Gouvernement du Nouveau-Brunswick
GSB_Bathurst_Camp_Map

Le Camp minier de Bathurst (CMB) occupe une région plus ou moins circulaire d’environ 70 kilomètres de diamètre à l’intérieur du massif de Miramichi dans le Nord du Nouveau-Brunswick. Le secteur abrite quelque 46 gîtes minéraux dont le tonnage est défini et une centaine de venues minérales supplémentaires, tous encaissés dans des roches cambro-ordoviciennes s’étant déposées dans un bassin arrière-arc ensialique.

L'excursion virtuelle du Camp minier de Bathurst (CMB) comporte ces éléments :

  • cartes illustrant la distribution en surface des groupes et des formations dont est constitué le CMB;
  • des colonnes stratigraphiques schématiques des groupes pétrographiques;
  • des photos numériques des unités lithologiques à partir de stratotypes et d’autres affleurements significatifs;
  • des liens avec le Lexique stratigraphique du Nouveau-Brunswick et des guides d’excursion numériques (voir les liens avec les fichiers PDF ci-dessous);
  • une liste de haltes d’excursion reliées aux formations/unités lithologiques correspondantes.

Toutes les images photographiques et représentations graphiques peuvent être téléchargées et utilisées gratuitement. Les intéressés peuvent adresser leurs questions au sujet de la présente visite virtuelle ou du Camp minier de Bathurst à jim.walker@gnb.ca.

*Les descriptions des images photographiques comprennent les coordonnées géographiques (NAD83) et les coordonnées de la feuille de carte du SNRC de l’emplacement de chaque image.

 

Cartes

Les roches du CMB se subdivisent en cinq groupes tectoniquement et lithologiquement distincts, c.-à-d. des groupes représentatifs des quatre principales nappes (elles-mêmes intérieurement imbriquées) et des roches autochtones du socle qu’avait juxtaposées le chevauchement D1 lors de la fermeture du bassin arrière-arc survenue au cours de la période de l’Ordovicien tardif au Silurien précoce. La collision continue entre la Gondwanie et la Laurentie (jusque dans le Dévonien moyen) a produit trois autres épisodes de déformation (D2, D3, D4) qui ont altéré les roches du CMB pour leur conférer leur géométrie complexe actuelle.

Depuis la découverte des gîtes de métaux communs no 6 et no 12 en 1952 et en 1953, le CMB a constitué le principal point de mire de l’exploration minérale dans la province, suscitant des investissements de 225 millions de dollars (en dollars de 2000) au cours des 30 dernières années (Cranstone, 2002).

         

 

Stratigraphie Interactive

       

Unités de Roche

Tectonostratigraphie

     

Tectonostratigraphy-f
Répartition des Groupes

     

Camp_Groups-f