter de nouveaux défis d’une façon plus collaborative et plus inclusive. »

La création d’une table ronde était également l’une des principales recommandations formulées dans le cadre de l’Analyse après action relativement à la tempête post-tropicale Arthur. La table ronde est destinée à permettre aux divers intervenants de mettre en commun leur expertise, de prendre connaissance des pratiques optimales et de cerner les enjeux qui doivent être abordés dans les stratégies provinciales concernant la réduction des risques et la résilience.

M. Horsman a affirmé que le sous-ministre de la Sécurité publique, Craig Dalton, présidera la table ronde, qui regroupera des représentants des trois ordres de gouvernement, des services publics, des infrastructures essentielles, des industries, d’organismes non gouvernementaux et d’autres intervenants.

« La table ronde nous permettra d’élargir notre consultation et notre collaboration avec tous nos intervenants et partenaires importants, a déclaré M. Horsman. L’objectif principal est d’améliorer les communications et la préparation aux urgences ainsi que d’accroître la résilience. Nous devons tous jouer un rôle actif en matière de préparation aux urgences. »

La table ronde prévoit tenir sa première réunion le mois prochain.