FREDERICTON (GNB) – Le budget de 1,4 milliard de dollars affecté au ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance cette année représente une hausse de 4,4 pour cent par rapport à l’année précédente. Le budget 2021-2022 du ministère a été déposé, aujourd’hui, à l’Assemblée législative.

Le budget prévoit des investissements pour accroître l’accès à la technologie et aux occasions d’apprentissage virtuel, appuyer l’apprentissage expérientiel dans les communautés et aider les écoles à demeurer sûres pendant la pandémie de COVID-19.

« La technologie évolue constamment, et c’est pourquoi nous devons veiller à ce que nos élèves aient les outils et les compétences nécessaires pour réussir après l’obtention de leur diplôme », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy. « En élargissant l’offre de cours en ligne et les occasions d’apprentissage pratique, les élèves de l’ensemble de la province pourront acquérir de précieuses connaissances et expériences, qui leur seront utiles dans leur parcours scolaire et professionnel. »

Afin d’assurer un accès plus équitable aux technologies et de soutenir l’apprentissage au niveau secondaire, un million de dollars seront investis dans le programme de subvention des ordinateurs portables cette année. Les élèves issus de familles à revenu faible ou moyen qui entreront en neuvième année en 2021-2022 seront admissibles au programme cette année. De plus, une somme de 1,2 million de dollars sera affectée au maintien en poste des techniciens supplémentaires qui ont le mandat de fournir un niveau approprié de soutien technique aux enseignants et aux élèves.

Un total de 43,43 millions de dollars a été accordé aux Services éducatifs et pour appuyer davantage les initiatives d’apprentissage en ligne et d’apprentissage expérientiel, dans le but, notamment :

  • d’élargir l’offre de cours virtuels pour les élèves du secondaire du secteur anglophone, y compris des stages coopératifs et des programmes d’apprentissage expérientiel et de mentorat;
  • de presque doubler l’inventaire de livres numériques de la bibliothèque scolaire du secteur anglophone, pour atteindre environ 10 000 livres;
  • d’accroître l’offre de cours en ligne actuelle pour les élèves du secondaire du secteur francophone et les ressources connexes;
  • d’accroître les occasions d’apprentissage expérientiel pour les élèves du secondaire du secteur francophone, principalement grâce au projet Vie-Carrière, afin de favoriser les initiatives d’engagement communautaire et d’exploration de carrière.

« Non seulement donnons-nous aux élèves les outils nécessaires pour relever les défis de demain, mais nous travaillons avec les communautés et les spécialistes de l’industrie pour aider les élèves à forger des liens importants avec leurs communautés, a dit M. Cardy. Pour bâtir un système d'éducation de classe mondiale, il faut veiller à ce que nos citoyens soient engagés et actifs et, par conséquent, à leur inculquer ces valeurs importantes dès un jeune âge. »

Conformément à son engagement, le gouvernement a investi 3,34 millions de dollars en 2021-2022 afin d’augmenter le salaire des éducateurs de la petite enfance qualifiés à 19 $ l’heure, à raison d’une augmentation annuelle de 0,75 $ l’heure. Grâce aux changements au salaire minimum, le salaire horaire des éducateurs de la petite enfance qualifiés est passé de 16 $ l’heure en 2018 à 19 $ l’heure au 1er avril 2021.