FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement a rendu public, aujourd'hui, le Rapport de l'enquête de 2012 sur la consommation de drogues chez les élèves du Nouveau-Brunswick.

« Cette enquête s'inscrit dans une initiative coordonnée du Canada atlantique et soutenue depuis 1996 en vue de recueillir de l'information sur la consommation d'alcool, de tabac et d'autres substances, et le jeu, ainsi que sur la recherche d'aide et les comportements à risque parmi la population scolaire du niveau intermédiaire et secondaire », a déclaré le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « Ces renseignements nous aident à mieux comprendre la portée véritable des comportements des élèves du Nouveau-Brunswick afin que nous puissions intervenir adéquatement. »

L'enquête a été réalisée en partenariat avec le ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance. Un questionnaire a été rempli sur une base volontaire par 3507 élèves de la septième, neuvième, 10e et 12e année choisis au hasard. L'information recueillie donne un sommaire des comportements de ces élèves au cours de la dernière année. Voici certains des résultats :

●    48 pour cent des élèves ont signalé avoir consommé de l'alcool;
●    22 pour cent ont signalé avoir fumé des cigarettes;
●    28 pour cent ont déclaré avoir fumé du cannabis;
●    11 pour cent ont dit avoir consommé des médicaments sur ordonnance comme l'oxycodone ou de la codéine sans ordonnance;
●    17 pour cent ont signalé s'être adonnés au jeu de hasard au moins une fois par mois; et
●    57 pour cent ont signalé avoir consommé des boissons énergisantes.

Le nombre d'élèves qui consomment des drogues, de l'alcool et qui fume des cigarettes est semblable aux résultats de l'enquête de 2007, mais il a baissé de façon significative par rapport aux résultats du sondage de 2002.

« Il est important d'être vigilant et de continuer à sensibiliser les jeunes gens aux graves conséquences de l'abus d'alcool et d'autres drogues, a affirmé M. Flemming. Il est essentiel que les parents, le personnel enseignant, les écoles, les professionnels de la santé, les collectivités et les organismes gouvernementaux soient conscients des tendances actuelles afin de continuer à soutenir et sensibiliser les élèves à prendre des décisions saines. »

De plus amples renseignements sur le rapport sont disponibles sur le site Web du ministère de la Santé.