Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le vapotage n’est pas sans risque et les effets qu’il pourrait avoir à long terme demeurent inconnus. Les non-fumeurs, les femmes enceintes et les jeunes ne devraient pas vapoter.

Le vapotage est l’inhalation et l’expiration d’un aérosol produit par un appareil de vapotage, comme une cigarette électronique. Le vapotage ne nécessite pas de combustion, contrairement à la cigarette. L’appareil chauffe le liquide pour produire une vapeur qui se transforme ensuite en aérosol. La vapeur est souvent aromatisée et elle peut contenir de la nicotine.

Bien que le vapotage soit moins nocif que la fumée de cigarette, il existe des conséquences qu’il vous faut tout de même examiner. Le vapotage peut vous exposer à des substances chimiques qui pourraient nuire à votre santé.

Les appareils de vapotage sont habituellement alimentés par piles. Ils peuvent comporter des pièces détachables. Les appareils de vapotage ont plusieurs noms, y compris :

  • Mods
  • Vapoteuses
  • Vaporisateurs à faible résistance électrique (appareils « sous-ohm »)
  • Stylos de vapotage
  • Narguilés électroniques
  • Appareils à réservoir
  • Cigarettes électroniques
  • Systèmes électroniques de diffusion de nicotine (ENDS)

Ils sont également connus sous plusieurs noms de marque. Pour en apprendre davantage sur le fonctionnement du vapotage, veuillez visualiser la vidéo suivante :

Maladies susceptibles d’être associées au vapotage

Le Bureau du médecin-hygiéniste en chef surveille activement l’épidémie de maladies pulmonaires liées au vapotage qui s’est déclarée aux États-Unis et ce qu’elle pourrait signifier pour les Néo-Brunswickois et en particulier nos jeunes.

En raison de cette épidémie aux États-Unis et de la gravité potentielle des risques, nous continuons de collaborer avec Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada qui sont en relation étroite avec les États-Unis afin de mieux comprendre l’enquête et les causes profondes des maladies.

Actions du Nouveau-Brunswick :

  • La Dre Russell a communiqué avec les médecins pour leur rappeler de signaler à la Santé publique tout cas de maladie respiratoire grave ou atypique.
  • Participer à un groupe de travail à l’échelle nationale qui soutient les mesures nécessaires à la surveillance canadienne des cas qui pourraient survenir ici au Canada.
  • Enquêter sur les cas éventuels. Les cas confirmés ou présumés seront déterminés en fonction de la définition nationale proposée, laquelle sera adaptée au contexte canadien à partir des critères définis par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis.

Les effets à long terme du vapotage demeurent inconnus. Pour obtenir les renseignements les plus à jour sur la situation au Canada, rendez-vous sur le site : Mise à jour - Mise en garde de Santé Canada concernant un risque possible de maladie pulmonaire lié aux produits de vapotage

Ce que vous devriez faire

Si vous vous inquiétez des risques du vapotage sur la santé, songez à ne pas utiliser de produits de vapotage. Si vous utilisez des produits de vapotage, évitez tout produit illégal ou dont la source n’est pas réglementée, notamment les produits qui contiennent du tétrahydrocannabinol (THC). L’innocuité et la qualité des produits obtenus sur le marché noir ne sont pas contrôlées.

Ne modifiez pas les produits de vapotage et n’y ajoutez pas de substances qui ne sont pas prévues par le fabricant.

Les jeunes et les adultes qui consomment actuellement de la nicotine par vapotage ne devraient PAS opter pour les produits de tabagisme. Toute personne vivant au Nouveau-Brunswick peut appeler Vivez sans fumée NB au 1-866-366-3667 pour discuter avec un spécialiste clinique des problèmes de dépendance à la nicotine.

Si vous utilisez des produits de vapotage, y compris pour vapoter du cannabis, ou si vous avez déjà utilisé ces produits, soyez à l’affût des symptômes de maladie respiratoire comme la toux, l’essoufflement et des douleurs thoraciques, et obtenez rapidement des soins médicaux si vous avez des préoccupations pour votre santé. Assurez-vous de mentionner à votre professionnel de la santé que vous vapotez ou que vous avez vapoté et les produits que vous avez utilisés.

Signalez tout effet ou incident indésirable associé aux produits de vapotage à Santé Canada.

Les jeunes et le vapotage

L’utilisation des cigarettes électroniques (le vapotage) est une préoccupation qui devient de plus en plus inquiétante. Selon les données d’une enquête nationale réalisée en 2017, 16,7 % des jeunes de 15 à 19 ans vivant au Nouveau-Brunswick ont déclaré avoir essayé les cigarettes électroniques. Les résultats du Sondage sur le mieux-être des élèves du Nouveau-Brunswick pour l’année scolaire 2018-2019 seront disponibles plus tard cet automne (on prévoit que le nombre de jeunes vapoteurs sera encore plus élevé).

  • Le vapotage peut augmenter votre exposition à des produits chimiques nocifs.
  • Le vapotage peut entraîner une dépendance à la nicotine.
  • Les effets nocifs de la nicotine touchent particulièrement les jeunes. L’exposition à la nicotine à l’adolescence peut donner lieu à la diminution du contrôle des impulsions et à des problèmes cognitifs et comportementaux.
  • Les nouvelles données probantes montrent que les jeunes vapoteurs sont deux fois plus à risque d’essayer le tabagisme et presque deux fois plus à risque de devenir des fumeurs quotidiens l’année suivante.

Apprenez comment parler à votre adolescent des risques du vapotage sur la santé

Vapotage du cannabis

Le cannabis peut être consommé de diverses manières, notamment par vaporisation et par vapotage (inhalation de vapeurs produites par un vaporisateur ou un dispositif de vapotage à partir de cannabis séché ou liquide). Puisque la qualité du cannabis illégal, y compris des dispositifs de vapotage vendus sur le marché noir, n’est pas réglementée, ces produits pourraient être contaminés