FREDERICTON (GNB) – Les Néo-Brunswickois qui sont toujours sans électricité à la suite de l’importante tempête de vent de samedi pourraient envisager de se rendre à un centre local où ils pourront se réchauffer et recharger leurs appareils électroniques.

Des centres sont ouverts partout dans la province et ils offrent divers services, y compris des postes où les gens peuvent recharger leurs appareils électroniques, des douches, des rafraîchissements et un endroit pour se réchauffer. Les services offerts peuvent varier selon l’endroit. Les gens peuvent consulter une liste à jour des centres, qui est disponible en ligne.

Les résidents devraient vérifier auprès des autorités locales pour savoir si d’autres centres sont ouverts dans leur communauté.

Les résidents qui sont touchés par les pannes de courant en cours devraient peut-être considérer d’autres possibilités d’hébergement auprès de membres de la famille ou d’amis, si possible. Les personnes qui sont en grand besoin peuvent communiquer avec la Croix-Rouge canadienne pour obtenir de l’aide en composant le 1-800-863-6582.

Mise à jour d’Énergie NB

Plus de 250 équipes d’Énergie NB travaillent dans l’ensemble de la province pour évaluer les dommages et rétablir le courant le plus rapidement et le plus sécuritairement possible. Des équipes des provinces voisines ont été contactées pour participer aux efforts de rétablissement. Les délais de rétablissement prévus pour la plupart des régions sont maintenant disponibles sur le site Web d'Énergie NB.

Énergie NB recommande aux résidents de rester à au moins 10 mètres des lignes électriques tombées au sol et de composer le 911 s’il y a une menace immédiate à la sécurité. Les résidents ne devraient pas tenter de retirer les arbres ou de les élaguer, car un contact direct ou indirect avec les lignes électriques peut être fatal.

Les résidents sont priés de faire preuve de patience alors que les équipes s'affairent à réparer les dommages et à rétablir le courant le plus rapidement possible.

Avertissement relatif au monoxyde de carbone

L’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick a été informée d’un cas d’intoxication au monoxyde de carbone dans la région de Fredericton. Quatre membres d’une même famille ont été intoxiqués au monoxyde de carbone pendant la nuit parce qu’ils utilisaient une génératrice à l’intérieur de leur domicile.

En raison des pannes de courant répandues, le gouvernement rappelle aux gens du Nouveau-Brunswick les risques associés à la présence de monoxyde de carbone dans leur domicile. Des gens sont décédés ou ont été hospitalisés au cours des dernières années à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone. Kenny Clément, de Saint-Léolin, a récemment partagé son expérience dans une vidéo.

Les résidents ne devraient jamais faire fonctionner une génératrice dans la maison, dans le garage ou près d’une fenêtre ou d’une prise d’air à l’extérieur de la maison. Il n’est pas sécuritaire d’utiliser un barbecue, un réchaud de camping ou un appareil de chauffage au propane dans la maison ou le garage. De plus amples renseignements sur les dangers liés au monoxyde de carbone sont disponibles en ligne.

Salubrité alimentaire

On rappelle aux résidents d’éviter d’ouvrir les congélateurs et les réfrigérateurs à moins que cela ne soit absolument nécessaire. Si la porte demeure fermée, un congélateur peut garder les aliments congelés de 24 à 36 heures sans électricité. Ces produits peuvent être congelés à nouveau si les cristaux de glace sont toujours présents. Toutes les denrées périssables conservées dans un réfrigérateur sans électricité pendant plus de 24 heures devraient être jetées.

Les personnes ayant des problèmes de santé et qui sont touchées par des pannes de courant sont invitées à appeler Télé-Soins 811.

L’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick et ses partenaires de gestion des urgences continuent de surveiller la situation dans l’ensemble de la province.

En cas d’urgence, composez le 911. Les résidents sont invités à vérifier pour voir si leurs voisins ont besoin d’aide.

Tous les Néo-Brunswickois devraient continuer à surveiller les conditions météorologiques et les prévisions locales.