FREDERICTON (CNB) - Le ministère de l'Environnement tient à rappeler que la vente et l'utilisation de plus de 240 produits antiparasitaires en vente libre de même que l'utilisation de tous les produits 2,4-D sur les pelouses domestiques sont interdites au Nouveau-Brunswick.

« Le Nouveau-Brunswick est la première province au Canada atlantique, et la troisième au Canada, à interdire complètement l'usage de certains pesticides dans l'entretien des pelouses », a dit le ministre de l'Environnement, Rick Miles. « La réduction de l'utilisation des pesticides dans la province contribuera à créer un environnement durable et à rendre le Nouveau-Brunswick autosuffisant d'ici 2026. »

L'interdiction cible les produits d'entretien de pelouses vendus au détail qui sont les plus susceptibles d'être surutilisés et mal employés. Il s'agit des mélanges d'engrais et de pesticides, des herbicides granulaires à pulvériser, des produits utilisés dans les pulvérisateurs à cartouche, et des pesticides servant à l'entretien des pelouses qui doivent être mesurés, mélangés ou dilués par le propriétaire.

En particulier, l'herbicide 2,4-D, l'un des produits les plus couramment utilisés dans l'entretien des pelouses, a été interdit en raison de son usage très répandu et du risque de surutilisation et de mauvaise utilisation. Puisque les terrains de golf nécessitent un entretien particulier, il sera possible d'avoir recours à des produits contenant du 2,4-D, pourvu que leur application respecte les prescriptions de la lutte antiparasitaire intégrée (LAI).

Même si l'application de pesticides dans des lieux publics comme des parcs ou des terrains de jeu, ainsi que dans des cours d'école et des terrains d'hôpital, sera toujours possible, elle sera assujettie aux nouvelles restrictions réglementaires. Ces changements n'auront aucune incidence sur l'utilisation des pesticides dans les exploitations agricoles et forestières.

En plus de l'interdiction, l'accréditation en LAI sera obligatoire pour tous ceux qui offrent des services d'entretien de pelouses et qui utilisent des pesticides à usage commercial.

« Cette interdiction contribuera à améliorer l'environnement et la qualité de vie de tous les résidents de la province, a indiqué le ministre Miles. J'encourage vivement tous les gens du Nouveau-Brunswick à respecter les lois sur l'environnement et à trouver des moyens écologiques d'entretenir leurs pelouses. »

Des pelouses en santé sont moins vulnérables aux parasites. Voici quelques conseils pour avoir une pelouse en santé :

  • ajouter du compost et ne pas ramasser les déchets de coupe;
  • aérer le sol compacté;
  • sursemer dans les zones clairsemées ou utiliser des plantes couvre-sol;
  • utiliser des pavés aux endroits où il y a beaucoup de circulation;
  • inspecter la pelouse pour y déceler d'éventuels problèmes;
  • ne pas tondre trop court (de six à huit centimètres ou de 2,5 à trois pouces) afin de favoriser la croissance; et
  • arroser à fond (2,5 centimètres ou un pouce) et moins souvent pour favoriser l'enracinement en profondeur.

D'autres renseignements sur l'interdiction visant les pesticides sont disponibles en ligne.