Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Aperçu

Le Régime d’assurance médicaments du Nouveau-Brunswick pour les maladies rares fournit une aide financière en ce qui a trait au coût de certains médicaments pour des maladies rares précises.

Admissibilité

Les personnes doivent résider au Nouveau-Brunswick et posséder une carte d'assurance-maladie valide.

Le formulaire de demande pour un médicament figurant sur la liste des médicaments couverts doit être rempli par le médecin, et la personne doit répondre aux critères cliniques liés au médicament demandé. Les formulaires de demande peuvent être obtenus en téléphonant le 1-800-332-3692.

Description

Le Régime prendra en considération les demandes de couverture visant les médicaments suivants pour le traitement de certaines maladies rares. Les demandes de couverture des patients du Nouveau-Brunswick sont évaluées par les experts médicaux externes des Programmes publics de médicaments de l’Ontario selon les mêmes critères cliniques. Le Régime prendra en considération les demandes de couverture visant les médicaments suivants pour certaines maladies rares en particulier :

1. l’Aldurazyme (laronidase) pour le traitement de la mucopolysaccharidose I, forme intermédiaire entre la maladie de Hurler et le syndrome de Scheie;

2. l’Élaprase (idursulfase) pour le traitement du syndrome de Hunter;

3. Ilaris (canakinumab) – pour le traitement des syndromes périodiques associés à la cryopyrine (CAPS) suivants seulement : syndrome de Muckle-Wells (MWS) et maladie inflammatoire multisystémique à début néonatal (NOMID).

4. le Myozyme (alglucosidase alfa), pour le traitement des formes infantile/apparition précoce et adulte/apparition tardive de la maladie de Pompe;

5. le Naglazyme (galsulfase) pour le traitement de la mucopolysaccharidose de type VI (MPS VI);

6. le Zavesca (miglustat) pour traiter la maladie Niemann-Pick de type C.

Les médicaments ajoutés au Régime d’assurance médicaments du Nouveau-Brunswick pour les maladies rares ont été évalués selon le cadre de travail sur les médicaments pour les maladies rares de l’Ontario, qui n’est plus en place. Par conséquent, aucun médicament supplémentaire ne sera ajouté au Régime d’assurance médicaments du Nouveau-Brunswick pour les maladies rares.

Tous les nouveaux médicaments pour les maladies rares sont évalués par l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) pour les régimes d’assurance médicaments publics participants à l’échelle fédérale, provinciale et territoriale selon le processus d’évaluation des technologies de la santé utilisé pour les autres médicaments. Un comité d’experts évalue les preuves cliniques et économiques et formule une recommandation aux régimes d’assurance médicaments relativement au remboursement d’un médicament. Chaque province et territoire prend sa décision relativement au remboursement du médicament en fonction des recommandations du comité et d’autres facteurs, tels que le mandat du régime d’assurance médicaments, les priorités de la province ou du territoire, l’incidence sur le budget et les ressources.