FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial souhaite obtenir les commentaires des éducateurs quant à la manière d’alléger la surcharge administrative en salle de classe.

« Les formalités administratives et la paperasse inutile sont des obstacles courants que rencontrent les éducateurs, qui peuvent les distraire de leur mandat principal, soit offrir un soutien aux élèves », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy. « Cette initiative contribuera à alléger le fardeau administratif des enseignants, ce qui leur permettra de mettre l’accent sur la création d’expériences d’apprentissage de première classe en salle de classe. »

Le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance a lancé le Défi de réduction des lourdeurs en éducation pour permettre aux enseignants, aux assistants en éducation et aux autres professionnels du système éducatif de faire connaître leur opinion. Ce défi constituera un processus continu visant à orienter de futurs processus et politiques.

Les propositions feront l’objet d’une sélection pour s’assurer qu’elles cadrent bien avec les valeurs du ministère, et une réponse et un échéancier appropriés seront attribués en fonction de la portée de la proposition.

Le défi est l’une des mesures décrites dans Succès chez nous : Un livre vert sur l’éducation au Nouveau-Brunswick. Les propositions peuvent être envoyées par courriel à consultation.eecd-edpe@gnb.ca. Le défi vise également à encourager la discussion et la mobilisation des intervenants en prévision du Sommet sur l’éducation, qui aura lieu du 16 au 18 octobre à Fredericton.