FREDERICTON (GNB) – Les collectivités du Nouveau-Brunswick sont invitées à participer au troisième exercice provincial de préparation aux situations d’urgence, qui est prévu pour juin 2020.

L’exercice Brunswick Charlie 2020, d’une durée d’une journée, donnera aux municipalités, aux Premières Nations et aux districts de services locaux l’occasion de mettre à l’essai leurs rôles respectifs lors d’une de situation d’urgence. L’exercice est organisé par l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, avec la collaboration de la Force opérationnelle interarmées (Atlantique) des Forces armées canadiennes.

« Nous voyons de nouveaux indicateurs signalant que les collectivités sont davantage en mesure de gérer les urgences qui surviennent », a déclaré le ministre de la Sécurité publique, Carl Urquhart. « C’est en partie grâce à de nouvelles ressources, comme les nouveaux coordonnateurs de la gestion régionale des urgences de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick qui travaillent avec les communautés locales, et aussi grâce à la tenue périodique d’exercices conjoints comme Brunswick Charlie. »

L’exercice permettra aux employés qui sont responsables de la gestion des urgences au sein des collectivités de mettre en pratique les plans d’intervention et autres procédures à tous les niveaux, selon qu’ils choisiront un participation simple ou plus complexe.

Le scénario de l’exercice portera sur un phénomène météorologique violent, qui s’étendra sur l’ensemble de la province. Pour ajouter du réalisme à l’exercice, il y aura des bulletins météorologiques avancés, des publications sur les réseaux sociaux et des reportages sur le Web. On prévoit que l’exercice de cette année portera sur une simulation de canicule intense se soldant par une tempête tropicale. De nouveaux détails seront présentés et abordés lors de la conférence de planification initiale qui aura lieu à Fredericton le 14 janvier.

Les représentants des municipalités, des districts de services locaux et des Premières Nations seront également invités à participer à la planification de l’exercice au cours des prochains mois. Brunswick Charlie pourrait également donner l’occasion aux groupes de services locaux, aux résidences pour aînés et à d’autres établissements de mettre leurs plans d’urgence en pratique.

« Les commentaires que nous avons reçus à l’issue des deux premiers exercices montrent que les gens sont motivés et qu’ils jugent que l’expérience est très utile », a dit le directeur de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, Greg MacCallum. « La participation au processus de planification permettra de garantir qu’ils continueront de mener les exercices dont ils ont besoin pour se préparer à une situation d’urgence. »

Le personnel de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick prodigue des conseils aux collectivités au sujet de leurs plans d’urgence et leur offre de la formation en gestion des situations d’urgences, comme le cours portant sur le centre des opérations d’urgence, qui a été donné récemment à Paquetville.

L’organisation assure aussi la coordination de la préparation en cas d’urgence. Elle travaille à l’échelle provinciale, régionale et municipale afin de s’assurer que les communautés sont protégées durant toutes les étapes d’une situation d’urgence. Elle coordonne également les opérations provinciales d’intervention en cas d’urgence et assure la gestion des programmes d’aide financière en cas de catastrophe.

De plus amples renseignements sur la façon dont les collectivités peuvent participer à l’exercice Brunswick Charlie et sur les modalités d’inscription sont disponibles en ligne ou par courriel à l’adresse  brunswickex1@gnb.ca.