Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le réseau fluvial de la Restigouche est l’un des paysages les plus précieux de la province. Afin de maximiser les possibilités économiques de la chaîne de montagnes des Appalaches dans le nord du Nouveau-Brunswick et de préserver l’environnement vierge du bassin hydrographique de la rivière Restigouche, la création d’un parc provincial est proposée.

Ce nouveau parc linéaire porterait le nom de parc provincial Corridor sauvage de la Restigouche et compterait 235 km de cours d’eau exceptionnels et environ 20 000 ha de terres. Le concept de parc provincial linéaire est un outil législatif utilisé pour atteindre les objectifs de conservation et pour 
contrôler des usages récréatifs de manière viable sur le plan financier, tout en augmentant les revenus et en créant des emplois grâce à une démarche écotouristique responsable.

Afin d’assurer la protection des valeurs intrinsèques du bassin hydrographique de la Restigouche au profit des générations actuelles et futures, cinq sections des rivières Kedgwick, Little Main Restigouche, Patapedia, Restigouche et Upsalquitch formeront la base du parc provincial linéaire proposé.

  • Préserver de manière proactive la ressource naturelle.
  • Reconnaître la valeur de la région comme destination écotouristique internationale.
  • Célébrer les droits traditionnels issus des traités en ce qui concerne la chasse, la pêche et la récolte, ainsi que l’usage cérémonial de la ressource.
  • Préserver l’héritage de la culture de la pêche sportive et l’industrie.
  • Faire partie intégrante du développement global et à long terme de la Route de la chaîne des Appalaches en tant que destination internationale expérientielle.
  • Reconnaître l’une des rivières patrimoniales les plus importantes du Canada grâce à des investissements mérités.
  • Attirer diverses clientèles, allant des vacanciers qui visitent les Maritimes aux amateurs et aux passionnés de plein air.
  • Stimuler les investissements et créer des emplois.

L’absence de règles officielles et de mesures d’application adéquates nuit à l’expérience offerte par la rivière Restigouche et menace l’écosystème de cette rivière à saumons réputée. Les usages contradictoires de cette ressource naturelle doivent être rendus compatibles grâce à la création d’une infrastructure de premier ordre et à la mise en place d’un modèle opérationnel responsable, judicieux, écologique et efficace qui confère à cette expérience en milieu sauvage une image de marque de classe internationale.

Le ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture a élaboré un plan de mise en œuvre qui prévoit que le nouveau parc linéaire sera ouvert au public d’ici 2021. Dans le cadre de ce plan, le Ministère entreprendra de vastes consultations au cours de la première année (2019) avec les Premières nations et les intervenants publics.

Le public aura l’occasion de bien s’informer sur cette initiative grâce à une série de séances publiques d’information et de tables rondes dans les collectivités situées dans la zone du projet de parc linéaire. Le public aura également l’occasion de donner son avis et de faire des commentaires sur le projet de parc par l’intermédiaire du site Web du Ministère, de sondages effectués par le Ministère, du processus d’EIE et en écrivant directement au ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture. Ce processus sera mis en œuvre avant que les décisions définitives soient prises concernant la conception du parc et son aménagement.

Les personnes intéressées pourront télécharger les documents PDF lorsqu’ils seront rédigés. Il est toutefois possible de consulter dès maintenant les documents suivants :

La consultation publique est un élément important du processus de planification. Parcs N.-B. s'engage à offrir un certain nombre d'occasions de fournir des commentaires en personne et par écrit.

ÉTAPE 1 :

  •  Le public peut répondre à un sondage en ligne – fermé le 6 décembre 2019;
  •  Le ministère tiendra les sessions porte ouverte aux dates suivantes

    • *Reporté* jusqu'au mardi le 19 novembre à l’Auberge Évasion de Rêves,11 rue Canada, Saint-Quentin entre 17 h et 20 h

    • Le 13 novembre à la caserne de pompiers communautaire de Robinsonville entre
      17 h et 20 h

    • Le 14 novembre au parc provincial Sugarloaf, Atholville entre 17 h et 20 h 

    • Le mercredi 20 novembre, de 17 h à 20 h, dans la salle du Citoyen du Centre municipal, 4, rue St-Jean, Kedgwick.

ÉTAPE 2 :

  • Un livre blanc sur les résultats du processus de participation des citoyens sera publié.
  • Les détails de ce qui est prévu pour les prochaines étapes seront rendus publics. 

Adresse postale

Place Marysville, 4e étage
C.P. 6000
Fredericton (Nouveau-Brunswick)
E3B 5H1
Canada